FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Suisse


Heinz Hermann

Heinz Hermann.jpg
Heinz Hermann

 

Né le 28 mars 1958 à Zurich (SUI)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png Suisse, Milieu central, 1m82

Surnom: l'Ange blond

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png 118 sélections, 15 buts

(Matchs amicaux: 70 sélections, 11 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 21 sélections)

(Qualif Euro: 27 sélections, 4 buts)

 

1ère sélection : le 6 septembre 1978 contre les Etats-Unis (2-0)

Dernière sélection : le 13 novembre 1991 contre la Roumanie (0-1)

 

1976/77 FC Sefeld Zurich (SUI)
1977/85 Grasshopper Zurich (SUI) 213 matchs, 38 buts
1985/90 Neuchâtel Xamax (SUI) 139 matchs, 32 buts
1990/92 Servette Genève (SUI) 90 matchs, 12 buts
1992/93 Grasshopper Zurich (SUI) 18 matchs, 1 but
1993/94 FC Aarau (SUI) 34 matchs, 1 but
 
Joueur le plus capé de la Nati, Heinz Hermann est un monument qui a fait les beaux jours du football suisse dans les années 80 et au début des années 90. À lui seul, son CV ferait pâlir d'envie n'importe quel joueur: 117 sélections en équipe nationale, six fois champion de Suisse, dix-sept ans de carrière et plus de 500 matches en ligue nationale A sous les couleurs des plus grands clubs du pays: Grasshopper, Neuchâtel Xamax, Servette et Aarau. Milieu central élégant et travailleur opérant plutôt en numéro 8, ce distributeur de ballons était un joueur complet, adroit des deux pieds et possédant un bon jeu de tête. Footballeur de valeur, le quintuple joueur suisse de l'année n'a pourtant jamais tenté de joueur dans des championnats plus huppés. Courtisé par l’Ajax, le Bayern ou l’Atlético Madrid, il restera en Suisse, où il n’est pas à plaindre. Dans les années 80, quelques mécènes permettent aux équipes d’offrir des salaires parmi les meilleurs d’Europe. Son problème était plus l’équipe nationale. En effet, le recordman de sélections n’a jamais disputé la moindre phase finale. La Nati ne brille que par intermittence. Elle bat l’Italie championne du monde en octobre 1982 à Rome (1 but à 0), la France troisième du Mondial mexicain en août 1986 à Lausanne (2 buts à 0), le Brésil pour la première fois en juin 1989 à Bâle (1 but à 0), et postule sérieusement au titre officieux de "championne du monde des matches amicaux". L'Ange blond arrête en novembre 1991 après une énième désillusion à Bucarest contre la Roumanie (défaite 1 but à 0). Après avoir raccroché les crampons, il dévient entraîneur le temps d'une saison à Délémont, travaille chez les jeunes du FC Bâle, et fonde avec son pote Andy Egli le club des anciens de l’équipe nationale. Côté vie privée, Heinz Hermann possède également un don caché, souffleur de verre.
 
PALMARÈS
Champion de Suisse en 1978 (non-joué), 1982, 1983, 1984 (Grashopper), 1987 et 1988 (Neuchâtel Xamax)

Vice-champion de Suisse en 1980, 1981 (Grashopper) et 1986 (Neuchâtel Xamax)

Vainqueur de la Coupe de Suisse en 1983 (Grashopper)

Finaliste de la Coupe de la ligue suisse en 1978 (finale non-jouée) et 1980 (Grashopper)

Vainqueur de la Supercoupe de Suisse en 1987 et 1988 (finale non-jouée) (Neuchâtel Xamax)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu footballeur de l’année en Suisse en 1984, 1985, 1986, 1987 et 1988

 
SOURCES/RESSOURCES
- Le Temps/Onze Mondial
- Photo: ©Keystone

28/03/2021
0 Poster un commentaire

Charles Antenen

Charles Antenen.jpg
Charles Antenen

 

Charles Antenen

Né le 3 novembre 1929 à La-Chaux-de-Fonds (SUI)

Décédé le 20 mai 2000 aux Bayards (SUI)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png Suisse, Attaquant, 1m74

Surnoms: "Kiki", "Tschalet"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png 56 sélections, 22 buts

(Matchs amicaux: 30 sélections, 13 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections, 6 buts)

(Coupe du Monde: 8 sélections, 1 but)

(Coupe Internationale: 8 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 20 juin 1948 contre l'Espagne (3-3)

Dernière sélection : le 7 juin 1962 contre l'Italie (0-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png non-officiel: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png B: 2 sélections

 

1944/52 La Chaux-de-Fonds (SUI) 179 matchs, 110 buts
1952/53 Lausanne Sports (SUI) 24 matchs, 13 buts
1953/65 La Chaux-de-Fonds (SUI) 269 matchs, 128 buts
 
Attaquant prolifique de la Nati (22 buts en 56 sélections), Charles Antenen a été le porte-drapeau de la grande époque du FC La Chaux-de-Fonds. Même si son père Georges a été deux fois champion suisse pro de cyclisme dans les années 30 et qu'il a fait le tour de France, Charles était lui, de toute évidence, tombé dans le football à sa naissance. Athlétiquement fin mais résistant, celui que le public appelait "Kiki" cachait une vitesse de démarrage ravageuse, distribuait ses ballons avec une autorité dont il a le secret et une incroyable détente verticale. Pied droit, pied gauche, volée, tir en course, dribbles variés, intelligence du jeu, buteur, passeur émérite, il savait vraiment tout faire. Impossible de trouver la plus petite faille dans son jeu. Ce suisse n'a pourtant pas voyagé en mercenaire, de club en club. Si l'on excepte une escapade décevante à Lausanne, "Tschalet" a toujours porté les couleurs chaux-de-fonnière. Il est en effet de tous les titres remportés par les jurassiens. Six Coupes de Suisse (1948, 1951, 1954, 1955, 1957, 1961) et trois titres de champion (1953-1954, 1954-1955, 1963-1964). Impressionnant ! Ajoutez trois participations (1950, 1954, 1962) au Mondial, ce qui fait de lui le premier footballeur helvétique à avoir joué 3 phases finales de Coupe du Monde, et vous approcherez de la dimension exacte du bonhomme ! Malheureusement Charles Antenen est décédé non loin de sa ville, aux Bayards, le 20 mai 2000, dans l'anonymat le plus total...
 
 
PALMARÈS
Champion de Suisse en 1954, 1955 et 1964 (La Chaux-de-Fonds)
Vice-champion de Suisse en 1956 (La Chaux-de-Fonds)
Vainqueur de la Coupe de Suisse en 1948, 1951, 1954, 1955, 1957 et 1961 (La Chaux-de-Fonds)
Finaliste de la Coupe de Suisse en 1964 (La Chaux-de-Fonds)
Vice-champion de Suisse de D2 en 1947 (La Chaux-de-Fonds)
 
SOURCES/RESSOURCES
- CharlesAntenen.ch
- Photo: ©Keystone

08/05/2020
0 Poster un commentaire

Ciriaco Sforza

Ciriaco Sforza.jpg
Ciriaco Sforza

 

Ciriaco Sforza

Né le 2 mars 1970 à Wohlen (SUI)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png Suisse, Milieu central, 1m80

Surnom: "Ciri"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png 79 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 32 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 23 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 17 sélections, 2 buts)

(Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 21 août 1991 contre la Tchécoslovaquie (1-1)

Dernière sélection : le 6 octobre 2001 contre la Russie (0-4)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png B: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png espoirs: 5 sélections

 

1986/89 Grasshopper Zurich (SUI) 66 matchs, 5 buts
1989/90 FC Aarau (SUI) 22 matchs, 3 buts
1990/93 Grasshopper Zurich (SUI) 75 matchs, 7 buts
1993/95 Kaiserslautern (ALL) 74 matchs, 17 buts
(Championnat d'Allemagne: 61 matchs, 15 buts)
(Coupe d'Allemagne: 9 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 1 but)
1995/96 Bayern Munich (ALL) 44 matchs, 2 buts
(Championnat d'Allemagne: 30 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 12 matchs)
1996/97 Inter Milan (ITA) 40 matchs, 4 buts
(Championnat d'Italie: 26 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 3 buts)
1997/2000 Kaiserslautern (ALL) 106 matchs, 5 buts
(Championnat d'Allemagne: 91 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Allemagne: 1 match)
(Ligue des Champions: 7 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)
2000/02 Bayern Munich (ALL) 58 matchs, 1 but
(Championnat d'Allemagne: 36 matchs, 1 but)
(Coupe d'Allemagne: 3 matchs)
(Supercoupe d'Allemagne: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 14 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
(Coupe Intercontinentale: 1 match)
2002/06 Kaiserslautern (ALL) 51 matchs, 1 but
(Championnat d'Allemagne: 47 matchs, 1 but)
(Coupe d'Allemagne: 4 matchs)
 
Forte personnalité, Ciriaco Sforza est une ancienne gloire des Grasshopper au début des années 90. Joueur élégant avec une bonne vista et doté d’une excellente technique, il avait également un très bon touché de balle. Né en 1970 dans les contrées helvètes d'un père italien et d'une mère suisse, il a porté le maillot d’Aarau et celui des Sauterelles durant six saisons avec qui il a remporté le championnat (1991) et deux coupes de Suisse (1988 et 1989). En 1993, il cède au chant des sirènes de la Bundesliga et dispute deux saisons à Kaiserslautern avant de rejoindre le Bayern Munich avec qui il gagnera une Coupe de l'UEFA en 1996 face aux bordelais de Zinedine Zidane and co. Il débarque ensuite en Italie à l'Inter Milan choisit par l'entraîneur de l'époque, Roy Hodgson, qui jettera son dévolu sur le natif de Wohlen. Mais l’idylle ne se passera comme prévu. La concurrence au milieu de terrain est rude. Il restera le temps d'une saison avant de retrouver l'Allemagne et Kaiserslautern. Après avoir notamment enlevé le titre de champion d’Allemagne en 1998, le demi helvétique retrouve le club bavarois en 2000 s'offrant au passage une Ligue des Champions et une Coupe Intercontinentale en 2001. Il resigne pour la troisième fois de sa carrière chez le 1.FCK mais sans succès cette fois-ci à cause de ses nombreuses blessures. Avec la sélection suisse, l'homme qui a cumulé 79 capes avec la Nati a participé à la coupe du Monde 1994 ainsi qu'à l'Euro 1996. Après avoir raccroché les crampons en 2006, il entame immédiatement une carrière d'entraîneur.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Ligue des champions en 2001 (Bayern Munich)
Vainqueur de la Coupe de l’UEFA en 1996 (Bayern Munich)
Finaliste de la Coupe de l’UEFA en 1997 (Inter Milan)
Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 2001 (Bayern Munich)
Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 2001 (Bayern Munich)
Champion d'Allemagne en 1998 (Kaiserslautern) et 2001 (Bayern Munich)
Vice-champion d'Allemagne en 1994 (Kaiserslautern) et 1996 (Bayern Munich)
Champion de Suisse en 1991 (Grasshopper Zurich)
Vice-champion de Suisse en 1987 et 1989 (Grasshopper Zurich)
Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 2003 (finale non-jouée) (Kaiserslautern)
Vainqueur de la Coupe de Suisse en 1988 et 1989 (Grasshopper Zurich)
Finaliste de la Coupe de Suisse en 1993 (Grasshopper Zurich)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Allemande en 2000 (Bayern Munich)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu Footballeur Suisse de l'année en 1993
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©DR

25/12/2019
0 Poster un commentaire

Umberto Barberis

Umberto Barberis.jpg
Umberto Barberis

 

Né le 5 juin 1952 à Sion (SUI)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png Suisse, Meneur de jeu, 1m70

Surnom: Bertine

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png 54 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 26 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections, 3 buts)

(Qualif Euro: 11 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 11 mai 1976 contre la Pologne (2-0)

Dernière sélection : le 2 juin 1985 contre l'Eire (0-3)

 

1970/75 FC Sion (SUI) 125 matchs, 23 buts
(Championnat de Suisse: 106 matchs, 18 buts)
(Coupe de Suisse: 15 matchs, 4 buts)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs, 1 but)
1975/76 Grasshoppers Zurich (SUI) 33 matchs, 8 buts
(Championnat de Suisse: 25 matchs, 8 buts)
(Coupe de Suisse: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
1976/80 Servette Genève (SUI) 156 matchs, 64 buts
(Championnat de Suisse: 125 matchs, 50 buts)
(Coupe de Suisse: 17 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 4 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs, 1 but)
1980/83 AS Monaco (FRA) 121 matchs, 36 buts
(Championnat de France: 103 matchs, 29 buts)
(Coupe de France: 13 matchs, 6 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)
(Coupe des Coupes: 2 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 1 match)
1983/86 Servette Genève (SUI) 78 matchs, 35 buts
(Championnat de Suisse: 58 matchs, 27 buts)
(Coupe de Suisse: 12 matchs, 6 buts)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 2 buts)
 
Meneur de jeu remarquable, virevoltant, adroit techniquement et souvent buteur, Umberto Barberis est l'une des premières stars Suisse des années 70 et 80. Né en 1952 à Sion, fils d’un footballeur italien, le jeune bambin effectue l’essentiel de sa carrière dans son pays natal. Il débute tout d'abord dans le club local, au début de l'année 1970 et remporte son premier trophée, la coupe de Suisse, à la fin de la saison 1974. Umberto Barberis.jpgAprès un passage éphémère aux Grasshoppers Zurich  où il marque 8 buts en 33 matchs, il signe chez le "géant" du Servette Genève. De son passage chez les Grenats, Umberto développe le sens de la victoire et les lignes sur son CV. Un palmarès qui grossit sur les bords du lac Léman - coupe de la ligue (1977 et 1980), coupe de Suisse (1978) - avec en point d'orgue une somptueuse année 1979 durant laquelle Barberis et le Servette raflent quatre trophées dans la saison: les trois coupes habituelles (celle de Suisse, de la ligue et plus rare celle des Alpes déjà remportée en 1976) et enfin le championnat. Seul la Coupe des Coupes fait défaut aux Grenats cette année-là à cause d'une élimination prématuré en quarts de finale, sans perdre, contre les allemands du Fortuna Düsseldorf. Considéré comme l’un des meilleurs joueurs helvétique de l'histoire, Barberis évolue pourtant dans un relatif anonymat dans un championnat et une sélection qui n’est à la mesure de son talent. Il pose ainsi ses bagages sur le Rocher monégasque et s’adapte immédiatement au plus haut niveau. Joueur clé de la formation à la diagonale rouge et blanc, Barberis est un milieu relayeur qui sait tout faire: défendre, organiser le jeu et marquer régulièrement. Doté d’une vision de jeu et d’une technique largement au dessus de la moyenne, Barberis possède également la lucidité d’un grand stratège. Élu meilleur joueur étranger du championnat deux années de suite (à égalité avec l'attaquant polonais d'Auxerre Andrzej Szarmach), "Bertine" obtient la consécration en 1982 avec un titre de Champion de France avec Monaco. C'est d'ailleurs lui qui inscrit le but vainqueur lors de l'ultime journée contre Strasbourg, mettant fin à un haletant chassé-croisé avec l'AS Saint-Étienne de Platini. Pilier d’une très jeune formation monégasque, son entente est parfaite avec l’attaquant Ralf Edström. En trois saisons à l’ASM, Barberis impressionne par sa constance irréprochable et la densité de son activité. Revenu au Servette en 1983, il accède encore au rang de champion suisse en 1985, un titre qui échappait aux grenats depuis cinq saisons. Il est souvent considéré comme le meilleur meneur de jeu de toute l’histoire de la Suisse. Justement, pour sa sélection, Barberis honore 54 capes internationales et inscrit 7 buts. Malheureusement, la Nati n’était pas en mesure de lui offrir un palmarès international à la hauteur du talent du joueur. Surtout, un joueur, si talentueux soit-il, ne peut pas faire de miracle. 
 
PALMARÈS
Champion de France en 1982 (AS Monaco)
Champion de Suisse en 1979 et 1985 (Servette Genève)
Vice-champion de Suisse en 1977, 1978 et 1984 (Servette Genève)
Vainqueur de la Coupe de Suisse en 1974 (FC Sion), 1978, 1979 et 1984 (Servette Genève)
Vainqueur de la Coupe de la ligue suisse en 1977, 1979 et 1980 (Servette Genève)
Vainqueur de la Coupe des Alpes en 1976, 1978 et 1984 (Servette Genève)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu footballeur Suisse de l'année en 1975, 1979 et 1980
 
SOURCES/RESSOURCES
- 1ère photo: ©Onze Mondial
- 2ème photo: ©Keystone

12/11/2019
0 Poster un commentaire

FC Lucerne

FC Lucerne.png
FC Lucerne

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338114_201512090350163.png Fussball-Club Luzern, Fondé le 12 août 1901

Surnom: Die Leuchten

Couleurs: bleu et blanc

Clubs rivauxFC BâleFC Saint-Gall

Stade: Swissporarena (17 000 places)

 

La création du club

 

Il y a eu une première tentative de création du club le 6 mai 1897, date à laquelle une annonce est publiée dans le journal "Luzerner Tagblatt " annonçant une réunion sur la création du "FC Lucerne" et invitant des membres supplémentaires. Même si l'appel n'a pas eu beaucoup de résonance, ce groupe d'amis du football peut être décrit comme un précurseur du FC Lucerne. La deuxième tentative est bien la bonne. Le club est fondé officiellement le 12 août 1901 par Adolf Coulin, Ernst Haag, Hans Walter et d'autres passionnés de football.


04/10/2019
0 Poster un commentaire