FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Michel

Michel.jpg

Michel

 

José Miguel Gonzalez Martin Del Campo

Né le 23 mars 1963 à Madrid (ESP)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Milieu/Ailier droit, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 66 sélections, 21 buts

(Matchs amicaux: 31 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections, 7 buts)

(Coupe du Monde: 9 sélections, 4 buts)

(Qualif Euro: 12 sélections, 4 buts)

(Euro: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 20 novembre 1985 contre l'Autriche (0-0)

Dernière sélection : le 18 novembre 1992 contre l'Eire (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png olympique: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png espoirs: 7 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U18: 21 sélections, 11 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png U16: 3 sélection

 

1981/84 Real Madrid Castilla (ESP) 116 matchs, 26 buts

(Championnat d'Espagne de D2: 108 matchs, 25 buts)

(Coupe de la ligue espagnole de D2: 8 matchs, 1 but)

1984/96 Real Madrid (ESP) 572 matchs, 134 buts

(Championnat d'Espagne: 404 matchs, 97 buts)

(Coupe d'Espagne: 66 matchs, 13 buts)

(Coupe de la ligue espagnole: 6 matchs, 2 buts)

(Supercoupe d'Espagne: 8 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 38 matchs, 8 buts)

(Coupe des Coupes: 6 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 44 matchs, 10 buts)

1996/97 Atletico Celaya (MEX) 34 matchs, 9 buts

 

Michel, de son vrai nom José Miguel González Martín del Campo, fait partie des personnages haut en couleur du Real Madrid. Ses qualités, reconnues par beaucoup d'observateurs, lui ont permis d'être considéré comme l’un des meilleurs joueurs espagnols à la fin des années 90. Doté d'une qualité de centre remarquable, le numéro 8 très doué dans son art a aussi inscrit un nombre important de buts durant toute son aventure avec la Maison Blanche. Fils d'un footballeur qui avait dû se retirer du monde du ballon rond à cause d'un accident de la route, Míchel rejoint le Real Madrid à l'âge de 12 ans, démontrant d'excellentes capacités techniques et physiques, et gravit peu à peu les échelons du club merengue. Michel.jpgTout en continuant de jouer pour la "Castilla", il fait sa première apparition avec l'équipe première du Real au cours de la saison 1981-82 contre le CD Castellon et inscrit déjà l'un des deux pions victorieux (2 buts à 1). Reparti s'aguerrir en équipe réserve jusqu'en 1984, il revient plus fort deux ans plus tard et devient au fur et à mesure des années un cadre important de l'équipe première du Real Madrid. Membre de la fameuse génération dorée de la "Quinta del Buitre" avec Emilio Butragueño, Manuel Sanchís, Miguel Pardeza et Rafael Martín Vázquez, Michel est le passeur de cette bande de cinq. Sur son côté droit, le milieu espagnol enchaîne centre sur centre sur les têtes du chilien Ivan Zamorano et du mexicain Hugo SánchezDe 1985 à 1994, il s'accroche à sa place et dispute au moins 31 rencontres ou plus en championnat au cours des neuf saisons. Durant cette période, il fait partie des joueurs iconiques ayant permis au Real Madrid de remporter cinq titres de champion consécutifs entre 1986 et 1990 et de s'adjuger deux fois la coupe de l'UEFA en 1985 et 1986. Un palmarès auquel il convient d’ajouter sept coupes nationales (deux Copa Del Rey, quatre Supercoupes et une Coupe de la Ligue, ancienne compétition qui n'aura durée que quatre années avant de disparaître). Une seule ligne manque à son palmarès: une Ligue des champions. Sur le plan personnel, Michel a été sacré meilleur joueur espagnol en 1986 et a terminé quatrième au Ballon d'Or l'année suivante. Pourtant, sa carrière ne s'est pas déroulée sans incident. En 1991, il a été sanctionné par l'UEFA de 500 000 pesetas (5 900 euros) pour avoir déconcentré de manière peu conventionnelle le Colombien Carlos Valderrama lors d'un match contre le Real Valladolid en lui touchant à plusieurs reprises les parties intimes. Des caméras immortalisent la scène, qui fera le tour du Monde. Côté sélection espagnole, il participe à l'Euro en 1988, à la Coupe du Monde en 1986 au Mexique et en 1990 en Italie. À l'occasion de cette dernière compétition, il inscrit notamment un exceptionnel coup du chapeau lors du second match de la compétition de la Roja contre la Corée du Sud (3 buts à 1), puis un penalty contre la Belgique au match suivant. Après l'arrivée de Javier Clemente à la tête de l'équipe nationale, il est mis de côté et n'est plus jamais appelé, alors qu'il n'a pourtant que 29 ans. Au total, il honore 65 capes internationales et inscrit 21 buts pour la Selección. Toutes catégories confondues en sélection espagnole, Míchel a représenté exactement 100 fois son pays. Il poursuit sa carrière au Mexique à l'Atletico Celaya avec ses anciens coéquipiers Emilio Butragueño et Hugo Sanchez avant de raccrocher définitivement les crampons à la fin de la saison 1996-97. Si il ne se lance pas dans une carrière d’entraîneur immédiatement, il passe d’abord par le métier de consultant TV pour la RTVE puis rédige aussi des chroniques dans le quotidien "Marca". Il faudra attendre l’été 2005 pour que l’ancien milieu offensif ne se décide à prendre les rênes d’une équipe. Le natif de Madrid dirige, entre autres, le FC Séville, l'Olympique de Marseille et l'Olympiakos. C’est sur la péninsule hellénique que l’Espagnol a constitué son palmarès d’entraîneur en remportant à deux reprises le championnat et la Coupe de Grèce.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe UEFA en 1985 et 1986 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1986, 1987, 1988, 1989, 1990 et 1995 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Espagne en 1992 et 1993 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1989 et 1993 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1990 et 1992 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1988, 1989, 1990 et 1993 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 1995 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue espagnole en 1985 (Real Madrid)

Vainqueur de la Copa Iberoamericana en 1994 (Real Madrid)

Championnat d'Espagne de D2 en 1984 (Real Madrid Castilla)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur espagnol de l’année en 1986

Élu 3ème meilleur joueur de la Coupe du Monde en 1990

Meilleur buteur de la Ligue des Champions en 1988 (4 buts) (Real Madrid)

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©DR

- 2ème photo: ©TheTactitalRoom



04/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1116 autres membres