FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Raimond Aumann

Raimond Aumann.jpg
Photo: ©DR

 

Raimond Aumann

 

Né le 12 octobre 1963 à Augsbourg (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, gardien de but, 1m82

Surnom: "Baloo"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 4 sélections

(Matchs amicaux: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 6 septembre 1989 contre l'Eire (1-1)

Dernière sélection : le 10 octobre 1990 contre la Suède (3-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png espoirs: 7 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png U18: 13 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png U16: 1 sélections

 

1982/94 Bayern Munich (ALL) 268 matchs
(Championnat d'Allemagne: 216 matchs)
(Coupe d'Allemagne: 17 matchs)
(Supercoupe d'Allemagne: 3 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 16 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 14 matchs)
1994/95 Beşiktaş (TUR) 41 matchs

 

Gardien Sobre et efficace, Raimond Aumann a fait l'essentiel de sa carrière au Bayern Munich. Barré en sélection par Bodo Illgner, le portier allemand peut néanmoins s'enorgueillir d'avoir remporté la Coupe du Monde en 1990.

 

Arrivé au Bayern Munich en 1982, le natif d'Augsbourg va évolué durant douze saisons sous les couleurs du FCB. D'abord comme doublure du gardien fantasque belge Jean-Marie Pfaff. Puis comme titulaire incontesté à partir de 1984. Coéquipier exemplaire et capitaine de l'équipe, il remporte six titres de champion et deux coupes d'Allemagne. Celui qui est surnommé "Baloo" en raison d'un physique bien-portant collectionne en revanche les revers en coupe d'Europe où il ne parviendra qu'une fois à accéder en finale de C1. Comme cette double bourde effectué avec Klaus Augenthaler dans les dernières minutes de la demi-finale retour de la C1 1991 face à l'Étoile Rouge de Belgrade synonyme d'élimination aux portes de la finale. Personne ne lui en voudra. Il laisse sa place à Oliver Kahn en 1994 et signe pour le Beşiktaş en Turquie. Après avoir rangé les gants au bout d'une saison, il rentre et devient responsable des relations avec les supporters du club bavarois.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe du Monde en 1990 (RFA)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1987 (finale non-jouée) (Bayern Munich)

Champion d'Allemagne en 1985, 1986, 1987, 1989, 1990 et 1994 (Bayern Munich)

Vice-champion d'Allemagne en 1988, 1991 et 1993 (Bayern Munich)

Champion de Turquie en 1995 (Beşiktaş)

Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1984 (finale non-jouée) et 1986 (Bayern Munich)

Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1985 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Supercoupe d'Allemagne en 1987 et 1990 (Bayern Munich)

Finaliste de la Supercoupe d'Allemagne en 1989 (Bayern Munich)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Allemagne en 1988 et 1990



02/12/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1159 autres membres