FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Preben Elkjaer-Larsen

Preben Elkjaer Larsen.jpg

Preben Elkjaer-Larsen

 

Preben Elkjaer-Larsen

Né le 11 septembre 1957 à Copenhague (DAN)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png Danois, buteur, 1m82

Surnoms: le bison, Cavallo Pazzo, Crazy Horse

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png 69 sélections, 38 buts

(Matchs amicaux: 20 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 16 sélections, 12 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 4 buts)

(Qualif Euro: 15 sélections, 8 buts)

(Euro: 6 sélections, 2 buts)

(Championnat Nordique: 8 sélections, 7 buts)

 

1ère sélection : le le 22 juin 1977 contre la Finlande (2-1)

Dernière sélection : le 14 juin 1988 contre la RFA (0-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png espoirs: 9 sélections, 9 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png U19: 11 sélections, 6 buts

 

1976 Vanlose IF (DAN) 15 matchs, 7 buts

1976/78 FC Cologne (ALL) 13 matchs, 3 buts

(Championnat d'Allemagne: 9 matchs, 1 but)

(Coupe d'Allemagne: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 3 matchs, 2 buts)

1978/84 Lokeren (BEL) 206 matchs, 103 buts

(Championnat de Belgique: 190 matchs, 98 buts)

(Coupe de l'UEFA: 16 matchs, 5 buts)

1984/88 Hellas Verone (ITA) 130 matchs, 48 buts

(Championnat d'Italie: 91 matchs, 32 buts)

(Coupe d'Italie: 28 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 4 matchs, 4 buts)

(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 5 buts)

1988/91 Vejle BK (DAN) 30 matchs, 5 buts

(Championnat du Danemark: 28 matchs, 5 buts)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

 

Le bison. Une des plus grandes légendes du football danois. Avant-centre de la "Danish dynamite" des années 80, le colosse attaquant combinait finesse, élégance, puissance et efficacité. La palette complète de l'attaquant moderne. Il était également connu pour marquer des buts dans des angles impossibles. Né en 1957, il fait ses débuts dans le monde du football dans un petit club de Copenhague, le Vanløse IF. Rapidement, il prend le chemin de l’étranger, à l’instar de ses coéquipiers en équipe nationale Frank Arnesen et Søren Lerby, et ceci à l’époque où il était permis d’aligner seulement 2 étrangers par équipe. Il débarque à Cologne sans rien connaître de l'allemand et de la Bundesliga. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4463941_201501172517993.jpgLes dirigeants rhénans avaient repéré cet espoir danois lors d'un match international juniors. Sur les bords du Rhin, l'adaptation est laborieuse. Amoureux du ballon, le jeune Scandinave âgé de 18 ans ne dispute que 9 matchs pour un seul but lors de la saison 1976-1977. L'ablation d'un ménisque, cinq mois d'immobilisation puis une période de déprime avec quelques incartades nocturnes lui valent l'oubli et même l'affront du championnat 1978 que Cologne remportait sans lui. Grillé en RFA, Larsen obtient une chance en Belgique, à Lokeren. Dans les Flandres, ce petit club n’est pas vraiment un ténor européen. Néanmoins, la présence du nouveau goleador danois va correspondre avec les plus belles années de Lokeren. En effet, entre 1978 et 1984, le club va tutoyer les sommets en compagnie de deux légendes du football polonais: Wlodzimierz Lubanski et Grzegorz Lato. L’apogée est atteint en 1981 avec une seconde place inédite en championnat, une place de finaliste en Coupe de Belgique et un quart de finale européen en Coupe de l’UEFA. Mais c’est bien à Vérone (1984-88) qu'il va marquer les esprits en Europe. Si le club n’est pas un grand club historique du Calcio, l’équipe est prometteuse, elle vient d’échouer deux années de suite en finale de coupe d’Italie. Il est l'un des grands artisans derrière le sensationnel scudetto remporté par l'équipe nord-italienne en 1985. Dominant la Juventus de Turin de Michel Platini en championnat pourtant championne d’Europe, Preben Elkjaer-Larsen permet au Hellas Vérone de remporter son premier et seul scudetto de son histoire. Cette année-là, il finit par la même occasion deuxième au classement du Ballon d'or derrière le français. Après quatre énormes saisons à l'Hellas, il termine sa carrière au Danemark, à Vejle BK. Pour deux années de galère (1988-90) pendant lesquelles il n'est pas épargné par les blessures. Au niveau de la sélection nationale, il intègre celle-ci pour la première fois en 1977, tout juste à l’âge de 20 ans. Il sera l’un des attaquants les plus prolifiques, avec 38 buts marqués en 69 matches (Michael Laudrup en restera à 37 pions par exemple). Les campagnes les plus mémorables furent celle de l’Euro 84 en Espagne, où le Danemark fut éliminé en demi-finale aux tirs aux buts, Elkjær ayant manqué un penalty, et celle du Mondial mexicain 86, où l’Espagne se mit de nouveau en travers du chemin danois avec une victoire écrasante 5 buts à 1 des bourreaux espagnols. Dans ce Mondial, Preben inscrit 4 buts en autant de rencontres disputées et distille 2 passes décisives. Le match le plus abouti de la campagne danoise en terre aztèque a été la victoire 6 buts à 1 contre l'Uruguay, au cours de laquelle il a inscrit un triplé. Il est classé troisième meilleur joueur du tournoi derrière Diego Maradona et Harald Schumacher. Il dispute sa dernière sélection lors de l'Euro 88 et termine sur une mauvaise note par une défaite contre la RFA (2 buts à 0) et une élimination prématurée au premier tour laissant place à une génération qui va exploser au fil des années (Laudrup, Schmeichel...). Durant et après sa carrière, Elkjær a su garder les pieds sur terre et rester simple. À l’heure actuelle, il reste une figure très populaire au Danemark, et se voit régulièrement invité comme consultant sportif à la télévision nationale, lors des matches internationaux joués par le Danemark.

 

PALMARÈS


Vainqueur du Championnat Nordique en 1980 et 1985 (Danemark)

Finaliste du Championnat Nordique en 1977 (Danemark)

Champion d’Allemagne en 1978 (non-joué) (FC Cologne)

Champion d’Italie en 1985 (Hellas Verone)

Vice-champion de Belgique en 1981 (Lokeren)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 1977 et 1978 (non-joué) (FC Cologne)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent en 1985

Ballon de bronze en 1984

Onze d’argent en 1985

Onze de bronze en 1984

3ème meilleur joueur de la Coupe du Monde en 1984

Élu meilleur joueur danois de l’année en 1984

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1986

Intronisé au Hall of Fame du football danois en 2008

 

VIDÉO




17/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1030 autres membres