FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

John Barnes

John Barnes.jpg

John Barnes

 

John Charles Bryan Barnes

Né le 7 novembre 1963 à Kingston (JAM)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, ailier droit, 1m82

Surnom: "Digger"

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 79 sélections, 11 buts

 

1981/87 Watford (ANG) 233 matchs, 65 buts

1987/97 Liverpool (ANG) 314 matchs, 84 buts

1997/98 Newcastle UTD (ANG) 27 matchs, 6 buts

1998/99 Charlton (ANG) 12 matchs

 

Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs anglais de l'histoire au poste d'ailier droit. Le dribbleur né en Jamaïque fait partie des premières stars noirs de Liverpool dans les années 80. Remarqué par Watford, il quitte son île natale pour rejoindre le continent Européen et l'Angleterre. Il débute avec l'équipe première à l'âge de 17 ans le 5 septembre 1981 contre Oldham (1-1). Watford est alors en pleine progression puisqu'en six ans seulement le club a réalisé trois accessions, évoluant au début de cette saison 1981-1982 en Championship. Il devient malgré son jeune âge l'homme de base de Watford. En 1983, il réalise l'exploit en terminant vice-champion d'Angleterre derrière Liverpool. John-Barnes.jpgLa saison 1983-1984 est aussi un succès pour les "Hornets" qui accèdent à la finale de la FA Cup (perdu 2 buts à 0 contre Everton). Très vite, le jeune attaquant tape dans l'œil du sélectionneur Bobby Robson qui lui offre sa première cape le 28 mai 1983 contre l'Irlande du Nord à Belfast. Après plusieurs saisons réussies, il quitte les "Hornets" pour rejoindre Liverpool et son entraîneur Kenny Dalglish au cours de l'été 1987 avec un bilan positif de 65 buts en 233 apparitions avec Watford. Arrivé en même temps que John Aldridge et Peter Beardsley, ils s'imposent tous trois sur le front de l'attaque des Reds. Barnes fait ses débuts avec l'équipe première le 15 août 1987 lors d'une victoire 2 à 1 contre Arsenal à Highbury. Il montre rapidement ses qualités et marque son premier but avec les "Reds" un mois plus tard, le 12 septembre, pour une nouvelle victoire contre Oxford United sur le score de 2 à 0 à domicile. Pour sa première saison avec le club du nord de l'Angleterre, John Barnes participe à la série de 29 matchs d'invincibilité de l'équipe, qui termine la saison champion d'Angleterre avec seulement deux défaites. En finale de la Coupe d'Angleterre, Liverpool échoue pour le doublé et perd à la surprise générale contre Wimbledon battu sur le fil 1 à 0. Il obtient tout de même le titre de joueur de l'année PFA du championnat d'Angleterre à la fin de la saison 1987-1988. C'est la première fois que ce titre prestigieux est décerné à un joueur de couleur. La saison suivante, John Barnes et les Reds prennent leur revanche en Coupe d'Angleterre en s'imposant en finale par 3 buts à 2 contre l'autre club de la banlieue de Liverpool, l'ennemi juré Everton. Ils feront honneur aux fans décédés quelques mois plus tôt dans la tragédie de Hillsborough. John Barnes ayant assisté aux funérailles de plusieurs personnes. Lors de la saison 1989-1990, il mène son club vers un nouveau titre de champion d'Angleterre. Il marque 22 buts pour les "Reds", un record personnel et un nouveau trophée du meilleur joueur de la saison par la "Football Writers' Association". Au milieu des années 90, il devient capitaine suite au retrait de la légende galloise Ian Rush. Handicapé par des blessures, il perd de sa vitesse et se replace au milieu de terrain. Le numéro 10 de Liverpool reste cependant un joueur cadre de l'équipe qu'il guide jusqu'en finale de la Coupe d'Angleterre en 1996. Liverpool perd cette finale contre l'autre club rival des "Reds", Manchester United. En championnat, le joueur d'origine jamaïcaine est régulièrement pris pour cible par une fine partie du public extrémiste. On pense notamment à la fameuse scène immortalisée par une photo en février 1988 lors du Merseyside derby face à Everton FC où Barnes reçoit à ses pieds une banane lancée par des spectateurs haineux. Plutôt brillant en club, il continue d'accumuler les performances moyennes avec la sélection dont il poursuit pourtant à porter le maillot jusqu'au milieu des années 90. Après une bonne coupe du Monde en 1990 où il participe à cinq des sept matches disputés et une non qualification décevante au Mondial 94, Barnes dispute son dernier match international face à la Colombie (0-0) le 6 septembre 1995, resté dans les annales grâce au Coup du scorpion réussi par le gardien colombien René Higuita. À l'été 1997, John Barnes rejoint Newcastle et Kenny Dalglish son ancien coéquipier à Liverpool devenu manager de ce club. La saison est plutôt décevante mais il la sauve en accédant à la finale de la FA Cup (défaite 2 buts à 0 contre Arsenal). Après une dernière pige pour le club de Charlton promu en Premier League, il décide de tirer sa révérence au monde professionnel après vingt ans de carrière.

 

PALMARÈS


4ème de la Coupe du Monde en 1990 (Angleterre)

Champion d’Angleterre en 1988 et 1990 (Liverpool)

Vice-Champion d’Angleterre en 1983 (Watford), 1989 et 1991 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1989 et 1992 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1984 (Watford), 1988, 1996 (Liverpool) et 1998 (Newcastle UTD)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 1995 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1988, 1989 et 1990 (Liverpool)

Vice-champion d'Angleterre de D2 en 1982 (Watford)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur de l’année PFA du championnat d'Angleterre en 1988

Élu meilleur footballeur de l’année FWA du championnat d'Angleterre en 1988 et 1990

Nommé dans l'équipe type PFA de l'année en Angleterre en 1988, 1990 et 1991

Nommé officier de l'ordre de l'Empire Britannique en 1998

Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2005

 

VIDÉO




15/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1004 autres membres