FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

César Ruminski

Cesar Ruminski.jpg
Photo: ©Collection LOSC

 

César Ruminski

 

César Jean Ruminski / Czesław Ruminski

Né le 13 janvier 1924 à Waziers (FRA)
Décédé le 14 mai 2009 à Douai (FRA)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Gardien de but, 1m80
Surnom: Le Grand César, Jeannot
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 7 sélections
(Matchs amicaux: 7 sélections)
 
1ère sélection : le 5 octobre 1952 contre la RFA (3-1)
Dernière sélection : le 30 mai 1954 contre la Belgique (3-3)
 
1941/42 Olympique de Reims (FRA)
1942/46 Stade de Reims (FRA)
1946/47 SA Douai (FRA) 44 matchs
(Championnat de France de D2: 42 matchs)
(Coupe de France: 2 matchs)
1947/52 Le Havre AC (FRA) 193 matchs, 6 buts
(Championnat de France: 66 matchs, 2 buts)
(Championnat de France de D2: 107 matchs, 4 buts)
(Coupe de France: 20 matchs)
1952/55 Lille OSC (FRA) 107 matchs
(Championnat de France: 92 matchs)
(Coupe de France: 11 matchs)
(Coupe Charles Drago: 4 matchs)
1955/56 CA Lisieux (FRA) (entraîneur-joueur)
 
César Ruminski a été un immense gardien français de l’après-guerre dans les années 50.
 
Formé à Reims, César Jean Ruminski de son vrai nom Geslaw Ruminski retourne jouer dans son Nord natal à Douai avant de partir s’imposer au Havre qu’il fera remonter en première division. La saison suivante, le club doyen termine sur le podium du championnat de France (3ème à un tout petit point du club champion, l’OGC Nice). C’est aussi sous le maillot havrais que le portier d'origine polonaise a inscrit... des buts. Quatre en D2, et les deux premiers de l'histoire de l'élite. L'un lors de la saison 1950-1951, face à Sochaux et l'autre lors de la saison 1951-1952 face à Strasbourg. Les deux sur penalties. Il fait donc partie du cercle très fermé des rares gardiens-buteurs en France. Ce n’est qu’à la fin de sa carrière, à Lille, qu’il va garnir son armoire à trophées avec un titre de champion en 1954 et une coupe nationale en 1953. Il tutoie alors l’équipe de France l’espace de sept rencontres. Lors de sa première cape, il s'offre une belle victoire 3 buts à 1 contre la RFA. Et pour la première fois, le match est retransmis en direct à la télévision. Le début d'une nouvelle ère. Sélectionné pour la Coupe du monde 1954 en Suisse, il s'est blessé suite à un choc à l'entraînement avec Raymond Kopa. Il avait été contraint d'arrêter sa carrière prématurément. Guy Roux se souvenait de ce grand gaillard qui accomplissait à chaque fois des exploits. "Je savais que ce gardien de but dégageait superbement bien sans l'avoir jamais eu de visu. Je l'avais entendu dire à la radio, par les commentateurs, notamment à l'occasion de son premier match en équipe de France, en 1952, contre l'Allemagne." D'ailleurs, le phénomène est l'auteur du plus long dégagement à l'époque (75 mètres). Autre fait inédit, le "grand César" a réclamé un maillot à sa taille lors d’une de ses premières convocations chez les Bleus, alors qu’il n’est pas encore international. La Fédération française de football refuse catégoriquement, avec pour raison qu’une tenue de gardien coûte quatre fois plus cher que celle d’un joueur de champ. L'ancien portier international est décédé le 14 mai 2009 à Lisieux à l'âge de 85 ans.
 
PALMARÈS
 
Champion de France en 1954 (Lille OSC)
Vainqueur de la Coupe de France en 1953 et 1955 (finale non-jouée) (Lille OSC)
Finaliste de la Coupe Charles Drago en 1954 (Lille OSC)
Vice-champion de France de D2 en 1950 (Le Havre AC)


15/12/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1159 autres membres