Klaus Augenthaler - Les meilleurs joueurs de l'histoire du football

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Klaus Augenthaler

Klaus Augenthaler.jpg
Klaus Augenthaler

 

Klaus Augenthaler

Né le 26 septembre 1957 à Fürstenzell (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Défenseur central, 1m82

Surnom: "Auge"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 27 sélections

(Matchs amicaux: 11 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 9 sélections)

(Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 5 octobre 1983 contre l'Autriche (3-0)

Dernière sélection : le 8 juillet 1990 contre l'Argentine (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png B: 8 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png espoirs: 11 sélections, 3 buts

 

1976/91 Bayern Munich (ALL) 544 matchs, 73 buts

(Championnat d'Allemagne: 404 matchs, 52 buts)

(Coupe d'Allemagne: 51 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 46 matchs, 6 buts)

(Coupe des Coupes: 14 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 29 matchs, 6 buts)

1994/96 Bayern Munich amateur (ALL) 5 matchs

 

En Allemagne on l'appelait Klaus "Auge" Augenthaler. Ce surnom, qui veut dire "l'oeil" littéralement, il le doit à son incroyable vision du jeu, lui le premier relanceur de son équipe. Mais Augenthaler c'était bien plus qu'un libéro à l'incroyable vista. Tout d'abord il pouvait envoyer quelques bonnes grosses pralines du milieu de terrain, comme tout bon Allemand qui se respecte. Ensuite Klaus c'est l'homme d'un seul club : Le Bayern Munich! Il y débute en 1976 avec l'équipe première et cède sa place en 1991 mais ne quitte pas le club car il évoluera avec la réserve comme joker de luxe avant d'entraîner !! Pendant quinze saisons, il est tout simplement indéboulonnable au Bayern. Auge gagne ainsi sept titres de champion d'Allemagne – dont cinq comme capitaine, sans parvenir à gagner au niveau européen à cause de deux échecs en finale. Cette maudite Coupe d'Europe pour laquelle il s'est toujours battu et a tant couru. Au total, et en plus de ces deux finales, le libéro bavarois se sera fait éliminer à huit reprises par le futur vainqueur de la compétition : C1, C2, C3, ça n'a jamais souri. Une carrière européenne bien poissarde donc. Et comme un symbole, son dernier match en C1 est un drame personnel. Battu à domicile en demi-finale aller par l’Étoile Rouge (1 à 2), le Bayern tient la prolongation dans l'enfer du Marakana de Belgrade grâce notamment à un but sur coup franc du capitaine (et à la bavure du gardien Stojanovic). Il reste quelques secondes à jouer dans ce match retour quand, en voulant dégager un centre de Sinisa Mihajlovic, Auge se fait hara-kiri en lobant involontairement Raimond Aumann pour éliminer le Bayern (2-2 à la 90ème minute). C'est bien connu : les histoires d'amour finissent mal, en général. Plus de 500 matchs sous le même maillot et aucun trophée continental. Un an avant de raccrocher définitivement les crampons en pro, il atteint enfin l'orgasme mais avec la Mannschaft en remportant la Coupe du monde 1990 organisée en Italie. Un titre mondial qui marquera la fin de son histoire avec la sélection allemande. Par la suite, il s'essaye à une reconversion comme entraîneur-dirigeant de club, suivant son modèle Franz Beckenbauer. Si il lui a ouvert la possibilité de jouer à un poste mythique en Allemagne, Augenthaler n'aura jamais été que le successeur du Kaizer. Le joueur qu'on regarde avec la nostalgie du monstre d'avant. Pourtant, à tirer les coups francs, il n'y avait pas grand-chose à lui envier.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1990 (RFA)

Finaliste de la Coupe du Monde en 1986 (RFA)
Finaliste de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1982 et 1987 (Bayern Munich)
Champion d’Allemagne en 1980, 1981, 1985, 1986, 1987, 1989 et 1990 (Bayern Munich)
Vice-champion d’Allemagne en 1988 et 1991 (Bayern Munich)
Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 1982, 1984 et 1986 (Bayern Munich)
Finaliste de la Coupe d’Allemagne en 1985 (Bayern Munich)
Vainqueur de la Supercoupe d’Allemagne en 1987 et 1990 (Bayern Munich)
Finaliste de la Supercoupe d’Allemagne en 1989 (Bayern Munich)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu but de l'année du championnat d'Allemagne en 1989
Intronisé au Hall of Fame du Bayern Munich


17/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 974 autres membres