Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Craig Johnston

Craig Johnston.png
Photo: ©Getty images

 

Craig Johnston

 

Craig Peter Johnston

Né le 25 juin 1960 à Johannesbourg (AFS)

Australie.png Australien / https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Milieu de terrain, 1m73

Surnom: Skippy

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 2 sélections

 

1977/81 Middlesbrough (ANG) 64 matchs, 16 buts
1978 Newcastle KB (AUS) (Prêt) 9 matchs
1981/88 Liverpool (ANG) 271 matchs, 40 buts
(Championnat d'Angleterre: 190 matchs, 30 buts)
(Coupe d'Angleterre: 20 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 35 matchs, 3 buts)
(Charity Shield: 2 matchs)
(Screen Sport Super Cup: 5 matchs, 1 but)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 17 matchs, 2 buts)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1982 Newcastle KB (AUS) (Prêt) 4 matchs, 4 buts
 
Après Joe Marston dans les années 50, Craig Johnston est le deuxième joueur australien à avoir foulé les pelouses européennes. Mieux, il est le premier à remporter la Coupe d'Europe des clubs champions.
 
Né en Afrique du Sud de parents australiens, le jeune Johnston rentre au pays dans la banlieue de Newcastle, à deux heures au nord de Sydney. Son père, ancien joueur pro, lui fait découvrir le monde du ballon rond. En 1975, Middlesbrough effectue une tournée dans la région. Le passionné écrit aux Smoggies et à plusieurs clubs anglais, dans l'espoir de décrocher un essai. Malheureusement, un séjour à l'hôpital le contraint à manquer le dernier match de la formation anglaise. Les médecins lui annoncent qu'il ne jouera plus jamais au football à cause d'une maladie osseuse, mais cette péripétie ne fera qu'ajouter à sa légende. Finalement entièrement remis, ses parents n'hésitent pas à investir le fruit de la vente de leur maison pour financer son voyage en Angleterre. L'adolescent confiant quitte donc le soleil australien pour se retrouver dans le froid humide du Yorkshire. Le champion du monde 1966 Jack Charlton est alors le manager de Middlesbrough et annonce sans équivoque au jeune homme qu'il perd son temps.
 
Johnston refuse de se démoraliser et, à l'issue d'un second passage, finit par obtenir une place au centre de formation. Trois ans après, il fait ses débuts au sein de son nouveau club. Pendant trois saisons, il défend avec acharnement les couleurs de Boro. Fraîchement couronné champion d'Europe, Liverpool le recrute en 1981, un peu à la surprise générale. Le milieu excentré doit se contenter dans un premier temps d'un rôle de simple remplaçant. Mais après quelques saisons, il décroche une place de titulaire et participe activement au triplé championnat-League Cup-C1 en 1984.
 
Craig Johnston.png
Photo: ©Liverpool Echo
 
Il devient alors le premier Australien à atteindre les sommets. Pourtant, il refuse systématiquement de répondre aux convocations de son équipe nationale, afin d'éviter de longs déplacements. Il faut dire que Johnston n'a que l'embarras du choix: résidant en Angleterre, il possède également des ancêtres irlandais et écossais. Finalement, il décide de représenter les Three Lions. Malheureusement, son expérience internationale se limitera à quelques rencontres en espoirs et une série d'apparitions sur le banc de l'équipe B. En 1984-85, Liverpool ne gagne rien, mais renoue avec le succès dès la saison suivante, grâce à l'un des plus grands coups d'éclat de la carrière de Johnston. En ce temps-là en Australie, un match est diffusé en direct par an, la finale de la FA Cup. La rencontre est diffusée bien après minuit mais, ce soir-là, des milliers de foyers à travers le pays assistent à la victoire des Reds et au bond de joie de "Skippy", son surnom en Angleterre.
 
Deux ans plus tard, Johnston et Liverpool connaîtront des moments beaucoup moins agréables en finale de la prestigieuse compétition, en s'inclinant face à Wimbledon. Devant le public de Wembley, l'Australien dispute son 271ème et dernier match sous les couleurs de Liverpool. À 27 ans, le milieu de terrain raccroche les crampons. Sa sœur vient de subir un terrible accident qui exige des soins permanents. Kenny Dalglish et les dirigeants de Liverpool font l'impossible pour le convaincre de rester, mais rien n'y fait. Johnston conserve malgré tout son enthousiasme, son énergie et sa créativité. En 1994, il révolutionne le marché des chaussures et participe à la création de la première Adidas Prédator. Son idée était d’apporter ces écailles sur le dessus du pied pour améliorer la puissance et la précision des tirs. Intronisé en 2005 au Temple de la Renommée de la Fédération australienne de football, il fait partie des pionniers du foot australien avec les légendaires Joe Marston et Johnny Warren.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe d’Europe des Club Champions en 1984 (Liverpool)
Finaliste de la Coupe d’Europe des Club Champions en 1985 (Liverpool)
Finaliste de la Coupe intercontinentale en 1981 et 1984 (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1982, 1983, 1984, 1986 et 1988 (Liverpool)

Vice-Champion d’Angleterre en 1974 et 1975 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1986 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1988 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1983 et 1984 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1986 (Liverpool)

Finaliste de la Charity Shield en 1983 (Liverpool)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

Intronisé au Hall of Fame de la Fédération australienne de football

 

SOURCES/RESSOURCES

 

- FIFA



26/02/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1182 autres membres