Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Sylvain Kastendeuch

Sylvain Kastendeuch.jpg
Photo: ©FC Metz

 

Sylvain Kastendeuch

 

Né le 31 août 1963 à Hayange (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur central, 1m80

Surnom: "Le Laurent Blanc lorrain"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 9 sélections

(Matchs amicaux: 6 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 18 novembre 1987 contre la RDA (0-1)

Dernière sélection : le 7 février 1989 contre l'Eire (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png olympique: 5 sélections

 

1982/90 FC Metz (FRA) 229 matchs, 5 buts

(Championnat de France: 207 matchs, 4 buts)

(Coupe de France: 19 matchs, 1 but)

(Coupe des Coupes: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

1984/85 Red Star (FRA) (Prêt) 37 matchs, 3 buts

(Championnat de France de D2: 34 matchs, 3 buts)

(Coupe de France: 3 matchs)

1990/93 Saint-Etienne (FRA)  113 matchs, 15 buts

(Championnat de France: 105 matchs, 13 buts)

(Coupe de France: 8 matchs, 2 buts)

1993/94 Toulouse (FRA) 35 matchs, 2 buts

(Championnat de France: 33 matchs, 2 buts)

(Coupe de France: 2 matchs)

1994/2001 FC Metz (FRA) 295 matchs, 13 buts

(Championnat de France: 232 matchs, 9 buts)

(Coupe de France: 17 matchs, 2 buts)

(Coupe de la ligue: 18 matchs)

(Ligue des Champions: 2 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 12 matchs, 2 buts)

(Coupe Intertoto: 14 matchs)

 

Kastendeuch, c'est un peu le Paolo Maldini du foot français: libéro intelligent un peu trop propre sur lui, avec sa mèche parfaitement lissée sur le côté, et 19 ans au plus haut niveau national, au service d'un seul club ou presque: le FC Metz.

 

Professionnel depuis 1982, il a passé seulement cinq petites années hors de la Moselle. Détenteur du record de titularisations sous le maillot grenat, ce défenseur originaire d’Hayange a disputé plus de 500 matches avec le FC Metz. Après des débuts en pro à l'âge de 19 ans sous la houlette de Henryk Kasperczak, il connaît sa première titularisation cinq mois plus tard, remplaçant au pied levé le libéro de l'époque, Patrick Moretto, lors d'un match contre Saint-Etienne (1-1). En 1984, il est prêté une saison au Red Star qui évolue en D2 afin d'acquérir de l'expérience. À son retour, il occupe une place de choix au sein de la défense centrale des lorrains. Durant les années 80, les Grenats sont une valeur sûre du championnat et terminent souvent dans les place d'honneurs. Il remporte une coupe de France en 1988 et connaît sa première sélection chez les Bleus le 18 novembre 1987 contre la RDA pour le compte de la campagne qualificative pour l’Euro 88. Au total, il portera le maillot frappé du coq à 9 reprises. Il vivra son dernier match en équipe de France en février 1989 contre l'Eire. En 1990, Kastendeuch fait des infidélités au FC Metz en signant pour Saint-Étienne. Quatre ans plus tard et une pige d’un an à Toulouse, Sylvain Kastendeuch retrouve son club de cœur, en 1994. Capitaine courage, il apporte dès son retour un nouveau trophée avec une coupe de la Ligue remportée en 1996. En championnat, il tutoie même le graal en 1998: les Messins perdent le titre au goal-average face à Lens. Le "Laurent Blanc lorrain" y restera jusqu’à la fin de sa carrière en 2001 et un match rocambolesque contre Bordeaux (à la 6ème minute de jeu, sur un centre tendu de Jérôme Bonnissel, il reçoit en plein visage le ballon et tombe, inconscient. Il est remplacé et évacué à l’hôpital avant de passer la nuit en observation). Lors de sa retraite, fin 2001, Sylvain Kastendeuch n'en a pas profité pour se faire la malle hors de Lorraine. Dans l'après, ce capitaine exemplaire est resté le même, humble et au service de ses partenaires. Ainsi, ne souhaitant pas quitter le monde du foot à qui il doit tant, il est devenu co-président de l'UNFP, le syndicat des joueurs pro. À noter également qu'il est l’un des rares joueurs à n’avoir jamais eu de carton rouge au cours de sa carrière. Cela prouve bien que, quoiqu'on en dise, un professionnel peut très bien jouir d'une grande longévité au plus haut niveau sans avoir à se renier. Ce grand joueur, qui est également un homme de cœur, est toujours parvenu à se sortir de toutes les situations sans avoir à recourir à la fameuse faute professionnelle.

 

PALMARÈS

 

Finaliste de la Coupe Intertoto en 1999 (FC Metz)

Vice-champion de France en 1998 (FC Metz)

Vainqueur de la Coupe de France en 1984 (finale non-jouée) et 1988 (FC Metz)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 1996 (FC Metz)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1999 (FC Metz)

Vainqueur de la Coupe d'été en 1986 (FC Metz)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 2013



23/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres