FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

John Sivebaek

John Sivebaek.jpg
John Sivebaek

 

John Sivebæk

Né le 25 octobre 1965 à Vejle (DAN)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png Danois, Défenseur droit, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png 87 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 46 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 16 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 13 sélections)

(Euro: 10 sélections)

 

1ère sélection : le 5 mai 1982 contre la Suède (2-2)

Dernière sélection : le 18 novembre 1992 contre l'Irlande du Nord (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png espoirs: 13 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png U19: 21 sélections, 3 buts

 

1980–1985 Vejle BK (DAN) 300 matchs, 41 buts
(Championnat du Danemark : 296 matchs, 41 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
1986–1987 Manchester United (ANG) 31 matchs, 1 but
1987–1991 Saint-Étienne (FRA) 137 matchs, 1 but
(Championnat de France: 129 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 8 matchs)
1991–1992 AS Monaco (FRA) 26 matchs, 1 but
(Championnat de France: 23 matchs)
(Coupe de France: 1 match, 1 but)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
1992–1994 Pescara (ITA) 61 matchs, 2 buts
1994–1996 Vejle BK (DAN) 28 matchs
1996–1997 AGF Århus (DAN) 29 matchs
(Championnat du Danemark: 27 matchs)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)

 

Arrière droit au physique de défenseur central, John Sivebaek s’inscrit dans la plus pure tradition des bucherons nordiques, grands et costauds. Passé par Manchester United, il fera une longue partie de sa carrière en France, à Saint-Etienne puis Monaco avant un détour par l’Italie. Bien sûr il fut de l’improbable victoire lors de l’Euro 92… Natif de Vejle, John Sivebaek intègre l’équipe de foot local. Le club, qui a connu son âge d’or dans les années 50 est en pleine bourre, grâce à une belle génération. Ainsi, dès son plus jeune âge, John, arrière droit, est biberonné aux trophées. John Sivebaek.jpgIl remporte sa première coupe du Danemark en 1981, à 20 ans ; cette saison là, il plante même 10 buts !! 2 ans plus tard, il devient champion du Danemark, toujours avec son club. Faut dire qu’Allan Simonsen, la star de Mönchengladbach est revenu finir sa carrière ici. Bref, John le viking est logiquement appelé en sélection. Il ne le sait pas encore mais il sera un taulier de la "Danish Dynamite" pendant 10 ans. Les danois créent la surprise lors de l'Euro 84 en atomisant les Yougoslaves 5 buts à 0 en phase de poule. Ils perdront en demi-finale contre l’Espagne, aux pénaltys. John participera également à la Coupe du Monde 1986, mais les danois, attendus au tournant, passeront le 1er tour, mais se feront sortir dès les huitièmes, contre l'Espagne, sur le score sans appel de 5 buts à 1. Après un Euro 88 raté, les rouges disparaissent du paysage, jusqu’à l’Euro 92. Et encore, il s’en fallu d’un sacré concours de circonstance. Non qualifié, le Danemark est repêché suite à l’exclusion de la Yougoslavie pour cause de guerre civile. Invité surprise, le Danemark hérite d’un groupe compliqué, avec la Suède, pays organisateur et frère ennemi, l’Angleterre et la France qui a remporté ses 8 matchs de qualification. Autant dire que l’on ne donne pas chère des touristes en short. Et pourtant, le miracle a lieu. Ils font match nul (0-0) face à la sélection des Three Lions, s'inclinent face aux Suédois (0 à 1) mais chipent néanmoins la deuxième place du groupe A, synonyme de qualification, en prenant le dessus sur les Bleus (2 à 1). Elle sort ensuite les Pays-Bas aux tirs au but (avec van Basten qui loupe le sien) en demi-finale pour ensuite se payer le scalp des Champions du Monde Allemand (2 buts à 0) en finale. Il assiste cependant au sacre depuis le banc, blessé en cours de match. Mine de rien, le Danemark a mis au tapis les trois derniers vainqueurs de l'Euro pour remporter le tournoi. Leur performance ne peut donc être minimisée. Ce titre de champion d’Europe marquera l’apothéose de la carrière de Sivebaek…. Mais bien avant ça, il a eu un parcours assez étonnant. En effet, à multiplier les saisons solides dans un championnat assez faiblard, il commence à se tailler une petite réputation. C’est ainsi que le grand Manchester United vient le chercher en janvier 86. Bon Ok, à l’époque, l'équipe mancunienne est dans le creux de la vague et n’a rien d’un grand, entraînée par le tout jeune Alex Ferguson tout juste arrivé, qui a fait des merveilles avec Aberdeen. Pour la petite histoire, John Sivebaek fut le premier buteur du manager écossais à Manchester United. Après une très bonne saison, Sivebaek se rend à l'évidence: Alex Ferguson veut constituer une équipe à vocation plus défensive. Ce qui n'est pas dans la nature du danois qui, malgré son poste, veut pouvoir épauler ses attaquants quand il le désire. Décidé à partir, il signe à Saint-Etienne et incorpore l'équipe dès son arrivée. Dans le Forez, il va rapidement montrer ce dont il est capable. Après quatre ans chez les Verts, il rejoint Monaco pour renforcer le couloir droit de la Principauté. Il entame donc sa saison en titulaire mais perdra toutefois cette place en cours de route au profit d’un Patrick Valéry très en forme. Après une année mitigée, Sivebaek quitte le Rocher pour la D2 italienne. À Pescara, il passe deux belles saisons avant de rentrer chez lui, au Danemark, où il finira sa carrière.

 

PALMARÈS


Vainqueur de l'Euro 1992 (Danemark)

Champion du Danemark en 1984 (Vejle BK)

Vice-champion de France en 1992 (AS Monaco)

Vainqueur de la Coupe du Danemark en 1981 (Vejle BK)

Vice-champion du Danemark de D2 en 1995 (Vejle BK)



19/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 974 autres membres