FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Giacinto Facchetti

Giacinto-Facchetti.jpg

Giacinto Facchetti

Giacinto Facchetti

Né le 18 juillet 1942 à Trevise (ITA)

 Décédé le 4 septembre 2006 à Milan (ITA)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, défenseur gauche, 1m91

Surnom: Cipe, ll Capitano

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 94 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 37 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 18 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 12 sélections)

(Qualif Euro: 24 sélections, 1 but)

(Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 27 mars 1963 contre la Turquie (1-0)

Dernière sélection : le 16 novembre 1977 contre l'Angleterre (0-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 1 sélection

 

1960/78 Inter Milan (ITA) 639 matchs, 76 buts

(Championnat d'Italie: 476 matchs, 59 buts)

(Coupe d'Italie: 85 matchs, 10 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 39 matchs, 6 buts)

(Coupe de l'UEFA/Coupe d'Europe des villes de foires: 29 matchs)

(Coupe Intercontinentale: 5 matchs)

(Coupe Anglo-italienne: 2 matchs)

(Trofeo Armando Picchi: 2 matchs, 1 but)

 

Sur le plan technique il restera dans l'histoire du football comme l'homme qui a sorti les défenseurs latéraux de leur cage. Premier arrière offensif de l'ère moderne, Facchetti est considéré comme l'un des meilleurs de l'histoire. Né le 18 juillet 1942, en pleine Seconde Guerre Mondiale, à Treviglio, en Lombardie, Giacinto Facchetti hésite entre le football et l’athlétisme. Cipe, son surnom, était un garçon extrêmement rapide et athlétique puisqu’il était capable de courir le 100 mètres en moins de 11 secondes. Mais le gamin avait un rêve: celui de jouer sous les couleurs bleus et noirs de l’Inter. Dès que son âge le lui permit, à 14 ans, il fait un essai pour tenter de venir y jouer, mais il ne sera pas retenu par le grand Giuseppe Meazza. Giacinto joue alors pour le club de sa ville natale, le CS Trevigliese, où il était utilisé comme avant-centre, pour utiliser au mieux sa grande taille. Ses performances ne passent pas inaperçues. Le joueur brille par sa technique, sa puissance et surtout sa vitesse, proprement hallucinante pour un tel gabarit. En 1959, il signe à l'âge de 18 ans avec l'Inter, son rêve de gosse est enfin réalisé et il ne quittera plus jamais son club. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4400499_201412235523734.pngHelenio Herrera, l'entraîneur de l'époque, le repositionne arrière gauche dans son fameux 5-3-2, le catenaccio. Il débute le 19 mai 1961, face à l’AS Roma au Stadio Olimpico (victoire 2 buts à 0) et inscrit son premier but dès son deuxième match, face à Naples. Pourtant lors de ses deux premières saisons, il ne joue pas beaucoup, et subit de nombreuses critiques… 3 matchs lors de sa premières saison et 15 lors de sa deuxième. Il faut attendre sa troisième saison pour voir éclore son talent, et le début du "Grand Inter" qui va dominer l'Italie et l'Europe. C’est grâce à la confiance d’Herrera et à force de travail et de volonté que le numéro 3 va se façonner. Mais le joueur ne se contente pas de défendre, comme ses contemporains. Il est également un redoutable contre-attaquant, un véritable ailier, qui vient apporter le surnombre sur les côtés en phase offensive. Si les légendaires brésiliens Nilton et Djalma Santos avaient montré la voie des arrières offensifs, c’est véritablement Giacinto Facchetti qui est considéré comme le premier défenseur à attaquer. Il obtient son premier "Scudetto" de champion d'Italie en 1963, au bout de sa troisième saison. Les saisons suivantes sont couronnées de succès avec deux autres championnats d'Italie en 1965 et 1966. Facchetti remporte aussi deux Coupes d'Europe des Clubs Champions d'affilés, en 1964 et 1965, respectivement face aux espagnols du Real Madrid (3 buts à 1) et aux portugais du Benfica Lisbonne (1 but à 0), ainsi que deux coupes intercontinentale. Il termine même second au scrutin du “Ballon d’Or" en 1965, derrière le lauréat Eusebio, et devant son coéquipier Luis Suarez. Entre 1962 à 1967, ses meilleures années, il dispute 205 matchs toutes compétitions confondues et marque 29 buts, tout en faisant le métier derrière et en distribuant de nombreuses passes décisives. Après des débuts en équipe nationale le 27 mars 1963 face à la Turquie, Facchetti a également accompli une carrière exceptionnelle de longévité avec la Squadra Azzurra totalisant 94 sélections, dont 70 comme capitaine, entre 1963 et 1977. Il est d'ailleurs longtemps resté recordman des sélections en Italie avant d'être détrôné par Dino Zoff, autre monstre sacré du football italien. S'il fait partie de l'équipe éliminée à la surprise générale de la Coupe du monde en 1966 par la Corée du Nord, il connaît aussi le bonheur de se voir sacré champion d'Europe des nations en 1968. En 1970, il est de la demi-finale de la Coupe du monde gagnée par l'Italie face à la RFA (4 buts à 3), qui reste dans les mémoires face à un Franz Beckenbauer terminant avec le bras en écharpe. Il participe à la finale, mais son équipe ne peut rien face à la magnifique formation brésilienne (4 buts à 1), lui-même ne parvenant pas à contenir son adversaire direct, Jaïrzinho. Mais "Il Capitano" est conscient que, malgré l’échec, les joueurs italiens peuvent être fiers d’eux, et leurs supporters le savent. Le 16 novembre 1977 à Wembley, à 36 ans, il fait ses adieux à la Squadra Azzura avant de disputer à San Siro son ultime match en Série A le 7 mai 1978 et d'intégrer le staff d'un club auquel il a toujours voué un attachement indéfectible. Il aura disputé 639 matchs et marqué 76 buts, toutes compétitions confondues, sous les couleurs nerazzurri. Il a ensuite gravi tous les échelons en tant que dirigeant. Élu vice-président de l'Inter le 13 novembre 2001, il devint le 19ème président nerazzurro le 19 janvier 2004, une fonction qu'il a occupée jusqu'à son décès le 4 septembre 2006 des suites d'une tumeur au pancréas à l'âge de 64 ans. Au-delà du président modèle qu'il a incarné toutes ses années, Giacinto Facchetti a contribué à la légende intériste et au rayonnement du football italien par son action sur les terrains de football, en s'imposant comme le prototype de l'arrière-gauche moderne et en se dotant d'un palmarès composé notamment de 4 scudetti, 2 ligue des champions et 1 titre de champion d'Europe avec l'Italie. Élégant, respectueux et fair-play, sur et en-dehors des terrains, Fachetti aura marqué les esprits et forcé le respect et l’admiration de chacun, comme joueur et comme homme.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1970 (Italie)

Vainqueur de l"Euro 1968 (Italie)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs Champions en 1964 et 1965 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1967 et 1972 (Inter Milan)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1964 et 1965 (Inter Milan)

Champion d’Italie en 1963, 1965, 1966 et 1971 (Inter Milan)

Vice-Champion d’Italie en 1962, 1964, 1967 et 1970 (Inter Milan)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1978 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1965 et 1977 (Inter Milan)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent en 1965

Nommé dans l'équipe type de la Coupe du Monde 1970

Nommé dans l'équipe type de l'Euro 1968

Nommé au FIFA 100

Prix du Président de la FIFA en 2006 à titre posthume

Élu parmi les "légendes" du foot par Golden Foot en 2006

Intronisé au Hall of Fame du football italien en 2015


DIVERS


- A été le 19ème président de l'Inter Milan (2004-2006).

- Le numéro 3, qu'il portait en tant que joueur est retiré par son club le 8 septembre 2006. C'est le premier joueur de l'Inter qui voit son numéro enlevé.

- Le 22 septembre 2008, un square de Cesano Maderno, ville proche de Milan, est baptisé à son nom.

- Fachetti était également membre de la Commission du football à la FIFA et Ambassadeur de la FIFA contre le racisme.

- Chronométré en 10 secondes 7 aux 100 mètres et assez régulier en moins de 11 secondes, Facchetti aspirait dans sa jeunesse à devenir champion olympique du 100 mètres avant d'opter pour le football.

 

VIDÉO




23/12/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres