FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Kazuyoshi Miura

Kazuyoshi Miura.jpg
Kazuyoshi Miura

 

三浦 知良

Né le 26 février 1967 à Shizuoka (JAP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4925141_201506194658413.png Japonais, Attaquant, 1m77

Surnom: King Kazu

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4925141_201506194658413.png 89 sélections, 55 buts

(Matchs amicaux: 20 sélections, 12 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 26 sélections, 27 buts)

(Coupe d'Asie des Nations: 9 sélections, 2 buts)

(Coupe des Confédérations: 2 sélections, 1 but)

(Jeux Asiatiques: 9 sélections, 3 buts)

(Coupe Kirin: 14 sélections, 8 buts)

(Coupe Afro-asiatique: 1 sélection, 1 but)

(Dynasty Cup: 5 sélections, 1 but)

(Umbro Cup: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 26 septembre 1990 contre le Bangladesh (3-0)

Dernière sélection : le 6 juin 2000 contre la Jamaïque (4-0)

 

1986 Santos FC (BRE) 2 matchs
1986 Palmeiras (BRE) 25 matchs, 2 buts
1986 Matsubara (BRE) 5 matchs, 1 but
1987 CRB Maceió (BRE) 4 matchs
1987/88 XV de Jaú (BRE) 25 matchs, 2 buts
1988/89 Coritiba (BRE) 21 matchs, 2 buts
1990 Santos FC (BRE) 11 matchs, 3 buts 
1990/98 Verdy Kawasaki (JAP) 228 matchs, 123 buts
(Championnat du Japon: 192 matchs, 100 buts)
(Coupe de l'Empereur: 17 matchs, 11 buts)
(Coupe de la ligue japonaise: 17 matchs, 12 buts)
(Supercoupe du Japon: 2 matchs)
1994/95 Genoa (ITA) (Prêt) 22 matchs, 1 but
(Championnat d'Italie: 22 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 1 match)
1999 Croatia Zagreb (CRO) 12 matchs
1999/2000 Kyoto Purple Sanga (JAP) 51 matchs, 24 buts
(Championnat du Japon: 41 matchs, 21 buts)
(Coupe de l'Empereur: 3 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue japonaise: 7 matchs, 2 buts)
2001/05 Vissel Kobe (JAP) 127 matchs, 29 buts
(Championnat du Japon: 103 matchs, 24 buts)
(Coupe de l'Empereur: 5 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue japonaise: 19 matchs, 3 buts)
2005 Sydney FC (AUS) (Prêt) 4 matchs, 2 buts
2005/? Yokohama FC (JAP) (en cours)

 

Véritable icone au Japon, l'histoire de Kazuyoshi Miura a un côté Olive et Tom. Surnommé "King Kazu", il aurait inspiré le personnage du manga "Captain Tsubasa" connu en France sous le nom d'Olivier Atton. Yoichi Takahashi, le créateur du manga, le dit lui-même: "Même si je me suis surtout inspiré de Kempes et Maradona pour les actions fantasques, je voulais vraiment que le personnage d'Olivier Atton ait beaucoup de similitudes avec Kazu Miura, car c'était le premier footballeur japonais à jouer à l'étranger." En effet, à 15 ans, il part pour le Brésil suivre son père devenu indésirable dans la mère patrie pour une sombre histoire de drogue. Il y décroche un contrat pro avec le prestigieux club de Santos, un an avant la naissance de Messi. Après quelques prêts, notamment au XV de Jau où il forme un duo d'attaque avec Sonny Anderson en 1987, il se fait sa place, jusqu'à faire les gros titres du journal "Placar" alors qu'il joue ailier gauche pour Coritiba. De retour chez lui, il décroche à 26 ans le premier titre de champion de la J-League avec Verdy Kawasaki lors de la saison inaugurale du championnat pro. Quadruple champion du Japon au milieu des années 1990, l'attaquant sera même élu joueur asiatique de l'année en 1993. À 27 ans, il est le premier japonais à jouer en Série A, sous les couleurs du Genoa. Il inscrit un seul but, lors d'un derby contre la Sampdoria. Il joue ensuite à Zagreb en Croatie, accrochant un titre de champion à son palmarès, puis honore une pige au FC Sydney en Australie avant de rentrer au Pays du Soleil Levant. Et aujourd'hui à bientôt 53 ans, il n'a toujours pas pris sa retraite, participant au championnat sous les couleurs du Yokohama FC. Il a juré de jouer jusqu’à ses 60 ans. Il détient aussi un autre record de longévité: en 2017, il est devenu le plus vieux buteur professionnel de l'histoire supplantant à l'époque l'Anglais Stanley Matthews. À ce moment-là, Miura avait 50 ans et 14 jours et son record tient toujours. Son seul regret : n'avoir jamais pu participer à une Coupe du Monde. Celui qui compte 89 sélections en équipe nationale nippone dont sa dernière cape remonte au début des années 2000 échoue de peu à participer au Mondial américain et n'est pas retenu pour aller en France quatre ans plus tard… Son parcours reste tout de même impressionnant: 10 ans au Brésil, 55 buts en sélection japonaise, des matchs sur cinq décennies, et surtout le mérite d'avoir popularisé le ballon rond au Japon en devenant son premier héros.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d'Asie des nations en 1992 (Japon)

Vainqueur de la Dynasty Cup en 1992 (Japon)

Champion du Japon en 1991, 1992, 1993 et 1994 (Verdy Kawasaki)

Vice-champion du Japon en 1995 (Verdy Kawasaki)

Championnat de Croatie en 1999 (Croatia Zagreb)

Vainqueur de la Coupe de l'Empereur en 1996 (Verdy Kawasaki)

Finaliste de la Coupe de l'Empereur en 1992 (Verdy Kawasaki)

Vainqueur de la Coupe de la ligue japonaise en 1992, 1993 et 1994 (Verdy Kawasaki)

Finaliste de la Coupe de la ligue japonaise en 1996 (Verdy Kawasaki)

Vainqueur de la Supercoupe du Japon en 1994 et 1995 (finale non-jouée) (Verdy Kawasaki)

Finaliste de la Supercoupe du Japon en 1997 (Verdy Kawasaki)

Vainqueur du Championnat du Parana en 1989 (Coritiba)

Champion du Japon de D2 en 1996 ((Yokohama FC)

Vice-champion du Japon de D2 en 2019 (Yokohama FC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu Footballeur asiatique de l'année en 1993

Élu meilleur joueur de la Coupe d'Asie des Nations en 1992

Élu meilleur joueur japonais de l'année en 1992 et 1993

Élu meilleur joueur du championnat du Japon en 1993

Meilleur buteur du championnat du Japon en 1996 (23 buts) (Verdy Kawasaki)

Nommé dans l'équipe type du championnat du Japon en 1991, 1992, 1993, 1995 et 1996

Nommé dans le meilleur onze de l'histoire de la J-League en 2013

À reçu le Grand Prix du sport professionnel au Japon en 1993

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©Getty Images



18/09/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1146 autres membres