FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Oleg Salenko

Oleg Salenko.jpg

Photo: ©Alamy

 

Oleg Salenko

 

Oleg Anatolyevich Salenko

Né le 25 octobre 1969 à Leningrad (RUS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939635_201506244205437.png Russe, Attaquant, 1m81

Surnom: l’inconnu de Logroñes

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png 1 sélection

(Match amical: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 29 avril 1992 contre la Hongrie (1-3)

 

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939635_201506244205437.png 8 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

(Coupe du Monde: 3 sélections, 6 buts)

 

Dernière sélection : le 28 juin 1994 contre le Cameroun (6-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939633_201506243735982.png olympique: 3 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939633_201506243735982.png espoirs: 3 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939633_201506243735982.png U20: 4 sélections, 5 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939633_201506243735982.png U18: 10 sélections, 12 buts

 

1986/88 Zénith Leningrad (URSS) 53 matchs, 11 buts

(Championnat d'URSS: 47 matchs, 10 buts)

(Coupe d'URSS: 6 matchs, 1 but)

1989/92 Dynamo Kiev (UKR) 93 matchs, 27 buts

(Championnat d'URSS: 47 matchs, 7 buts)

(Coupe d'URSS: 4 matchs, 5 buts)

(Championnat d'Ukraine: 16 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Ukraine: 4 matchs, 1 but)

(Coupe d'Europe des clubs Champions: 10 matchs, 3 buts)

(Coupe des Coupes: 6 matchs, 3 buts)

(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 1 but)

1992/94 CD Logroñés (ESP) 53 matchs, 28 buts

(Championnat d'Espagne: 47 matchs, 23 buts)

(Coupe d'Espagne: 6 matchs, 5 buts)

1994/95 Valence CF (ESP) 31 matchs, 10 buts

(Championnat d'Espagne: 25 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Espagne: 6 matchs, 3 buts)

1995/96 Glasgow Rangers (ECO) 18 matchs, 7 buts

(Championnat d'Écosse: 16 matchs, 7 buts)

(Ligue des Champions: 2 matchs)

1996/98 Istanbulspor (TUR) 18 matchs, 11 buts

1998/2000 Cordoba CF (ESP) 5 matchs

(Championnat d'Espagne de D2: 3 matchs)

(Coupe d'Espagne: 2 matchs)

2000/01 Pogoń Szczecin (POL) 1 match

 

Oleg Salenko est le premier, et unique à ce jour, joueur à avoir inscrit un quintuplé en phase finale de Coupe du Monde.

 

28 juin 1994, Stanford Stadium, Sud de San Francisco. Le Cameroun et la Russie, déjà éliminés, s'affrontent pour du beurre lors de leur troisième et dernier match du premier tour. Et c'est donc une équipe de Russie sans aucune pression qui va littéralement faire plier le Cameroun grâce à son buteur providentiel, qui inscrit ses 5 buts à la 16ème minute, à la 41ème, à la 45ème sur penalty puis aux 73ème et 75ème, tous du pied droit. "Je n’ai pas pensé au record pendant le match ", explique-il. Il laisse le sixième à son compa­gnon de chambre, Dimi­tri Radchenko. "Tout ce que je peux dire, c’est qu’il a défi­ni­ti­ve­ment prouvé qu’il était un très bon joueur ", déclare le sélec­tion­neur du Came­roun Henri Michel. Le lendemain, pour prix de cet exploit, il est le premier joueur de l'histoire crédité de la note maximale de dix dans les colonnes de "l'Equipe".


https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7404972_20171017272315.jpg

Photo: ©Shaun Botterill

 

Avec son penalty marqué contre la Suède, Salenko devient meilleur buteur de la Coupe du Monde 1994. Six buts marqués au cours de la première phase, la Russie n’ayant pas été plus loin. Les seuls qu’il ait inscrits en sélection au cours d’une très courte carrière internationale, pourtant commencée deux ans plus tôt avec l’Ukraine. Il ne sera pas le seul à terminer Soulier d’Or de la compétition, partageant cette place de choix avec le Bulgare Hristo Stoitchkov. Pourtant Salenko n'est pas une star, mais un joueur avec de nombreux arguments. Cinq ans plus tôt, en Arabie Saoudite, il avait donné déjà un aperçu de ses qualités de finisseur avec cinq buts inscrits en quatre matchs lors de la Coupe du Monde des moins de 20 ans.

 

Formé dans sa ville natale, il bat déjà un record de préco­cité en étant le plus jeune joueur à marquer en première divi­sion, c'était lors d'une victoire 4 buts à 3 face au Dynamo Moscou sous les couleurs du Zénith Leningrad à tout juste 16 ans. Après cela, il s’est immédiatement mis les supporters dans la poche. Ensuite, il rejoint le Dynamo Kiev à l'été 88 et devient le premier à faire l’objet d’un trans­fert payant entre deux clubs de l'Union Soviétique. Russo-ukrainien, il inscrit la bagatelle de 28 buts en trois saisons. En 1992, il rejoint l'Espagne et devient "L’inconnu de Logroñes", parce qu’il évolue alors dans le peu glorieux club espagnol du même nom. Il inscrit sept buts la première saison, seize la deuxième. Il a peu de goût pour l'effort, ayant plus de préférences pour les matches faciles. Son exploit américain lui a permis de signer à Valence et aux Rangers, mais il ne s'y est jamais imposé. Il s'envole ensuite direction la Turquie, dans le cadre d’un échange avec le néer­lan­dais Peter Van Vossen. À Istanbulspor, le buteur se montre déci­sif 11 fois en 18 matchs. Ce très bon bilan est gâché par la dégra­da­tion de son ménisque qui le tient éloi­gné des terrains une bonne partie du temps. En 1998, il décide alors de revenir en Espagne du côté de Cordoba, mais les pépins physiques sont de nouveau de la partie. Il ne dispute que trois rencontres en deux saisons et met un terme à sa carrière internationale qui n'a pas non plus décollé. Toutefois, il termine son aventure avec la Sbornaïa avec des chiffres affolants : six buts en seulement huit sélections (0,75 but/match) et trois passes décisives. Après avoir tenté une dernière aventure infructueuse dans le club polonais de Pogoń Szczecin, dans l'ouest de la Pologne, il décide de raccrocher ses crampons à 32 ans en surcharge pondérale. Il disputera seulement 22 matches au cours de ses cinq dernières saisons de footballeur, de 1996 à 2001. Rentré à Kiev, le retraité devient consul­tant pour la télé­vi­sion. Pour les Russes, il ne restera que l'homme de l'été 1994.

 

PALMARÈS


Vainqueur du championnat d’Europe des moins de 18 ans en 1988 (URSS)

Champion d’Écosse en 1996 (Rangers)

Champion d’URSS en 1990 (Dynamo Kiev)

Vice-champion d'Ukraine en 1992 (Dynamo Kiev)

Vice-champion de Pologne en 2001 (Pogoń Szczecin)

Vainqueur de la Coupe d’Écosse en 1996 (Rangers)

Vainqueur de la Coupe d’URSS en 1990 (Dynamo Kiev)

Finaliste de la Coupe d'Espagne en 1995 (Valence CF)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur de la Coupe du Monde en 1994 (6 buts)

Meilleur buteur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1989 (5 buts)

 

DIVERS


- Ce 28 juin 1994 restera surement dans les annales de la Coupe du Monde de football. Deux records ce jour-là: Celui d'Oleg Salenko avec ses cinq buts inscrits mais aussi celui du camerounais Roger Milla. En inscrivant un but, le buteur des Lions indomptables devient le plus vieux buteur de la Coupe du Monde à 42 ans.

 

VIDÉO




15/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1149 autres membres