FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ukraine


Shakhtar Donetsk

Shakhtar Donetsk.jpg
Shakhtar Donetsk

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png Football Club Chakhtar Donetsk / «Шахта́р» Донецьк, fondé le 24 mai 1936

Surnoms: Hirnyky, Kroty

Couleurs: orange et noir

Ennemis jurés: Metalurg Donetsk, Dynamo Kiev, Olimpik Donetsk

Stade: Donbass Arena (51 504 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 24 mai 1936, à l’époque où l’Ukraine fait partie de l’URSS, et nommé "Stakhanovets", en référence à Alekseï Stakhanov, infatigable mineur de la région, très utilisé par la propagande stalinienne. En 1946, le club est renommé Chakhtior Donetsk, signifiant "mineur" en russe. Lors de l’indépendance ukrainienne, en 1991, le "Chakhtior" devient le "Shakhtar", pour la même signification, du russe à l’ukrainien. Enfin, si vous êtes habitués à écrire Shakhtar au lieu de Chakhtar c’est que, visiblement, vous avez une préférence pour le vocabulaire anglais.


19/04/2019
0 Poster un commentaire

Serhiy Rebrov

Serhiy Rebrov.jpg
Serhiy Rebrov

 

Serhiy Stanislavovych Rebrov

Né le 3 juin 1974 à Horlivka (URSS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png Ukrainien, Attaquant, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png 75 sélections, 15 buts

(Matchs amicaux: 29 sélections, 6 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 24 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 18 sélections, 5 buts)

 

1ère sélection : le 27 juin 1992 contre les Etats-Unis (0-0)

Dernière sélection : le 6 septembre 2006 contre la Georgie (3-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png espoirs: 17 sélections, 7 buts

 

1991/92 Shakhtar Donetsk (UKR) 35 matchs, 14 buts
(Championnat d'Ukraine: 19 matchs, 10 buts)
(Championnat d'URSS: 7 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Ukraine: 6 matchs, 1 but)
(Coupe d'URSS: 3 matchs, 1 but)
1992/2000 Dynamo Kiev (UKR) 284 matchs, 139 buts
(Championnat d'Ukraine: 189 matchs, 93 buts)
(Coupe d'Ukraine: 35 matchs, 18 buts)
(Ligue des Champions: 56 matchs, 28 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
2000/04 Tottenham Hotspur (ANG) 75 matchs, 15 buts
(Championnat d'Angleterre: 59 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Angleterre: 8 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 8 matchs, 2 buts)
2002/04 Fenerbahçe (TUR) (Prêt) 41 matchs, 5 buts
(Championnat de Turquie: 38 matchs, 4 buts)
(Coupe de Turquie: 3 matchs, 1 but
2004/05 West Ham (ANG) 33 matchs, 2 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 27 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs, 1 but)
2005/08 Dynamo Kiev (UKR) 77 matchs, 24 buts
(Championnat d'Ukraine: 53 matchs, 20 buts)
(Coupe d'Ukraine: 9 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Ukraine: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 13 matchs, 3 buts)
2008/09 Rubin Kazan (RUS) 33 matchs, 5 buts
(Championnat de Russie 31 matchs, 5 buts)
(Coupe de Russie: 1 match)
(Supercoupe de Russie: 1 match)

 

Sa superbe carrière en solo a tendance à le faire oublier, mais Andrei Shevchenko a commencé en duo. Son partenaire de crime ? Sergueï Rebrov. Nous sommes en 1997 et tout le monde regarde avec amusement le groupe C de l’édition annuelle de Ligue des champions. On y retrouve le PSV, Newcastle et le FC Barcelone. Autant dire qu’on remarque à peine le Dynamo Kiev en queue de peloton. Sauf que l’habit ne fait pas le moine et que les maillots prestigieux des grosses écuries sont portés par moins talentueux que le duo d’Ukrainiens. Kiev balaye le PSV 3 buts à 1 (Shevchenko et Rebrov marquent tous les deux), fait nul contre les Magpies (2-2 avec encore les deux attaquants qui scorent une fois chacun) et surtout en colle sept sur deux matches au Barça de Rivaldo. Sheva en claque trois, Rebrov deux. Un mode opératoire qui va terroriser l'Europe entière pendant près de deux ans. Malgré les espoirs générés par les deux énormes performances face au Barça, le Dynamo Kiev ne confirme pas en C1 : en quarts de finale, il tombe lourdement (5 buts à 2 sur les deux matchs) face à une Juventus championne en titre et future finaliste de la compétition. Le duo Rebrov-Chevtchenko repart néanmoins en ayant marqué à onze reprises (six fois pour le premier, cinq pour le second). Le Dynamo recommence l’année suivante, laissant sur le bord de la route les pauvres filets troués du Real Madrid et d’Arsenal. Le club ira jusqu’en demi-finales éliminé par le Bayern Munich d'Oliver Kahn et Mario Basler. Shevchenko inscrit huit buts, Rebrov quatre. Cette élimination en demi signe la fin d'une aventure pour le Dynamo Kiev et surtout, pour le duo Rebrov-Shevchenko. S'ils se retrouveront bien en sélection, leurs chemins sont amenés à se séparer en club. Le blondinet finira par enfiler le maillot de l’AC Milan pour remporter la Série A et la C1, quand Serhiy Rebrov rejoindra Tottenham avec bien moins de succès que sa star de collègue. Ensemble au Dynamo Kiev, ils auront glané cinq championnats d'Ukraine et trois Coupes d'Ukraine. Plus précisément, entre 1997 et 1999, ils auront inscrit la bagatelle de 125 buts toutes compétitions confondues. En seulement 174 matchs. Si Sheva continue d'exploser, Rebrov lui cale très vite. Arrivé pour 18 millions d’euros chez les Spurs, cette transaction était apparue comme un investissement de long terme à l’époque. Cependant, neuf mois plus tard, les nouveaux propriétaires ont licencié l'entraîneur du club, George Graham, pour le remplacer par Glenn Hoddle. Ce dernier n’appréciant pas Rebrov, la recrue record s’est vite retrouvée sur le banc avant d’être prêtée au Fenerbahçe, avec lequel il est champion de Turquie, et de partir pour West Ham libre de tout contrat en 2004. Après un retour de trois saisons au Dynamo, il raccroche les crampons en 2009 sous le maillot du club russe de Rubin Kazan avec lequel il a remporté le titre en 2008. Dans son club de toujours, il avait inscrit 161 buts en 335 rencontres, ce qui constitue d'ailleurs toujours le record pour le club du Dynamo Kiev. Reconverti entraîneur, il a porté le maillot de l'équipe nationale d'Ukraine à 75 reprises (15 buts).
 
PALMARÈS
Champion d'Ukraine en 1993, 1994, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000 et 2007 (Dynamo Kiev)
Vice-champion d'Ukraine en 2006 et 2008 (Dynamo Kiev)
Champion de Turquie en 2004 (Fenerbahçe)
Champion de Russie en 2008 et 2009 (Rubin Kazan)
Vainqueur de la Coupe d’Ukraine en 1998, 1999, 2000, 2006 et 2007 (Dynamo Kiev)
Finaliste de la Coupe d’Ukraine en 2008 (Dynamo Kiev)
Finaliste de la Coupe de Russie en 2009 (non-joué) (Rubin Kazan)
Vainqueur de la Supercoupe d’Ukraine en 2006 et 2007 (non-joué) (Dynamo Kiev)
Finaliste de la Supercoupe d’Ukraine en 2005 (Dynamo Kiev)
Finaliste de la Supercoupe de Russie en 2009 (Rubin Kazan)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur footballeur ukrainien de l'année en 1996 et 1998
Meilleur buteur du championnat d’Ukraine en 1998 (22 buts) (Dynamo Kiev)
À reçu la Médaille de 3ème classe de l'Ordre du Mérite ukrainien en 1999
À reçu la Médaille de 3ème classe de l'Ordre du courage ukrainien
Membre du club "Oleg Blokhine"

19/04/2019
0 Poster un commentaire

Alexei Mikhailichenko

Alexei Mikhailichenko.jpg
Alexei Mikhailichenko

 

Oleksiy Oleksandrovych Mykhaylychenko

Né le 30 mars 1963 à Kiev (UKR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png Ukrainien, Milieu offensif, 1m86

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939633_201506243735982.png 36 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 12 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 12 sélections, 3 buts)

(Euro: 5 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 29 avril 1987 contre la RDA (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6386367_201610245428549.png 5 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

(Euro: 3 sélections)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png 2 sélections

(Matchs amicaux: 1 sélection)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

Dernière sélection : le 12 octobre 1994 contre la Slovénie (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939633_201506243735982.png olympique: 14 sélections, 7 buts

 

1981/90 Dynamo Kiev (ex-URSS) 155 matchs, 42 buts

(Championnat d'URSS: 137 matchs, 39 buts)

(Coupe d'URSS: ?)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 10 matchs, 3 buts)

(Coupe des Coupes: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 1 but)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

1990/91 Sampdoria Gênes (ITA)

(Championnat d'Italie: 24 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Italie: 8 matchs)

(Coupe des Coupes: 5 matchs)

(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs, 1 but)

1991/96 Rangers (ECO) 131 matchs, 23 buts

(Championnat d'Écosse: 110 matchs, 20 buts)

(Coupe d'Écosse: 15 matchs, 3 buts)

(Coupe de la ligue écossaise: ?)

(Ligue des champions: 6 matchs)

 

Moins connu que Oleg Blokhine, Alexei Mikhailitchenko à la particularité non négligeable d'avoir joué pour trois équipes nationales différentes, toutes reconnue par la FIFA. Excusez du peu. À la chute de l'URSS, avec qui il avait déjà connu 36 sélections et une médaille d'Or aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988, il deviendra le capitaine de l'équipe de la communauté des états indépendants du football (C.E.I) avec laquelle il disputera l'Euro 1992 avant d'honorer deux sélections sous le tout nouveau maillot canari des Ukrainiens. Sa carrière en club mentionne une autre rareté. De 1990 à 1996, Alexei remportera sept titres de champion consécutifs dans trois pays différents avec le Dynamo Kiev, la Sampdoria de Gênes et les Glasgow Rangers. Même Zlatan Ibrahimovic et ces 8 titres n'ont pas fait mieux. Malin, Alexei commence sa carrière d'entraîneur sous les ordres de Valeri Lobanovski au Dynamo Kiev. À sa mort, c'est lui qui assurera avec brio la succession de la légende. On le retrouve en 2008 à la tête de l'Ukraine. Mais sans grand succès. Une élimination face à la France en barrage de la Coupe du monde 2010 plus tard, Alexei retrouve l'anonymat.

 

PALMARÈS


Finaliste de l'Euro 1988 (URSS)

Médaille d’or aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 (URSS)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1986 (Dynamo Kiev)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1986 (Dynamo Kiev) et 1990 (Sampdoria Gênes)

Champion d’URSS en 1985, 1986 et 1990 (Dynamo Kiev)

Vice-champion d’URSS en 1982 et 1988 (Dynamo Kiev)

Champion d’Italie en 1991 (Sampdoria Gênes)

Champion d’Écosse en 1992, 1993, 1994, 1995 et 1996 (Glasgow Rangers)

Vainqueur de la Coupe d’Écosse en 1992, 1993 et 1996 (Glasgow Rangers)

Finaliste de la Coupe d’Écosse en 1994 (Glasgow Rangers)

Vainqueur de la Coupe de la ligue écossaise en 1993 et 1994 (Glasgow Rangers)

Vainqueur de la Coupe d’URSS en 1982, 1985, 1987 et 1990 (Dynamo Kiev)

Vainqueur de la Supercoupe d’URSS en 1986 et 1987 (Dynamo Kiev)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu Meilleur footballeur de l'année de l'URSS en 1988

Élu Meilleur footballeur ukrainien de l'année en 1987 et 1988

Nommé Maître émérite du sport de l'URSS en 1988

À reçu la Médaille de l'Ordre du mérite Ukrainien 3ème classe en 2004, 2ème classe en 2006 et 1ère classe en 2016

À reçu la Médaille de l'Ordre de l'Amitié des peuples en 1989

 

VIDÉO



19/01/2018
0 Poster un commentaire

Internationaux Soviétiques d'Ukraine

DÉFENSEURS LATÉRAUX

 

Anatoliy Demyanenko

Vasyl Rats

 

DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Oleg Kuznetsov

 

MILIEUX DÉFENSIFS/CENTRAUX

 

Leonid Buryak

 

MILIEUX OFFENSIFS

 

Alexei Mikhailichenko

Aleksandr Zavarov

 

ATTAQUANTS

 

Igor Belanov

Anatoli Bychovets

Oleg Blokhine

Oleg Protasov


09/01/2018
0 Poster un commentaire

Zorya Luhansk

Zorya Luhansk.jpg
Zorya Luhansk

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png Football Club Zorya Luhansk (ФК Зоря Луганськ), fondé en 1923

Anciens noms: Metallist (1923-1938), SK Dzerjinets (1938-1948),

Troudovye reservy (1948-1964), Zarya Vorochilovgrad (1970-1990)

Couleurs: noir et rouge

Ennemis jurés: Stal Alchevsk

Stade: Avanhard (22 320 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé en 1923 sous le nom de "Metallist" par les ouvriers d'une usine de train à vapeur à Luhansk durant la Révolution d'Octobre, d'où la locomotive figurant sur le premier logo de l'équipe.


04/08/2017
0 Poster un commentaire

Aleksandr Zavarov

Alexandr Zavarov.jpg
Aleksandr Zavarov

 

Oleksandr Anatoliyovych Zavarov

Né le 26 avril 1961 à Louhansk (UKR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png Ukrainien, Milieu offensif, 1m70

Surnoms: Sacha, le Tsar

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939633_201506243735982.png 41 sélections, 6 buts

 

1977/79 Zarya Vorochilovgrad (ex-URSS) 23 matchs, 7 buts

1980/81 SKA Rostov (ex-URSS) 64 matchs, 13 buts

1982 Zarya Vorochilovgrad (ex-URSS) 30 matchs, 10 buts

1983/88 Dynamo Kiev (ex-URSS) 136 matchs, 36 buts

1988/90 Juventus Turin (ITA) 60 matchs, 7 buts

1990/95 AS Nancy-Lorraine (FRA) 133 matchs, 23 buts

 

Si l'on connaît Aleksandr Zavarov en France, c'est qu'il a fait partie des premiers soviétiques à quitter le cocon socialiste, en signant très jeune (27 ans, soit deux ans de moins que l'âge fixé habituellement aux Soviétiques désireux de quitter leur pays) en Italie à la Juventus de Turin, avant de signer dans un club français: l'AS Nancy Lorraine. Alexandre Zavarov, patriote ukrainien, a connu son heure de gloire sous le maillot rouge de la dernière équipe de football d'Union soviétique. Accompagné notamment de Igor Belanov, ils atteignent la finale de l'Euro 1988, perdu face aux Pays-Bas (2 à 0). Alexandr Zavarov.jpgAprès un début de carrière prometteur dans son club formateur à Luhansk, en ex-URSS, c'est tout naturellement au Dynamo de Kiev qu'il se dirige. Il connaîtra d'ailleurs l'âge d'or de cette équipe, entouré du tout jeune Alexeï Mikhaïlitchenko, d'un Oleg Blokhine en fin de carrière mais omniprésent dans le vestiaire et du grand Igor Belanov, à qui il disputera le ballon d'or 1986. Les mauvaises langues diront que Zavarov n'était pas le joueur le plus doué de cette génération. Il représentait pour Belanov ce que Sergeï Rebrov était pour Andrei Shevchenko, un faire valoir. C'est sans doute cette situation de pourvoyeur de ballons qui l'a fait fuir pour la Juventus de Turin. Selon certaines sources, les émissaires de la Juventus étaient venus convaincre Belanov et sont repartis avec Zavarov, qui signe à 27 ans un contrat avec la Juventus. Arrivé sur la pointe des pieds, il repartira poussé par le vent, un maigre total de 7 buts en 2 saisons de championnat ayant raison du jeune homme, prié de faire ses valises. Plus jeune, il rêvait de Michel Platini. En 1988, Platoche se retire et laisse son fauteuil vacant. Zavarov voulait secrètement prendre sa relève dans le coeur des tifosi... mais il a oublié de passer par la case Nancy. Erreur à réparer. À 29 ans, alors qu'il aurait pu se battre pour avoir sa place dans un club italien moins huppé, il décide donc de donner à sa carrière une autre dimension: il s'engage à l'AS Nancy Lorraine. Il aurait, lors de sa visite pour le jubilé de Michel, très apprécié la vielle ville et la place Stanislas. Zavarov trouve en Lorraine un club qui lui est taillé sur mesure. 5 saisons de bonheur dans une équipe qui fait l'ascenseur entre la D1 et la D2. À la veille de la chute du mur de Berlin, les joueurs soviétiques ne sont pas matures pour l'Europe de l'Ouest. À l'image de Zavarov, aucun d'entre eux n'aura réussi la carrière escomptée, en dépit d'un talent et d'une science du football souvent supérieures à nos footballeurs décérébrés du vieux continent. "Sacha" à Nancy sera apprécié pour son aisance balle au pied, sa technique et sa vitesse. Ses frappes de mule ont également enchanté les spectateurs de Marcel Picot. 134 matches avec les rouge et blanc tout de même, 23 buts et des caviars pour les jeunes Tony Vairelles et David Zitelli. Une fin de carrière heureuse. Milieu de terrain offensif désigné meilleur joueur soviétique en 1986, il entame sa reconversion sur le banc de Saint-Dizier en 1995. Des choix étranges qui n'ont en rien altéré sa stature.

 

PALMARÈS


Finaliste de l'Euro 1988 (URSS)

Finaliste de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1979 (URSS)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1986 (Dynamo Kiev)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1990 (Juventus Turin)

Champion d’URSS en 1985 et 1986 (Dynamo Kiev)

Vice-champion d’URSS en 1988 (Dynamo Kiev)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1990 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe d’URSS en 1981 (SKA Rostov), 1985 et 1987 (Dynamo Kiev)

Vainqueur de la Supercoupe d’URSS en 1985 et 1986 (Dynamo Kiev)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur footballeur de l’année de l’URSS en 1986

Élu meilleur footballeur ukrainien de l’année en 1986

Meilleur buteur de la Coupe des Coupes en 1986 (5 buts) (Juventus Turin)

Membre du Club Grigory Fedotov

Membre du Club Oleg Blokhine

Maître des sports émérite de l'URSS en 1986

À reçu l'Ordre du mérite Ukrainien de 3ème classe en 2004 et de 2ème classe en 2016

 

VIDÉO



03/08/2017
0 Poster un commentaire