Football-the-story

Football-the-story

Dario Grava

Dario Grava.jpg
Photo: ©DR

 

Dario Grava

 

Né le 11 décembre 1948 à Claut (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur droit, 1m70

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 1 sélection

(Match amical: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 13 octobre 1973 contre la RFA (1-2)

 

1966/67 FC Neuweg (FRA)
1967/68 Bataillon de Joinville (FRA) 26 matchs
1968/73 RC Strasbourg (FRA) 148 matchs, 3 buts
(Championnat de France: 105 matchs, 3 buts)
(Championnat de France de D2: 31 matchs)
(Coupe de France: 12 matchs)
1973/77 OGC Nice (FRA) 109 matchs, 1 but
(Championnat de France: 94 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 7 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
1978/79 FCSR Haguenau (FRA)
 
Excellent défenseur latéral, Dario Grava a connu l'époque dorée de l'OGC Nice dans les années 70.
 

Originaire du Frioul, près d'Udine, il fait ses débuts dans le monde du football au FC Neuweg, en Alsace. Parti effectuer son service militaire au bataillon de Joinville, il rentre ensuite chez lui et signe au RC Strasbourg, où il se performe durant cinq exercices, avant de plier bagages vers le Sud, direction le Gym. Ce brillant arrière de poche difficile à passer enfile durant quatre saisons le maillot des Aiglons, appartenant à une très belle génération de joueur composé de Jean-Pierre Adams, Josip Katalinski, Jean-Marc Guillou ou encore Dominique Baratelli, une sacré formation qui termine vice-champion de France en 1976. Naturalisé français, il obtient une sélection chez les Bleus, après avoir disputé les Jeux Olympiques de Mexico avec les juniors en 1968 aux côtés de Jean-Michel Larqué, Daniel Horlaville et Marc Kanyan. Une unique apparition compliquée contre la RFA. Durant toute la rencontre, il prend le bouillon dans son couloir par la coqueluche du FC Schalke 04, Erwin Kremers. Plus jamais convoqué en équipe de France, le coach tricolore Stefan Kovacs lui préfère par la suite un véritable habitué du poste: François Bracci, expérimenté et titré avec l'OM. Il se contentera de sa carrière niçoise jusqu'en 1977 puis rentrera dans son Alsace chéri, à Haguenau plus précisément, pour raccrocher définitivement les crampons.

 
PALMARÈS
 
Médaille d'or aux Jeux méditerranéens de Tunis en 1967 (France)
Vice-champion de France en 1976 (OGC Nice)


10/02/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1318 autres membres