FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Robert Prosinecki

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4981267_201507102200492.jpg

Robert Prosinecki

 

Robert Prosinecki

Né le 12 janvier 1969 à Schwenningen (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, milieu de terrain, 1m82

Surnom: le blond

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 15 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 6 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

(Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)

 

(Qualif Euro: 5 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 23 août 1989 contre la Finlande (2-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png 49 sélections, 10 buts

(Matchs amicaux: 20 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 13 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 7 sélections, 2 buts)

(Euro: 3 sélections)

 

Dernière sélection : le 3 juin 2002 contre le Mexique (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png U20: 5 sélections, 1 but

 

1986/87 Croatia Zagreb (ex-YOU) 2 matchs, 1 but

1987/91 Etoile Rouge Belgrade (YOU) 157 matchs, 37 buts

(Championnat de Yougoslavie: 117 matchs, 25 buts)

(Coupe de Yougoslavie: 19 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 12 matchs, 4 buts)

(Coupe de l'UEFA: 9 matchs, 1 but)

1991/94 Real Madrid (ESP) 60 matchs, 11 buts

(Championnat d'Espagne: 55 matchs, 10 buts)

(Coupe d'Espagne: 5 matchs, 1 but)

(Supercoupe d'Espagne: 2 matchs)

(Coupe des Coupes: 5 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 1 but)

1994/95 Real Oviedo (ESP) 32 matchs, 5 buts

(Championnat d'Espagne: 30 matchs, 5 buts)

(Coupe d'Espagne: 2 matchs)

1995/96 FC Barcelone (ESP) 25 matchs, 2 buts

(Championnat d'Espagne: 19 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Espagne: 4 matchs)

(Coupe des Coupes: 3 matchs)

1996/97 FC Séville (ESP) 22 matchs, 4 buts

(Championnat d'Espagne: 20 matchs, 4 buts)

(Coupe d'Espagne: 2 matchs)

1997/2000 Croatia Zagreb (CRO) 75 matchs, 28 buts

(Championnat de Croatie: 50 matchs, 14 buts)

(Coupe de Croatie: 6 matchs, 6 buts)

(Ligue des Champions: 13 matchs, 3 buts)

(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 5 buts)

2000 Hrvatski Dragovoljac (CRO) 4 matchs, 1 but

2000/01 Standard Liège (BEL) 21 matchs, 4 buts

2001/02 Portsmouth (ANG) 35 matchs, 9 buts

(Championnat d'Angleterre de D2: 33 matchs, 9 buts)

(Coupe d'Angleterre: 1 match)

(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)

2002/03 Olimpija Ljubljana (SLV) 23 matchs, 3 buts

2003/04 NK Zagreb (CRO) 27 matchs, 5 buts

(Championnat de Croatie: 26 matchs, 5 buts)

(Coupe de Croatie: 1 match)

2005 Savski Marof (CRO)

 

Connu pour sa créativité et ses dribbles magiques, Robert Prosinecki reste l'un des meilleurs techniciens que la Croatie ait connu. Né en Allemagne de l'Ouest dans une famille d'immigrés originaires de l'ex-Yougoslavie, c'est à côté de son village natal, au Stuttgarter Kickers, que Robert Prosinecki fait ses premiers pas de footballeur avant de revenir en Croatie avec sa famille en 1979 à l'âge de dix ans. Une fois installé et le temps de réapprendre sa langue d'origine, il poursuit sa formation dans les équipes de jeunes du Croatia Zagreb, rebaptisé depuis Dynamo. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4981508_201507102329733.jpgIl débute sa carrière professionnelle à 18 ans lors de la saison 1986-1987 mais c’est à l’Étoile Rouge de Belgrade, club phare aussi bien en Yougoslavie que dans le reste de l’Europe qu’il va réellement prendre son ampleur. Arrivé en 1987, il dispute 117 matches de championnat avec le club, et se hisse en 1991 en finale de la Coupe d'Europe des clubs champions, qu’il remporte au détriment de l’Olympique de Marseille. Joueur doué avec un style très caractéristique, il remporte trois titres de champion et une coupe de Yougoslavie aux côtés d'autres joueurs talentueux comme Dejan Savicevic et Dragan Stojkovic. Les grands clubs européens s’intéressent à lui, et c’est finalement le Real Madrid qui recrute le joueur. Trois saisons pour un bilan finalement maigre avec les Merengues, seulement une Coupe d’Espagne remportée, en 1993. Entre 1994 et 1997, il revêt successivement les maillots d’Oviedo, du FC Barcelone et du FC Séville, mais sans grand succès sur le plan des titres. On lui reproche alors une condition physique trop faible, bien loin de ses qualités techniques hors-norme, qui lui ont valu le surnom de "La Petra", la mascotte des Jeux paralympiques de Barcelone en 1992. À un an de la Coupe du Monde en France, en 1997, il retourne dans son jeune pays, la Croatie, au Dinamo Zagreb. En 16 matches, il marque 5 fois et remporte le championnat national, et décroche ainsi son billet pour la coupe du Monde. Mais il ne fait pas partie intégrante du 11 de départ, et son seul fait d’armes restera son but magnifique inscrit lors de la petite finale remportée face aux Pays-Bas où il mystifie d'une roulette le défenseur hollandais Arthur Numan avant de marquer. Il devient également le seul joueur de l'histoire à avoir marqué avec deux sélections différentes en coupe du Monde. La première fois, c'était lors de la Coupe du Monde 90 en Italie face au Emirats Arabes Unis sous les couleurs de l'ex-Yougoslavie. Après le Mondial en France, il plonge peu à peu dans l'anonymat. En 2000, il rejoint le Hrvatski Dragovoljac, mais ne participe qu’à quatre matches de championnat. Il rejoint ensuite le Standard de Liège en cours de saison et dispute 20 matches en Belgique. La saison suivante, il rejoint un club de seconde division anglaise, Portsmouth, poursuivant ensuite à l'Olimpija Ljubljana en Slovénie, avant de rentrer au pays en 2003, au NK Zagreb. En 2005, il rejoint un modeste club de 4ème division croate cher à son père, le Savski Marof où il décide de rechausser les crampons quelques matchs lui qui avait pris sa retraite un an auparavant. Mais c’est surtout l’arrivée de Bilic à la tête de la sélection croate qui va le propulser de nouveau vers le haut niveau. Il devient l’assistant de son ancien compère en sélection. Mais il est frappé par la maladie à 40 ans et doit désormais se reposer et ne plus approcher une cigarette, lui qui fumait énormément durant sa carrière. L’histoire retiendra que Robert Prosinečki fut un joueur atypique à qui il était presque impossible de prendre la balle. Sur le terrain, il était "Monsieur Râteau" et semblait n’avoir qu’une obsession : le dribble, y compris dans sa propre surface. Les compilations de ses gestes font désormais le bonheur de Youtube, mais les plus anciens n’oublieront pas son côté artiste. Un artiste comme on n’en fait plus de nos jours.

 

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1998 (Croatie)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1987 (Yougoslavie)

Finaliste du Championnat d’Europe Espoirs en 1990 (Yougoslavie)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs Champions en 1991 (Etoile Rouge Belgrade)

Champion de Yougoslavie en 1988, 1990 et 1991 (Etoile Rouge Belgrade)

Vice-Champion de Yougoslavie en 1989 (Etoile Rouge Belgrade)

Champion de Croatie en 1998, 1999 et 2000 (Croatia Zagreb)

Vice-Champion d’Espagne en 1992 et 1993 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1993 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1992 (non-joué) (Real Madrid) et 1996 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1990 (Etoile Rouge Belgrade)

Finaliste de la Coupe de Yougoslavie en 1988 et 1991 (Etoile Rouge Belgrade)

Vainqueur de la Coupe de Croatie en 1998 (Croatia Zagreb)

Finaliste de la Coupe de Croatie en 2000 (Croatia Zagreb)

Vainqueur de la Coupe de Slovénie en 2002 (Olimpija Ljubljana)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1993 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de Croatie en 1998 (Croatia Zagreb)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur jeune espoir européen (Trophée Bravo) en 1991

Élu footballeur yougoslave de l’année en 1990

Élu footballeur croate de l’année en 1997

Élu meilleur joueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1987

Élu meilleur jeune joueur de la Coupe du Monde en 1990

À reçu le Prix "Franjo Bucar" en 1997 et 1998

Nommé dans l'équipe type PFA de deuxième division du championnat d'Angleterre en 2002

Nommé dans l'équipe type de l'histoire du club de Portsmouth

Nommé dans le 11 type de l'histoire du Dinamo Zagreb en 2011

À reçu l'Ordre de Danica Hrvatska en 1995

À reçu l'Ordre de Croatian Trefoil en 1998

 

DIVERS


-Il est le seul joueur à avoir marqué en Coupe du monde avec deux sélections différentes (Yougoslavie en 1990 et Croatie en 1998)

 

VIDÉO




10/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1046 autres membres