FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Marcel Dib

Marcel Dib.jpg
Marcel Dib

 

Né le 10 août 1960 à Marseille (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, milieu défensif, 1m75

Surnom: "El Diablo"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 6 sélections

(Matchs amicaux: 3 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 23 mars 1988 contre l'Espagne (2-1)

Dernière sélection : le 24 janvier 1990 contre la RDA (3-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png olympique: 1 sélection

 

1979/81 US 1er Canton Marseille (FRA)

1981/85 Toulon (FRA) 76 matchs, 1 but

(Championnat de France: 66 matchs, 1 but)

(Coupe de France: 10 matchs)

1985/93 AS Monaco (FRA)

(Championnat de France: 268 matchs, 14 buts)

(Coupe de France: 29 matchs, 5 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 3 matchs)

(Coupe des Coupes: 20 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 1 but)

1993/94 Bordeaux (FRA) 32 matchs

(Championnat de France: 26 matchs)

(Coupe de France: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)

1994/96 Olympique de Marseille (FRA) 95 matchs, 5 buts

(Championnat de France de D2: 76 matchs, 5 buts)

(Coupe de France: 11 matchs, 1 but)

(Coupe de la ligue: 4 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)

 

Joueur des années 80 et 90, Marcel Dib avait un profil de footballeur atypique. Doté d'une hargne et d'un sens du combat hors-norme, il a ratissé d'innombrables ballons tout en apportant le surnombre en attaque lorsque l'occasion lui était présenté. Natif du quartier de Saint-Marcel à Marseille, pas loin de la Commanderie, le jeune homme d'origine Syrienne fait ses gammes dans différents clubs de quartiers phocéens. Passé au travers des filets de toutes les sélections régionales de jeunes, il ne se fera jamais remarquer par les recruteurs des grands clubs. Aussi, il est un des rares joueurs à devenir professionnel sans passer par un centre de formation. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_8252827_201906151623554.jpgDécouvert par les émissaires du Sporting Toulon alors qu’il a déjà 21 ans, il va trouver le climat propice à l’éclosion de son talent. Devenu rapidement un pilier de l’équipe, son club monte aussitôt en D1. Toujours fourré dans les bons coups, il commence à asseoir sa notoriété. Toulon va réaliser sa meilleur saison en 1985 en terminant 6ème et en ratant l’Europe pour un point. À l’aube de la saison 1986, c'est Jean-Louis Campora qu'il l'attire sur le Rocher. À Monaco, Dib s’impose encore rapidement. Milieu récupérateur combatif, il est aussi capable d’être relayeur à ses heures perdues. Disposant d’une excellente vivacité, il apporte souvent le surnombre en attaque, profitant du fait que le prudent Claude Puel, avec qui il est souvent associé, couvre ses arrières. Sur le Rocher, Marcel remporte le titre de champion de France en 1988 ainsi que la Coupe de France en 1991. Assez logiquement, c’est à cette période qu'il est également appelé en équipe de France, pour la campagne de qualification pour la Coupe du Monde 90. Il honore sa première cape internationale au printemps 1988, en amical contre l’Espagne, avant de s’installer tranquillement chez les Bleus lors des rencontres d'automne. Il participera au fameux match contre Chypre (1-1) qui coûtera si cher au sélectionneur Henri Michel. Après un dernier match de qualif contre la Yougoslavie, il disparaît de la sélection, pour ne réapparaître que pour deux matchs amicaux au cours de l’année 90. Après huit ans de bons et loyaux services à l'AS Monaco, le joueur débarque du côté des Girondins de Bordeaux. Une aventure d’une saison seulement, avant le grand saut. Marcel Dib rejoint l’OM, son club de coeur, en 1994. Promu capitaine de l’équipe, il permettra au club de terminer champion de France de D2 en 1995. Interdit de remontée, Dib ne se décourage pas et reste au club, malgré ses 35 piges. Il effectue une dernière saison exceptionnelle sous le maillot marseillais, et sera même élu meilleur joueur de D2 en 1996 à l'âge de 36 ans. Auteur de 6 buts en 95 matches disputés en deux saisons, le milieu de terrain raccroche les crampons en 1996, après avoir bien contribué au retour du club phocéen parmi l'élite. Directeur sportif de l’OM jusqu’en 2000, l’ancien caractère bien trempé avait finalement préféré se tenir à l’écart du monde du ballon rond, à la tête notamment d’une brasserie à La Ciotat, le Dib’s bar, depuis 2008, qu’il vendait finalement en 2013, pour se rapprocher de nouveau des terrains.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe des coupes en 1992 (AS Monaco)

Champion de France en 1988 (AS Monaco)

Vice-champion de France en 1991 et 1992 (AS Monaco)

Vainqueur de la Coupe de France en 1991 (AS Monaco)

Finaliste de la Coupe de France en 1989 (AS Monaco)

Vainqueur du Challenge des Champions en 1985 (AS Monaco)

Champion de France de D2 en 1995 (Marseille)

Vice-champion de France de D2 en 1983 (Toulon) et 1996 (Marseille)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Trophée UNFP du meilleur joueur de D2 en 1996

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©DR

- 2ème photo: ©Alain Gadoffre/Icon Sport



12/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1151 autres membres