FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Michel Platini

Michel-platini.jpg

Michel Platini

 

Michel Platini

Né le 21 juin 1955 à Joeuf (France)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, meneur de jeu, 1m79, numéro 10

Surnoms: Platoche, Le roi Michel (en italie)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 72 sélections, 41 buts

(Matchs amicaux: 31 sélections, 14 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections, 12 buts)

(Coupe du Monde: 14 sélections, 5 buts)

(Qualif Euro: 5 sélections, 1 but)

(Euro: 5 sélections, 9 buts)

 

1ère sélection : 27 mars 1976 contre la Tchécoslovaquie (2-2)

Dernière sélection : 29 avril 1987 contre l'Islande (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png olympique: 7 sélections, 4 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 3 sélections

Koweit.png 1 sélection amical

 

1972/79 AS Nancy-Lorraine (FRA) 214 matchs, 127 buts

(Championnat de France: 150 matchs, 81 buts)

(Championnat de France de D2: 33 matchs, 17 buts)

(Coupe de France: 31 matchs, 29 buts)

1979/1982 Saint-Etienne (FRA) 145 matchs, 82 buts

(Championnat de France: 104 matchs, 58 buts)

(Coupe de France: 25 matchs, 15 buts)

(Coupe de l'UEFA: 14 matchs, 9 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)

1982/1987 Juventus Turin (ITA) 226 matchs, 105 buts

(Championnat d'Italie: 147 matchs, 68 buts)

(Coupe d'Italie: 39 matchs, 16 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 30 matchs, 18 buts)

(Coupe des Coupes: 8 matchs, 2 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe Intercontinentale: 1 match, 1 but)

 

Michel Platini, qui a rendu célèbre le numéro 10 de l'équipe de France bien avant qu'il soit porté par Zinedine Zidane, compte parmi les plus grands joueurs de l'histoire du football français. Il est régulièrement cité aussi parmi les légendes du football avec le brésilien Pelé, l'argentin Diego Maradona et le néerlandais Johan Cruyff. Michel Platini est avant tout un joueur doté d'une technique hors du commun. Pour compenser un physique frêle, sa conduite de balle lui permet de mettre son corps de manière à ce que le défenseur n'a qu'une seule solution pour l'arrêter: la faute. À cela s'ajoute une analyse de jeu et une rapidité d'exécution énorme. Si bien qu'on disait qu'il avait toujours un temps d'avance sur le jeu. Michel est le fils d'Aldo Platini, joueur de football amateur puis entraîneur de l'équipe de division 3 de l'AS Nancy-Lorraine. Ce dernier laisse beaucoup de liberté à son fils dans sa progression. Michel apprend ainsi l'art du dribble dans la rue. C'est l'anti-thèse des joueurs passés par les centres de formation, alors tout juste naissants en France. Michel Platini.jpgC'est au petit club local de l'AS Jœuf qu'il fait ses classes et y signe sa première licence en pupille. Aldo éclaire toutefois Michel très tôt sur quelques notions simples mais primordiales, l'anticipation au premier chef. Il faut déjà savoir à qui l'on va passer la balle avant de la recevoir. Il pose ses valises à Nancy en septembre 1972. Quand il signe en Lorraine, il vient alors d'être refusé par le FC Metz pour la 2ème année consécutive. Le club mosellan estime qu'il n'a pas les qualités physiques suffisantes pour devenir footballeur professionnel. C'est donc chez le voisin que Platini découvre le monde professionnel et débute en Division 1 le 3 mai 1973. C'est aussi avec ce club qu'il obtient sa première sélection le 27 mars 1976 face à la Tchécoslovaquie. Ce sont aussi des séances interminables de coups francs en Foret de Haye face à Jean Michel Moutier, le gardien de cette période. Il gagne son premier trophée avec Nancy, la Coupe de France en 1978. Repéré pour son talent, Platini rejoint en 1979 les verts de Saint-Etienne qui espère renouer avec leurs glorieuses épopées européennes des années précédentes. Mais ses trois saisons sont mitigées. Il gagne bien un titre de champion en 1981 mais connait 2 défaites en finale de coupe de France, en 1981 face à Bastia puis en 1982 face au PSG. Il s'impose cependant comme un géant du foot après son départ de l'Hexagone pour rejoindre l'Italie. Avec la Juventus, le milieu de terrain remporte tous les titres : Champion d'Italie, Vainqueur de la coupe d'Italie et de la coupe d'Europe des clubs champions l'année suivante, il remporte la même année la Coupe Intercontinentale. À noter que lors de son passage à la Juventus il évoluait plus en une sorte de neuf et demi un peu comme Alessandro Del Piero alors que le rôle de "meneur de jeu" était réservé à son ami Boniek, le "Nedved" de l'époque. Cependant en équipe de France il jouait à son poste naturel. Au sommet de sa gloire , Michel Platini l'est également chez les Bleus avec qui il remporte le Championnat d'Europe des Nations en 1984, un premier titre international pour les français. Les Bleus réalisent un parcours parfait tout au long de la phase de groupe avec trois victoires face au Danemark, la Belgique, et la Yougoslavie. La demi-finale, qui se déroule au Vélodrome, face au Portugal sera bien plus compliquée pour les partenaires de Michel Platini. Menés 2 buts à 1 en prolongation, les Bleus se qualifient pour la finale grâce à l'égalisation de Jean-François Domergue puis un but de Platini à la toute dernière minute. La première finale d'un grand tournoi. Lors de la finale, c'est encore grâce à Michel Platini que l'équipe de France prend l'avantage à la 57ème minute. Grâce à Platini et un petit peu grâce au gardien espagnol Luis Arconada également. Bruno Bellone inscrit le deuxième but en toute fin de match et les Bleus sont au paradis. Michel Platini termine la compétition avec neuf buts au compteur en cinq rencontres, record inégalé. Puis au fil des années, Platini, usé par les blessures se retirent du football. Il participe au Mondial 86, mais ne peut tenir son rang de meilleur joueur du Monde du fait d'une pubalgie, même si la France termine troisième grâce à quelques coups d'éclat de son génie. Il fait ses adieux aux Bleus le 29 avril 1987, après 72 sélections et 41 buts. Il met un terme à sa carrière de joueur la même année. Il reste pour beaucoup le meilleur joueur français de tous les temps, comme le confirme les trois Ballons d'or consécutifs qu'il a remporté en 1983, 1984 et 1985. Il dispute trois Coupe du Monde (1978, 1982 et 1986) sans en remporter aucune. Le 26 janvier 2007, il est élu président de l'UEFA succédant ainsi à Lennart Johansson. Il fut également sélectionneur de l'équipe de France de 1988 à 1992 et co-organisateur avec Fernand Sastre de la Coupe du Monde de 1998 en France.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Europe des Nations en 1984 (France)

3ème de la Coupe du Monde en 1986 (France)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1985 (Juventus)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1983 (Juventus)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1984 (Juventus)

Vainqueur de la coupe Intercontinentale en 1985 (Juventus)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1984 (Juventus)

Champion de France en 1981 (Saint-Etienne)

Champion d’Italie en 1984 et 1986 (Juventus)

Vainqueur de la coupe de France en 1978 (AS Nancy)

Finaliste de la coupe de France en 1981 et 1982 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la coupe d’Italie en 1983 (Juventus)

Champion de France de D2 en 1975 (AS Nancy)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’or en 1983, 1984 et 1985

Ballon de Bronze en 1980

Champion des Champions Français en 1977 et 1984

Onze d’or en 1983, 1984, 1985

Élu joueur Français de l’année en 1976 et 1977

Meilleur buteur du championnat d’Europe en 1984 avec 9 buts (France)

Meilleur buteur du championnat d’Italie en 1983 (16 buts), 1984 (20 buts) et 1985 (18 buts) (Juventus)

Meilleur buteur de la Ligue des Champions en 1985 (7 buts) (Juventus)

Élu meilleur joueur du championnat d’Italie (Guerin d'or) en 1984

Élu meilleur joueur du championnat d’Europe des nations en 1984

Élu meilleur joueur de la Coupe intercontinentale en 1985

Élu personnalité internationale de l’année par la Fédération Irlandaise de football en 2002

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1982 et 1986

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1984

Nommé au FIFA 100

Nommé dans l’équipe mondiale du 20ème siècle

Nommé dans la Dream-Team FIFA de la Coupe du Monde en 2002

À reçu le Prix International "Giacinto Facchetti" en 2011

À reçu le Prix Artemio Franchi en 2003

À reçu le Prix Guy Wildenstein de l'Académie des sports en 1977.

À reçu le Prix Henri Deutsch de la Meurthe en 1984

À reçu le Prix Alain Danet de l'académie des sports en 1997

Joueur du siècle de la Juventus Turin

Intronisé au Hall of Fame du football italien en 2011

Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2008 comme plus grand joueur Européen

Intronisé parmi les Gloires du sport par la Fédération des internationaux du sport français

Élu Joueur français du siècle en 1999 par France Football

Élu meilleur joueur de toute l'histoire des bleus en 2004 par France Football

Élu parmi les "légendes" du foot par Golden Foot en 2004

À reçu le prix spécial de Globe Soccer Awards en 2012

À reçu la Légion d'honneur le 29 avril 1985

 

DIVERS


Vice-président de l'AS Nancy-Lorraine

Co-président d'organisation de la Coupe du monde 1998

Vice-président de la FFF

Ex-conseiller du président de la FIFA Sepp Blatter

Ex-membre du Comité exécutif de la FIFA

Ex-membre du Comité exécutif de l'UEFA

Président de l'UEFA de 2007 à 2015

 

 VIDÉO




21/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 990 autres membres