Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Daniel Leclercq

Daniel Leclercq.png
Photo: ©DR

 

Daniel Leclercq

 

Né le 4 septembre 1959 à Trith-Saint-Léger (FRA)

Décédé le 22 novembre 2019 à Sainte-Luce (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur central/Milieu gauche, 1m85

Surnoms: Le Druide, le grand blond

 

1967/70 Valenciennes (FRA) 39 matchs, 4 buts

(Championnat de France: 31 matchs, 3 buts)

(Coupe de France: 8 matchs, 1 but)

1970/74 Olympique de Marseille (FRA) 90 matchs, 10 buts

(Championnat de France: 76 matchs, 9 buts)

(Coupe de France: 11 matchs, 1 but)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 3 matchs)

janv-Juin 1972 Angoulême (FRA) (Prêt) 15 matchs, 5 buts 

(Championnat de France: 14 matchs, 5 buts)

(Coupe de France: 1 match)

1974/83 RC Lens (FRA) 328 matchs, 31 buts

(Championnat de France: 251 matchs, 15 buts)

(Championnat de France de D2: 29 matchs, 12 buts)

(Coupe de France: 39 matchs, 4 buts)

(Coupe des Coupes: 4 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)

1983/84 Valenciennes (FRA) 38 matchs, 3 buts

(Championnat de France de D2: 33 matchs, 2 buts)

(Coupe de France: 5 matchs, 1 but)

 

Un parcours et un style à la Laurent Blanc, milieu offensif puis libéro de talent. Formé à Valenciennes, il passe une grande partie de sa carrière à l'OM, où il remporte le championnat en 1971. Revenu dans son Nord, il marquera à jamais son nom dans l’histoire du RC Lens en tant que joueur mais surtout comme coach. En effet, c’est le premier entraîneur lensois et le seul qui s'octroie le titre de champion de France avec les Sang et Or. 

 

Né en 1949 à Trith-Saint-Léger dans une famille modeste des Hauts-de-France, Daniel débute sa carrière à l’USVA, son club formateur, et grimpe les étapes un à un. C'est à l’âge de 19 ans en 1968 contre Rouen qu'il apparaît titulaire pour la première fois en pro. Il reste tout de même amateur et effectue deux saisons pleines avec les Rouge et Blanc. Il signe ensuite sous le prestigieux maillot ciel et blanc de l’OM à la suite d’une histoire rocambolesque. Venu passer des vacances sur la Canebière chez son ami Alain Maccagno, joueur de l’OM et coéquipier en équipe de France militaire, l’entraîneur de l’époque, Mario Zatelli, lui propose de s'entraîner et de disputer un match de la coupe d’été le lendemain. Il joue sous la licence d’un autre joueur, Roland Merschel, pour un match contre Stockholm au Vélodrome. Le coach lui propose aussitôt de signer. Affaire conclue. Intégrer dans une équipe emmenée par le duo offensif Skoblar-Magnusson, il devient champion de France en 1971, à 21 ans. Devenu le patron de l’équipe phocéenne sous l’ère de l’entraîneur allemand Kurt Linder, il est aligné dans l'entrejeu avec Joseph Bonnel, son idole et ancien éducateur à VA.
 
Daniel Leclercq.png
Photo: ©L'Équipe
 
Mais le club est instable et les entraîneurs défilent. Après un intermède à Angoulême et deux nouvelles saisons phocéennes anecdotiques, il repart dans le Nord au RC Lens en 1974. Neuf très belles saisons sous le maillot Sang et Or où il obtient l’Étoile d’or France Football devant Michel Platini en 1977. Le football français le surnomme alors "la patte gauche", "le grand blond avec une chaussure noire " ou encore "le prince du Parc" au lendemain de la finale de la Coupe de France 1975 entre Lens et Saint-Étienne qu’il avait éclaboussée de son talent. La France du foot est sous le charme de sa technique et son jeu long remarquable. Malgré tout, il ne sera jamais appelé en sélection par Sfefan Kovacs puis Michel Hidalgo, à cause de sa prétendue lenteur. En 1984, il termine sa carrière de joueur, là où elle avait commencé, à Valenciennes.
 
Devenu entraîneur, Lens doit à cet homme d’une intégrité inestimable des matchs mémorables et surtout ses deux titres majeurs: le titre de champion de France 98 et la Coupe de la ligue 1999. Ce personnage du bassin minier proposait toujours un football agréable, offensif et combatif. Celui qui est devenu "le Druide" a ensuite ramené Valenciennes en Ligue 2 lors de son passage à la tête du club entre 2003 et 2005. Il est décédé le 22 novembre 2019 à l’âge de 70 ans des suites d'une embolie pulmonaire en Martinique, où il travaillait particulièrement pour les stages Raphaël Varane. Il restera une figure du football nordiste.

 

PALMARÈS

 

Finaliste du Championnat d’Europe juniors en 1968 (France)

Champion de France en 1971 et 1972 (Olympique de Marseille)

Vice-champion de France en 1975 (Olympique de Marseille) et 1977 (RC Lens)

Finaliste de la Coupe de France en 1975 (RC Lens)

Vainqueur du Challenge des Champions en 1971 (Olympique de Marseille)

Vice-champion de France de D2 en 1979 (RC Lens)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Étoile d'or France Football en 1977



12/02/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1187 autres membres