Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Hristo Bonev

Hristo Bonev.jpg
Photo: ©Imago

 

Hristo Bonev

 

Hristo Atanasov Bonev

Né le 3 février 1947 à Plovdiv (BUL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4953636_20150701092956.png Bulgare, Milieu offensif, 1m81

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4953636_20150701092956.png 96 sélections, 48 buts

(Matchs amicaux: 46 sélections, 23 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 14 sélections, 12 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 17 sélections, 5 buts)

(Qualif Jeux Olympiques: 9 sélections, 4 buts)

(Coupe des Balkans: 4 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 22 mars 1967 contre la RFA (0-1)

Dernière sélection : le 25 avril 1979 contre l'Argentine (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4953636_20150701092956.png non-officiel: 3 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4953636_20150701092956.png B: 1 sélection

 

1964/67 Lokomotiv Plovdiv (BUL) 64 matchs, 19 buts
1967/68 CSKA Sofia (BUL) 6 matchs, 5 buts
1968/81 Lokomotiv Plovdiv (BUL) 337 matchs, 161 buts
1981/82 AEK Athènes (GRE) 10 matchs
1982/84 Lokomotiv Plovdiv (BUL) 6 matchs
 
Co-meilleur buteur de l'histoire de la Bulgarie, Hristo Bonev est également une légende du Lokomotiv Plovdiv, son club de toujours.
 
C'est dans cette plus ancienne ville d'Europe encore peuplée qu'il voit le jour et commence sa formation de joueur. Le meneur talentueux effectue ses débuts dans le monde pro le 5 juin 1965 lors d'un match contre le Botev Vratsa (2 buts à 0). Il s'impose rapidement avec ses idées de jeu, une qualité technique au-dessus de la moyenne et une précision impressionnante sur coups francs. Très adroit devant le but aussi, ses performances lui permettent d'être indispensable chez les Cheminots, jamais couronné malgré tout, bien qu'il ait réussi à terminer vice-champion en 1973 et troisièmes en 1969 et 1974. Un véritable exploit par rapport aux mastodontes de Sofia. Même son bref passage au CSKA ne lui laisse aucune ligne à son palmarès. Il peut se targuer seulement d'avoir une coupe de l'armée soviétique au compteur, une sorte de coupe de Bulgarie de second plan. Sous les couleurs du Lokomotiv, il plante 180 buts en 407 rencontres. Une efficacité qui lui ouvre les portes de l'équipe nationale. Et une première sélection le 22 mars 1967 lors d'une défaite 1 but à 0 à Hanovre face à la RFA. Celui qui a été trois fois "Footballeur bulgare de l’année" (1969, 1972 et 1973) participe à deux Coupes du Monde. Au Mexique en 1970, les Lions emmenées par Georgi Asparuhov n'accèdent pas au second tour, malgré un but de Bonev face au Pérou lors de la première confrontation. La Bulgarie quitte le tournoi sans avoir gagné un seul match. Le Mondial 1974 reste semblable au précédent, avec une nouvelle élimination dès la phase de poules. Même le but marqué contre l'Uruguay n'apportera pas la victoire tant espérée en Coupe du Monde pour la Bulgarie. Le seul capitaine provinciale des Tricolores tire sa révérence au niveau international le 25 avril 1979, après un dernier pion inscrit contre les argentins champions du Monde en titre. Troisième joueur le plus capé de la Bulgarie (96 sélections) dont il a été longtemps le meilleur buteur de l’histoire (47 réalisations), il ne sera rattrapé que par Dimitar Berbatov, mais facture 10 buts de plus que le plus illustre de ses compatriotes Hristo Stoichkov. Pour les mémoires sélectives, on peut lui attribuer le fameux péno imaginaire sifflé par ce salaud de Mr Foote, une insulte proféré par le célèbre commentateur Thierry Roland qui craque en direct lors d'un Bulgarie-France décisif pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 78. Après un passage à l'étranger à l'AEK Athènes, il raccroche les crampons à cause de ses problèmes physiques. Pour son jubilé, Bobby Moore, Wolfgang OverathFerenc Bene où encore Lev Yachine seront présents. Devenu entraîneur au Lokomotiv Plovdiv, il seconde Hristo Mladénov en 1986 pour la préparation de la World Cup à Mexico. Après, c'est l'exil en Grèce dès 1987, où il coache avec succès les équipes du Panathinaïkos, de Larissa et de Ionikos. Il tente de reprendre les rênes de la sélection bulgare pour la Coupe du Monde 1998 et de rééditer l'exploit de finir quatrième comme en 1994. Avec à peu près la même équipe, le parcours se termine au premier tour, avec un nul et deux défaites, dont une fessée mémorable reçue par l’Espagne (6 buts à 1). Homme de poigne et de caractère, "Zuma", son surnom attribué par ressemblance avec le héros d'un dessin animé bulgare, le petit bourdon Zoum, sorte de Speedy Gonzalez aux couleurs locales, reste désormais en retrait mais s’investit toujours au sein du Lokomotiv Plovdiv, où il officie en tant que président d’honneur.
 
PALMARÈS
 
Vice-champion de Bulgarie en 1968 (CSKA Sofia) et 1973 (Lokomotiv Plovdiv)
Vainqueur de la Coupe de l'Armée soviétique en 1983 (Lokomotiv Plovdiv)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Élu meilleur footballeur bulgare de l'année en 1969, 1972 et 1973
Élu meilleur footballeur du 20ème siècle de Plvdiv
Nommé Citoyen d'honneur de la ville de Plovdiv en 1997
À reçu l'Ordre de "Stara Planina" de 1ère classe


15/10/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres