FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ian Rush

Ian-Rush--1-.jpgIan Rush


Ian James Rush

Né le 20 octobre 1961 à St-Asaph (GAL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png Gallois, buteur, 1m80

Surnoms: "Gold Rush", "Rushie"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png 78 sélections, 28 buts

(Matchs amicaux: 25 sélections, 8 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 20 sélections, 11 buts)

(Qualif Euro: 23 sélections, 7 buts)

(British Home Championship: 10 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 21 mai 1980 contre l'Écosse (0-1)

Dernière sélection : le 24 janvier 1996 contre l'Italie (0-3)

 

1978/80 Chester City (ANG) 39 matchs, 17 buts

(Championnat d'Angleterre de D3: 34 matchs, 14 buts)

(Coupe d'Angleterre: 5 matchs, 3 buts)

1980/87 Liverpool (ANG)  329 matchs, 200 buts

(Championnat d'Angleterre: 224 matchs, 139 buts)

(Coupe d'Angleterre: 25 matchs, 20 buts)

(Coupe de la ligue anglaise: 47 matchs, 25 buts)

(Charity Shield: 4 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 26 matchs, 14 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)

1987/88 Juventus Turin (ITA) 39 matchs, 14 buts

(Championnat d'Italie: 29 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Italie: 7 matchs, 5 buts)

(Coupe de l'UEFA: 3 matchs, 2 buts)

1988/96 Liverpool (ANG) 284 matchs, 110 buts

(Championnat d'Angleterre: 245 matchs, 90 buts)

(Coupe d'Angleterre: 36 matchs, 19 buts)

(Charity Shield: 3 matchs, 1 but)

1996/97 Leeds UTD (ANG) 43 matchs, 3 buts

(Championnat d'Angleterre: 36 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Angleterre: 5 matchs)

(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)

1997/98 Newcastle UTD (ANG) 13 matchs, 4 buts

(Championnat d'Angleterre: 10 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Angleterre: 1 match, 1 but)

(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs, 1 but)

1998 Sheffield UTD (ANG) 4 matchs

1998/99 Wrexham (GAL) 22 matchs

(Championnat d'Angleterre de D2: 17 matchs)

(Coupe d'Angleterre: 4 matchs)

(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)

1999/2000 Sydney Olympic (AUS) 2 matchs, 1 but

 

Véritable idole à Liverpool, Ian Rush figure parmi les premiers grands buteurs du football britannique dans les années 80 et 90. Son début de carrière avait été quand même des plus prometteurs, car après une quarantaine de matches disputés sous le maillot de Chester, Rush, alors âgé de 19 ans, était retenu en équipe nationale galloise. Sa combativité, son aisance technique et son adresse face au but le rendent redoutable aux abords de la surface de réparation. Des qualités qui plaisent au public britannique et dont ne tardent pas à s'apercevoir les clubs de l'élite. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4431072_201501044221350.jpgRecruté en avril 1980 à Chester par Liverpool et son entraîneur Bob Paisley qui se montre plus convaincant que Manchester United, Rush, issu d'une famille ouvrière, est devenu le héros du club de la cité industrielle. L'abnégation démontrée par l'attaquant moustachu suscite d'emblée le respect des supporters d'Anfield et son efficacité devant le but fait le reste. Avec 346 réalisations en 660 matchs, Ian Rush est encore le meilleur buteur que les Reds aient connu. Liverpool remporte quatre titres de champion d'Angleterre (1982, 1983, 1984, 1986), rafle quatre coupe de la Ligue (1981, 1982, 1983, 1984) et s'offre une Cup en 1986 en battant en finale les rivaux d'Everton (victoire 3 buts à 1 dont un doublé pour Rush). La domination des Reds n'a pas de frontières et l'équipe de la Mersey s'adjuge à deux reprises le trophée suprême, celui de la Coupe d'Europe des clubs champions (1981 et 1984). Sur un plan personnel, la saison 1983-1984 est une des plus accomplie pour Ian Rush : meilleur buteur de la Premier League avec 32 buts, meilleur joueur du Championnat, soulier d'or européen et enfin quatrième au classement du Ballon d'or 1984, remporté par le français Michel Platini. Les statistiques auraient même découvert que Liverpool ne perdait jamais un match quand Ian Rush marquait au moins un but. C'est le moment que choisit "Gold Rush", que certains ont surnommé pour s'expatrier hors de l'Angleterre. Fait rare pour un joueur britannique, il quitte la Premier League et signe à la Juventus de Turin. Un passage éclair à la Vieille Dame. Le manque d'efficacité de l'attaquant ainsi que les mauvaises relations entretenues avec ses dirigeants scelleront son avenir en Italie. Il revient dans sa maison un an plus tard, en 1988. Sa renaissance est aussi spectaculaire que la quantité de buts qu'il a inscrit sous la tunique rouge. Le début des années 1990 marque cependant un coup d'arrêt pour Liverpool. Malgré le retour en Coupe d'Europe en 1991, la fin de l'ère Dalglish et l'arrivée de Souness à la tête de l'équipe n'apporte pas les résultats escomptés. Excepté une coupe de la Ligue en 1995, que Rush soulève en tant que capitaine, les titres se font rares et les Reds sombrent en Championnat. L'éclosion de Robbie Fowler, puis l'arrivée de Stan Collymore précipitent le départ du héros d'Anfield. Le 11 mai 1996, à l'occasion de la finale de la Cup, Ian Rush dispute son dernier match en rouge et s'incline face à Manchester United sur le score de 1 à 0, but signé Eric Cantona. La relève sera vite assurée puisque Michael Owen fait ses débuts avec les Pros moins d’un an plus tard, inscrivant son premier but à Wimbledon. Liverpool perd néanmoins une légende, une des rares à avoir traversé les époques. Déjà présent au début des années 80 pour écrire la fabuleuse histoire des Reds, il accompagnera plus de 10 ans plus tard les débuts de la nouvelle génération, celle des Fowler, McManaman et autres Redknapp. À 35 ans, Ian Rush ne raccroche pas les crampons pour autant. De 1996 à 1999, il joue sans gloire pour Leeds, Newcastle, Sheffield Utd, Wrexham et termine sa carrière en Australie, au Sydney FC. Par ailleurs, Ian Rush est toujours le meilleur buteur de l'histoire de la sélection galloise avec 28 buts en 73 matches entre 1980 et 1996. Pourtant, il n'a joué aucune phase finale de compétition internationale avec les "Dragons".

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs Champions en 1981 et 1984 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs Champions en 1985 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe intercontinentale en 1981 et 1984 (Liverpool)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1984 (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1982, 1983, 1984, 1986 et 1990 (Liverpool)

Vice-Champion d’Angleterre en 1981, 1987, 1989 et 1991 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1986, 1989 et 1992 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1996 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 1981, 1982, 1983, 1984 et 1995 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe de la Ligue anglaise en 1987 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1982, 1986, 1989 et 1990 (Liverpool)

Finaliste de la Charity Shield en 1983, 1984 et 1992 (Liverpool)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Soulier d’or en 1984 (32 buts)

Meilleur buteur du Championnat d’Angleterre en 1984 (32 buts) (Liverpool)

Élu joueur de l’année PFA du Championnat d’Angleterre en 1984

Élu footballeur de l’année FWA du Championnat d’Angleterre en 1984

Élu meilleur jeune joueur de l’année PFA du Championnat d’Angleterre en 1983

Nommé dans l'équipe type de l'année PFA du Championnat d'Angleterre en 1983, 1984, 1985, 1987 et 1991

Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2006

Élu personnalité sportive gallois de l'année par BBC en 1984

Élu personnalité internationale de l’année par la Fédération Irlandaise de football en 2010

Membre de l'Ordre de l'empire Britannique en 1995

Meilleur buteur de Liverpool de tous les temps (346 buts)

 

DIVERS


- En 2009, Ian Rush rejoint la "Meningitis Research Foundation" pour lutter contre la méningite, dont il a été atteint à l'âge de 5 ans, et la septicémie, toutes deux maladies mortelles.

 

VIDÉO




04/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 963 autres membres