FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Georges Lech

Georges Lech.jpg
Photo: ©Football Magazine

 

Georges Lech

 

Né le 2 juin 1945 à Billy-Montigny (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu offensif/Ailier droit, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 35 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 15 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections)

(Qualif Euro: 12 sélections, 5 buts)

(Coupe de l'Indépendance: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 26 octobre 1963 contre la Bulgarie (3-1)

Dernière sélection : le 3 mars 1973 contre le Portugal (1-2)

 

1962/68 RC Lens (FRA) 214 matchs, 79 buts
(Championnat de France: 187 matchs, 72 buts)
(Barrages: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 16 matchs, 5 buts)
(Coupe Charles Drago: 7 matchs, 1 but)
1968/72 FC Sochaux (FRA) 132 matchs, 44 buts
(Championnat de France: 118 matchs, 39 buts)
(Coupe de France: 14 matchs, 5 buts)
1972/76 Stade de Reims (FRA) 84 matchs, 10 buts
(Championnat de France: 74 matchs, 7 buts)
(Coupe de France: 10 matchs, 2 buts)
1976/77 RC Epernay (FRA)

 

Considéré comme l'un des joueurs les plus doués de sa génération, Georges Lech a été durant plusieurs décennies le plus jeune buteur de l'équipe de France. Mais malgré toutes les qualités qu'il possédait, il ne fera pas la carrière qu'il aurait pu entrevoir. Sa précocité et son talent se sont perdus dans cette période maudite du foot français.

 

Enfant d'origine polonaise de Montigny, en plein pays minier, le frère ainé de Bernard accompagnait souvent son père au stade Félix-Bollaert. Mais il ne savait pas que quelques années plus tard, il serait le phénomène du RC Lens. C'est le recruteur des Sang et Or Henri Trannin qui le repère et le signe très tôt pour qu'il affine son jeu avec le club nordiste. À 16 ans et demi, il fait ses grands débuts face à l'Olympique de Marseille. À 18 piges, il découvre l'équipe de France et obtient sa première cape internationale contre la Bulgarie (3 buts à 1), le 26 octobre 1963. Moins d'un mois plus tard, il plante son premier but lors de sa seconde sélection face à la Suisse (2-2). L'ailier du RC Lens devient alors le plus jeune coq buteur de l'après-guerre à 18 ans et 5 mois. Ce record de précocité aura tenu près de cinquante ans tout de même, battu en 2020 par Eduardo Camavinga (17 ans et 11 mois). Pourtant, son bail de dix ans en équipe de France ne sera pas grandiose. Appelé à 35 reprises, l'un des successeurs de Raymond Kopa n'aura pas la chance de participer à la seule grande aventure bleue de l'époque, la Coupe du Monde 1966. Ces succès précoces, Georges Lech les doit, certes, à sa capacité d'accélération et ses qualités de finisseurs, il est souvent classé parmi les cinq meilleurs artilleurs du championnat de France, mais aussi à une génération de jeunes Lensois (Richard Krawczyk, Daniel Hédé ou son petit frère) qui crée la surprise en terminant troisième du championnat en 1964. Malgré tout, les dirigeants lensois ne réussissent pas à bonifier cette performance et en 1968, l'équipe descend en D2. Georges Lech rejoint Sochaux puis le Stade de Reims, deux clubs en perte de vitesse qu'il ne peut sublimer à lui seul. À presque 30 ans, il abandonne sa carrière suite à une blessure récurrente à un genou mal soigné. Son dernier match, il le dispute au Stade Félix-Bollaert avec son club champenois en 1976. Victoir du Racing 1 but à 0. Un terrible gâchis pour celui qui aurait pu signer à l'OM... Il aurait rejoint un autre enfant du Nord, Daniel Leclercq, et aurait fait parler la poudre derrière Skoblar et Magnusson! Aujourd'hui, sa plus grande fierté reste d'avoir sorti son père de la la mine grâce à ses talents de footballeur.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1965 (RC Lens)


29/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1159 autres membres