FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Gernot Rohr

Gernot Rohr.jpg
Gernot Rohr

 

Né le 28 juin 1953 à Mannheim (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Défenseur gauche, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png amateur: 5 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Jeunes: 8 sélections

  

1969/72 VfL Neckarau (ALL)
1972/74 Bayern Munich (ALL) 9 matchs 
(Championnat d'Allemagne: 6 matchs) 
(Coupe de la ligue allemande: 2 matchs) 
(Coupe d'Europe des clubs champions: 1 match)
1974/75 Waldhof Mannheim (ALL) 31 matchs, 1 but
1975/77 Kickers Offenbach (ALL) 65 matchs, 1 but
(Championnat d'Allemagne: 24 matchs)
(Championnat d'Allemagne de D2: 38 matchs, 1 but)
(Coupe d'Allemagne: 3 matchs)
1977/89 Bordeaux (FRA) 431 matchs, 14 buts
(Championnat de France: 352 matchs, 12 buts)
(Coupe de France: 45 matchs, 1 but)
(Challenge des Champions: 1 match)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 12 matchs)
(Coupe des Coupes: 7 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 14 matchs, 1 but)

 

Défenseur bordelais de 1977 à 1989, Gernot Rohr a disputé 352 matches de première division et marqué 12 buts. Douze années à terroriser les ailiers de D1 avec le maillot des Girondins sur les épaules. Malgré sa petite taille (1m75), il est le symbole type du défenseur allemand rugueux et sans état d’âme. Formé dans un des clubs de sa ville natale, il rejoint le grand Bayern Munich du Kaiser Franz comme grand espoir. Victime d'une rupture des croisés, le jeune Gernot part se ressourcer au Waldhof Mannheim où il joue, sous la houlette de son père et avec ses quatre frères. Après un passage sans fausse note au Kickers Offenbach, le talentueux défenseur se dirige vers la France, comme son oncle passé par Strasbourg, et rejoint les Girondins de Bordeaux en 1977 pour une longue histoire d'amourLe latéral gauche régulièrement chargé des basses œuvres, qui compte à son tableau de chasse Michel Platini et Alain Giresse, ses plus belles victimes, est de tous les succès de l'époque Bez. Champion de France en 1984, 1985 et 1987 et vainqueur de la Coupe de France en 1986 et 1987 avec les Girondins, il revient entraîner l'équipe à trois reprises une fois sa carrière de joueur terminée.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1974 (finale non-jouée) (Bayern Munich)

Champion d'Allemagne en 1973 et 1974 (Bayern Munich)

Champion de France en 1984, 1985 et 1987 (Bordeaux)

Vice-champion de France en 1983 et 1988 (Bordeaux)

Vainqueur de la Coupe de France en 1986 et 1987 (finale non-jouée) (Bordeaux)

Finaliste du Challenge des Champions en 1985 (Bordeaux)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©DR



21/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1141 autres membres