Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Lionel Charbonnier

Lionel Charbonniere.jpg
Photo: ©Icon Sport

 

Lionel Charbonnier

 

Lionel André Michel Charbonnier

Né le 25 octobre 1966 à Poitiers (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Gardien de but, 1m81

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 1 sélection

(Match amical: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 11 juin 1997 contre l'Italie (2-2)

 

1983/1994 AJ Auxerre B (FRA) 212 matchs
1987/98 AJ Auxerre (FRA) 170 matchs
(Championnat de France: 126 matchs)
(Coupe de France: 18 matchs)
(Coupe de la ligue: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 7 matchs)
(Coupe des Coupes: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs)
1998/2001 Glasgow Rangers (ECO) 30 matchs
(Championnat d'Écosse: 18 matchs)
(Coupe de la ligue écossaise: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)
2001/02 Lausanne Sport (SUI)
 
Troisième gardien de l'équipe de France Championne du Monde 98, Lionel Charbonnier aura fait le bonheur de l’AJ Auxerre durant une dizaine d'années. Le portier représentait le foot des années 90, avec une dégaine, une coupe de cheveux, un col relevé, des sorties kamikazes dans les pieds, des manches relevés et un franc-parler: le foot comme on l'aime.
 
En 1982, le Poitevin d'origine intègre le centre de formation bourguignon à l’âge de 16 ans. Après avoir gagné deux coupes Gambardella, il passe pro en 1987 et devient la doublure d’un autre gardien mythique, Bruno Martini, qui lui prend la place d'un certain Joël Bats après son départ en retraite. Malgré son statut de remplaçant, Charbo parvient à glaner du temps de jeu et devient titulaire lorsque Bruno est blessé et souffrant. Sur sa ligne, il exprimait pleinement ses qualités grâce à son agilité, sa détente et sa vitesse d'exécution, s'y montrant souvent décisif et intraitable. C’est lui qui garde les buts de l’AJA lors de la demi-finale retour de la coupe de l’UEFA en 1993 contre le Borussia Dortmund. Auteur d'une partie remarquable, il réalise quelques arrêts déterminants dont les Icaunais ne profitent pas. Il est aussi présent lors de la finale de la Coupe de France remportée un an plus tard face à Montpellier 3 buts à 0. Il sort définitivement de l'ombre lors du départ de Martini en 1995. Pour sa première saison en tant que titulaire indiscutable, le dernier rempart d’une formation auxerroise composé de Laurent Blanc, Sabri Lamouchi, Corentin Martins ou encore Lilian Laslandes réalise le fameux doublé coupe-championnat de 1996. L'année suivante, cette équipe dirigé d'une main de fer par Guy Roux atteint les quarts de finale de la Ligue des champions, éliminé encore par le BVB qui remportera d'ailleurs cette compétition.
 
Lionel Charbonnier.jpg
Photo: ©FFF
 
Cité parmi les meilleurs spécialistes de l'Hexagone, Lionel est convoqué en équipe de France pour la première fois en avril 1997. Le nouvel international fêtera sa première et seule sélection en juin au Parc des Princes face à la Squadra Azzurra (2-2), troisième match du tournoi de France. Sa régularité et surtout sa bonne humeur lui assure alors une place chez les Bleus de 1998, comme troisième gardien. Vainqueur du Mondial à domicile aux cotés de ses coéquipiers Diomède et Guivarc’h, il a beaucoup utilisé la parole pour motiver. Parfois pour recadrer, ajuster mais aussi pour montrer que le groupe entier était derrière ceux qui jouaient, comme quand il a chauffé le public alors que les Bleus flanchaient contre la Croatie en demi-finaleToutefois, malgré le titre, son aventure internationale tourne court. L'arrêt de carrière de Bernard Lama le fait briguer naturellement la place de numéro 2 derrière Fabien Barthez, mais Roger Lemerre en décide autrement. Il rappelle Lama pour remplacé "Fabolous Fab" blessé, avant un Russie-France, en octobre 1998. Fâché, celui qui a été appelé une trentaine de fois en cinq ans quitte définitivement l'équipe de France et tourne la page de Clairefontaine.
 
Il quittera même le sol français après onze années dans l'Yonne direction l'Écosse et les Glasgow Rangers. L’expérience sera douloureuse puisqu’il se blessera dès sa première saison aux ligaments lors d'un quart de finale de C3 face à Leverkusen et ne retrouvera plus sa place de titulaire occupé par la suite. En trois ans, le remplaçant attitré de Stefan Klos ne dispute que 30 rencontres mais signe un beau triplé championnat-coupe d’Écosse-coupe de la ligue en 1999. Sa très belle carrière se termine tranquillement en 2002 après six mois sans jouer en Suisse au Lausanne Sport. Légende de l’AJA, cet amoureux des chevaux en général et des pur-sang en particulier aura su succéder à Joël Bats et à Bruno Martini avec brio.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1998 (France)
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (AJ Auxerre)
Champion de France en 1996 (AJ Auxerre)
Champion d'Écosse en 1999 et 2000 (Glasgow Rangers)
Vainqueur de la Coupe de France en 1994 et 1996 (AJ Auxerre)
Vainqueur de la Coupe d'Écosse en 1999 (finale non-jouée) et 2000 (finale non-jouée) (Glasgow Rangers)
Vainqueur de la Coupe de la ligue écossaise en 1999 (finale non-jouée) (Glasgow Rangers)
Champion de France de D3 en 1988, 1990 et 1992 (AJ Auxerre B)
Vice-champion de France de D3 en 1985 (AJ Auxerre B)
Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1985 et 1986 (AJ Auxerre)
Vainqueur de la Coupe des Alpes en 1984 (AJ Auxerre)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
À reçu la Légion d'Honneur en 1998


16/06/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres