Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Stephan Lichtsteiner

Stephen Lichtsteiner.jpg
Photo: ©Laurent Gillieron/Keystone

 

Stephan Lichtsteiner

 

Né le 16 janvier 1984 à Adligenswil (SUI)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png Suisse, Défenseur droit, 1m82

Surnom: le Swiss Express

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png 108 sélections, 8 buts

(Matchs amicaux: 45 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 27 sélections, 5 buts)

(Coupe du Monde: 10 sélections)

(Qualif Euro: 19 sélections, 1 but)

(Euro: 7 sélections)

 

1ère sélection : le 15 novembre 2006 contre le Brésil (1-2)

Dernière sélection : le 15 novembre 2019 contre la Géorgie (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png espoirs: 30 sélections, 1 but

 

2001/05 Grasshopper Zurich (SUI) 90 matchs, 4 buts
(Championnat de Suisse: 79 matchs, 4 buts)
(Coupe de Suisse: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
2005/08 Lille OSC (FRA) 113 matchs, 6 buts
(Championnat de France: 89 matchs, 5 buts)
(Coupe de France: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 7 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
2008/11 Lazio Rome (ITA) 117 matchs, 3 buts
(Championnat d'Italie: 100 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Italie: 9 matchs)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue Europa: 7 matchs)
2011/18 Juventus Turin (ITA) 258 matchs, 15 buts
(Championnat d'Italie: 201 matchs, 12 buts)
(Coupe d'Italie: 17 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Italie: 5 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 31 matchs, 1 but)
(Ligue Europa: 4 matchs)
2018/19 Arsenal (ANG) 23 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 14 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs, 1 but)
(Ligue Europa: 6 matchs)
2019/20 FC Augsburg (ALL) 20 matchs

 

Arrière droit très complet, Stephan Lichtsteiner aura marqué le football suisse de son empreinte, notamment lors de ses sept années passées à la Juventus Turin, figurant véritablement parmi les plus grands latéraux de sa génération.

 

Joueur extra-lucide au caractère bien trempé, déterminé, très bon centreur, jamais avare de ses efforts, il impressionne par ses facultés athlétiques avec ses déboulés sur le côté et ses allers-retours incessants. Après des débuts dans le club de sa ville natale de Adligenswil, il intègre les juniors du FC Lucerne puis débarque au Grasshopper Zurich en 2001. Lancé dans le grand bain par Marcel Koller à la Maladière, il s'impose comme un vrai titulaire lors de la saison 2002-2003, année de son seul sacre suisse, à tout juste 19 ans. Après avoir fait parler ses qualités de défenseur rugueux en terre helvétique, le jeune appelé trente fois chez les Espoirs suisse décide de s'expatrier en Ligue 1 et choisit de poser ses valises dans le Nord de l'Hexagone au LOSC en 2005. Trop impulsif, l'intéressé met deux saisons à s'adapter, dépassé par Mathieu Chalmé et perturbé par des rapports difficiles avec son coach de l'époque Claude Puel. Il s'épanouit en 2007-08 et découvre une certaine adresse devant le but, inscrivant cinq pions lors de son dernier exercice français. De quoi lui faire une bonne réputation au niveau continental et lui ouvrir les portes du Calcio.

 

Stephen Lichtsteiner.jpg

Photo: ©DR

 

L'ex-Dogue prend alors la direction de la Lazio de Rome. Première saison en Série A, première finale de coupe et premier titre hors de ses bases, au bout d’une séance de tirs au but mémorable face à la Sampdoria de Gênes (6 tirs au but à 5). Sixième tireur romain ce soir-là, Lichtsteiner ne tremble pas pour transformer sa tentative, lui qui a joué un rôle majeur dans cette belle victoire des Biancocelesti. Il brille trois saisons avant d'être acheté 10 millions d'euros par la Juventus Turin. Installé au poste de piston droit dans le 3-5-2 d'Antonio Conte puis celui de Max Allegri, il devient un pilier et contribue grandement aux bonnes performances de la formation bianconera. Mieux, celui que les tifosi de la Juve surnomment "Swiss Express" est devenu l’un des symboles de son retour au sommet. Malgré quelques lacunes techniques, il remportera au total avec la Vieille Dame sept titres de champion, quatre coupes nationales, trois supercoupes d’Italie et disputera 258 rencontres toutes compétitions confondues pour 15 réalisations. Il restera d’ailleurs comme celui qui a planté le tout premier but de l’histoire du Juventus Stadium, le 11 septembre 2011 contre Parme, pour ce qui était aussi sa première apparition sous le maillot turinois. Du succès et énormément de bonheur. Mais également des revers, principalement ces deux finales de Ligue des champions perdues, l’une en tant que titulaire en 2015 (défaite 3 buts à 1 contre le Barça) et l’autre en tant que remplaçant en 2017 (défaite 4 buts à 1 face au Real Madrid).

 

Côté sélection, tout commence le 15 novembre 2006 à 22 ans par 84 minutes de jeu lors d'une rencontre amicale perdue 2 buts à 1 face au Brésil. La première d’une série de 108 apparitions sous le maillot du paletot rouge à croix blanche, marquées par trois participations à la Coupe du Monde (2010, 2014, 2018) et deux à l’Euro (2008, 2016), portant également le brassard de capitaine à 28 reprises. Seul regret: son erreur de relance lors du huitième de finale du Mondial 2014 à São Paulo contre l'Argentine, qui a précipité l'élimination de "sa" Nati qui avait livré une performance somptueuse. Sur le déclin, il termine son parcours avec une saison plus que moyenne à Arsenal malgré une finale de C3 et une ultime pige mitigé à Augsbourg. Un peu moins d'un an après l'arrêt de sa carrière, l'ancien meilleur joueur suisse de l'année en 2015 s'est trouvé une nouvelle passion dans l'horlogerie. Il s'est ainsi spécialisé dans les tocantes de luxe au sein de l'entreprise Maurice de Mauriac, basée à Zurich. Mais Stephan Lichtsteiner n'a pas totalement tourné la page footballistique: il a passé ses diplômes d'entraîneur.

 

PALMARÈS

 

Finaliste de la Ligue des champions en 2015 et 2017 (Juventus Turin)

Finaliste de la Ligue Europa en 2019 (Arsenal)

Champion d'Italie en 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 (Juventus Turin)

Champion de Suisse en 2003 (Grasshopper Zurich)

Vice-champion de Suisse en 2002 (Grasshopper Zurich)

Vainqueur de la Coupe d'Italie en 2009 (Lazio Rome), 2015, 2016, 2017 et 2018 (Juventus Turin)

Finaliste de la Coupe d'Italie en 2012 (Juventus Turin)

Finaliste de la Coupe de Suisse en 2004 (Grasshopper Zurich)

Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2009 (Lazio Rome), 2012, 2013 et 2015 (Juventus Turin)

Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 2014, 2016 et 2017 (finale non-jouée) (Juventus Turin)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Élu joueur de l'année de l'équipe nationale suisse en 2015



06/04/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres