FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic.jpg
Zlatan Ibrahimovic

 

Zlatan Ibrahimovic

Né le 3 octobre 1981 à Malmö (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, attaquant, 1m95

Surnoms: Ibracadabra, le géant suédois

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 116 sélections, 62 buts

(Matchs amicaux: 39 sélections, 18 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 29 sélections, 19 buts)

(Coupe du Monde: 5 sélections)

(Qualif Euro: 30 sélections, 19 buts)

(Euro: 13 sélections, 6 buts)

 

1ère sélection : le 31 janvier 2001 contre les Iles Féroé (0-0)

Dernière sélection : le 22 juin 2016 contre la Belgique (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png espoirs: 7 sélections, 6 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png U18: 4 sélections, 1 but

 

1999/2001 Malmö FF (SUE) 47 matchs, 18 buts

(Championnat de Suède: 40 matchs, 16 buts)

(Coupe de Suède: 7 matchs, 2 buts)

2001/04 Ajax Amsterdam (HOL) 110 matchs, 48 buts

(Championnat des Pays-Bas: 74 matchs, 35 buts)

(Coupe des Pays-Bas: 7 matchs, 4 buts)

(Supercoupe des Pays-Bas: 2 matchs)

(Ligue des Champions: 23 matchs, 7 buts)

(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 2 buts)

2004/06 Juventus Turin (ITA) 92 matchs, 26 buts

(Championnat d'Italie: 70 matchs, 23 buts)

(Coupe d'Italie: 2 matchs)

(Supercoupe d'Italie: 1 match)

(Ligue des Champions: 19 matchs, 3 buts)

2006/09 Inter Milan (ITA) 117 matchs, 66 buts

(Championnat d'Italie: 88 matchs, 57 buts)

(Coupe d'Italie: 4 matchs, 3 buts)

(Supercoupe d'Italie: 3 matchs)

(Ligue des Champions: 22 matchs, 6 buts)

2009/11 FC Barcelone (ESP) 46 matchs, 22 buts

(Championnat d'Espagne: 29 matchs, 16 buts)

(Coupe d'Espagne: 2 matchs, 1 but)

(Supercoupe d'Espagne: 2 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 10 matchs, 4 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe du Monde des clubs: 2 matchs)

2010/11 Milan AC (ITA) (Prêt) 41 matchs, 21 buts

(Championnat d'Italie: 29 matchs, 14 buts)

(Coupe d'Italie: 4 matchs, 3 buts)

(Ligue des Champions: 8 matchs, 4 buts)

2011/12 Milan AC (ITA) 44 matchs, 35 buts

(Championnat d'Italie: 32 matchs, 28 buts)

(Coupe d'Italie: 3 matchs, 1 but)

(Supercoupe d'Italie: 1 match, 1 but)

(Ligue des Champions: 8 matchs, 5 buts) 

2012/16 Paris SG (FRA) 180 matchs, 156 buts

(Championnat de France: 122 matchs, 113 buts)

(Coupe de France: 13 matchs, 16 buts)

(Coupe de la ligue: 9 matchs, 5 buts)

(Trophée des Champions: 3 matchs, 2 buts)

(Ligue des Champions: 33 matchs, 20 buts) 

2016/18 Manchester UTD (ANG) 53 matchs, 29 buts

(Championnat d'Angleterre: 33 matchs, 17 buts)

(Coupe d'Angleterre: 1 match, 1 but)

(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 5 buts)

(Community Shield: 1 match, 1 but)

(Ligue des Champions: 1 match)

(Ligue Europa: 11 matchs, 5 buts)

2018/19 Los Angeles Galaxy (USA) 58 matchs, 53 buts

(Championnat des Etats-Unis: 56 matchs, 52 buts)

(Playoffs: 2 matchs, 1 but)

2019/? Milan AC (ITA) (en cours)

 

De Malmö à Paris en passant par Turin et Barcelone, Zlatan Ibrahimovic aura marqué tous les clubs dans lesquels il est passé, de par ses performances, mais aussi ses frasques et ses déclarations chocs. "Ibra", comme on aime à l'appeler, tranche radicalement avec le calme revendiqué des contrées suédoises à cause de sa grande gueule. Mais dernière le conte de fée d'un gamin parti de rien et devenu l'icône de tout un sport, se cache la misère. Né en Suède d'un père bosniaque et d'une mère croate, Zlatan n'a pas eu les débuts les plus aisés. Divorce, famille déchirée et recomposée, demi-sœur mêlée à un trafic de drogue, mère arrêtée pour dissimulation d’objets volés, services sociaux et garde des six enfants confiée au père alcoolique...  C’est dans le football que ce grand gaillard trouve à la fois du réconfort et sa vocation. Entré dans le centre de formation de Malmö en 1996, il effectue ses débuts professionnels avec le club suédois en 1999. S’il inscrit son premier but cette année-là, il n’empêche pas son équipe d’être reléguée en deuxième division. Il y reste jusqu’en 2001 cumulant quarante apparitions de championnat pour seize buts. C’est d’ailleurs le 31 janvier 2001 face aux Îles Féroé qu’il honore sa première sélection en équipe de Suède. Il est enrôlé par l’Ajax d’Amsterdam l’été suivant pour presque huit millions d’euros et devient rapidement le joyau de l’équipe où il remporte d’ailleurs deux titres de champion. En 2004, il rejoint la Juve et s'impose dès son arrivée en tant que titulaire (avec 16 buts en 35 matchs) en partie à cause des blessures du meilleur joueur de l'équipe : David Trezeguet. Sa seconde saison est plus mitigée, notamment à cause d’une position plus excentrée qui le prive de sa liberté de mouvements. Suite au Calciopoli, il renforce les rangs de l’Inter dont il devient le principal artisan des trois scudetti. Très convoité, il pose ses valises en Catalogne et signe au FC Barcelone en 2009. Malheureusement, il ne montre son talent que par intermittence. Son manque criant de polyvalence et ses lacunes tactiques ont eu raison de lui. Ibra retrouve le Calcio, sous le maillot du Milan AC et remporte son 8ème titre national de rang, confirmant sa réputation de joueur brillant dans les compétitions domestiques, en opposition à son statut de joueur mineur en Coupes d’Europe où il n’a jamais brillé. Il débarque alors à Paris en 2012. Pour le faire venir, les propriétaires quataris du Paris-Saint-Germain n’ont pas hésité à mettre de l’argent sur la table. Le salaire de Zlatan Ibrahimovic était ainsi estimé à 20 millions d’euros en 2015. Il est la première véritable star mondiale du ballon rond à s'installer dans la capitale. S’il a régné sans difficulté sur la Ligue 1 avec quatre titres de champion, 151 buts inscrits et en étant trois fois meilleur buteur du championnat, Zlatan Ibrahimovic a cependant déçu en Ligue des champions, où son rendement était nettement plus irrégulier et où il a été incapable de mener l’équipe au delà des quarts de finale. Le suédois a également une autre performance qui fait de lui un joueur exceptionnel: les montants de ses transferts. Le trublion a cumulé 148 millions d'euros. Le record mondial. Mais malgré un égo sur-dimensionné, Zlatan reste un maestro sur le terrain. Protection de balle, roulettes, grande adresse devant le but doublée d'une efficacité hors-paire, partenaire écouté... L'attaquant collectionne les qualités footballistiques. Il a marqué pour l'instant plus de 450 buts en clubs depuis ses débuts professionnels à Malmö en 1999, et 62 buts en équipe nationale. Cela fait de lui le meilleur buteur suédois de l'histoire. Sept ans et demi après son départ de Lombardie, le joueur âgé désormais de 38 ans revête de nouveau la liquette du Milan AC, club qu'il a porté entre 2010 et 2012. Le Suédois avait annoncé son départ du Los Angeles Galaxy quelque mois auparavant.



VIDÉO





11/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1140 autres membres