FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Jacques Zimako

Jacues Zimako.jpg
Photo: ©Icon Sport

 

Jacques Zimako

 

Jacques Atre

Né le 28 décembre 1951 à Lifou (NCL)

Décédé le 8 décembre 2021

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier gauche, 1m76

Surnom: "Zigzag"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 13 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 5 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 26 juin 1977 contre l'Argentine (0-0)

Dernière sélection : le 18 novembre 1981 contre les Pays-Bas (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png non-officiel: 1 sélection

 

1972/77 SC Bastia (FRA) 148 matchs, 46 buts
(Championnat de France: 134 matchs, 42 buts)
(Coupe de France: 14 matchs, 4 buts)
1977/81 Saint-Étienne (FRA) 152 matchs, 39 buts
(Championnat de France: 120 matchs, 30 buts)
(Coupe de France: 18 matchs, 6 buts)
(Coupe de l'UEFA: 14 matchs, 3 buts)
1981/83 FC Sochaux (FRA) 64 matchs, 8 buts
(Championnat de France: 62 matchs, 8 buts)
(Coupe de France: 2 matchs)
1983/85 SC Bastia (FRA) 75 matchs, 10 buts
(Championnat de France: 68 matchs, 10 buts)
(Coupe de France: 7 matchs)

 

Premier joueur issu de Nouvelle-Calédonie à devenir international, Jacques Zimako avait notamment fait les beaux jours de Bastia et de Saint-Etienne à la fin des années 70 et au début des années 80.
 
Né en 1951 à Lifou, sur le Caillou, Jacques Atre, dit Zimako, débarque en France assez jeune et pose ses valises sur une autre île, à Bastia, aux débuts des années 70 à l'âge de 19 ans. Si les débuts sont difficiles, il s'épanouit rapidement sur cette nouvelle île. Il effectue ses débuts en D1 le 19 novembre 1972 contre Nîmes (3 buts à 0) mais n’est pas titulaire immédiatement et doit attendre la saison suivante pour le devenir. Là ses accélérations insolentes et son sens du dribble en font un élément de choix de l’attaque corse. L'ailier gauche avec une vista de numéro 10 devient l'une des coqueluches des supporters locaux. Il plante aussi beaucoup de buts dont quelques-uns sur corner direct, sa spécialité. Lors de sa dernière saison, il est exceptionnel. Le quatuor qu'il compose avec François Félix, Claude Papi et le génial gaucher yougoslave Dragan Džagić venu éclairer Furiani au crépuscule de son immense carrière étourdissent les défenses de première division et porte le Sporting sur le podium, tremplin vers l’Europe. Mais "Zigzag" lui rejoint l'ASSE, où il remporte le championnat de France en 1981 et échoue en finale de la Coupe cette même année. Il ne participera donc pas à la folle épopée européenne des Corses en 1978, lorsqu'ils atteignent la finale de la Coupe de l'UEFA. Côté bleu, il restera à jamais le premier Kanak à évoluer en équipe de France, portant le maillot frappée du coq à treize reprises. Avec les Tricolores, il plante deux buts face à Chypre et à l'Eire, lors des éliminatoires pour la Coupe du Monde 1982. Pas suffisant pour être retenu par le sélectionneur Michel Hidalgo pour la phase finale. Tant pis, sa reconnaissance internationale permettra d'ouvrir une passerelle à tous les joueurs néo-calédoniens qui veulent s'essayer au foot européen. D'abord Simei Ihily, puis plus tard Antoine Kombouaré et Christian Karembeu. Avant lui, il y avait eu Marc Kanyan, son cousin, qui l'avait fait venir à Bastia au début des années 70. Très attaché à l'Île de Beauté, l'international français reviendra au club en 1983 pour deux petites saisons après une incartade à Sochaux. Après avoir mis un terme définitif à sa carrière de joueur, il devient éducateur sportif. Il rentre alors en Nouvelle-Calédonie aux débuts des années 90 et crée un centre de formation à la périphérie de Nouméa. Il revient sur son passé dans son livre sobrement intitulé "Zimako". Une biographie où le sportif se confie avec lucidité, humour, humilité et passion. "La carrière que j'ai accomplie est un rêve d'enfant. Seul le foot occupait mon esprit à chaque moment de la journée." Malheureusement, il nous a quittés le 8 décembre 2021 à l'âge de 69 ans.

 

PALMARÈS
 
Champion de France en 1981 (Saint-Etienne)
Finaliste de la Coupe de France en 1981 (Saint-Etienne)


28/12/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1159 autres membres