FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ricardo Gomes

Ricardo Gomes.jpg
Ricardo Gomes

 

Ricardo Gomes Raymundo

Né le 13 décembre 1964 à Rio de Janeiro (BRE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, Défenseur central, 1m89

Surnom: "Macana"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 45 sélections, 4 buts

 

1ère sélection : le 10 juin 1984 contre l'Angleterre (0-2)

Dernière sélection : le 13 juin 1994 contre le Salvador (4-0)

 

1982/88 Fluminense (BRE) 201 matchs, 11 buts
1988/91 Benfica Lisbonne (POR) 103 matchs, 22 buts
(Championnat du Portugal: 83 matchs, 19 buts)
(Coupe du Portugal: 7 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 8 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)
1991/95 Paris SG (FRA) 155 matchs, 17 buts
(Championnat de France: 115 matchs, 11 buts)
(Coupe de France: 15 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 5 matchs, 1 but)
(Coupe des coupes: 7 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs)
1995/96 Benfica Lisbonne (POR) 25 matchs, 4 buts
(Championnat du Portugal: 17 matchs, 4 buts)
(Coupe du Portugal: 5 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)
 

Véritable pionnier de la filière brésilienne au PSG, Ricardo a marqué l'histoire du club de la capitale grâce à une carrière exemplaire, ponctuée par de nombreux succès. Solide comme un roc sur le terrain, sympathique et joyeux en dehors, Ricardo a fait l'unanimité partout où il est passé. Il débute sa carrière à Fluminense en 1982, à l'âge de 18 ans, dans le championnat pauliste. Dès 1983, Ricardo remporte son premier titre de champion de Rio. Il accroche lors des saisons suivantes le titre de champion du Brésil et d'autres championnats de Rio à son palmarès. Ricardo Gomes.jpgMais, le sort des joueurs talentueux dans un club en proie à des difficultés financières chroniques passe par le départ au plus offrant. Après 6 ans à Flou, il débarque en Europe au Portugal, au Benfica. Il a formé avec Carlos Mozer l’une des charnières centrales les plus solides de l’histoire du SLB. Malheureusement, les deux compatriotes n’évolueront ensemble qu’une seule petite saison et Mozer sera remplacé respectivement par deux brésiliens, Aldair et William. Mais finalement, peu importe qui était présent à ses côtés, Ricardo n’a jamais déçu. Solide physiquement, classe et agressif, celui qui deviendra le premier capitaine étranger du Benfica Lisbonne était aussi à l’aise de l’autre côté du terrain où son coup de casque lui a permis de planter vingt-deux buts en quatre saisons. Champion du Portugal pour la deuxième fois en 1991, l'international brésilien connu sous le patronyme de Raymundo Ricardo Gomes quitte Lisbonne pour le Paris SG. L'arrivée du joueur à la capitale est le fruit de la brasilianisation de l'équipe, voulue par la cellule de recrutement et les actionnaires de l'époque. Pas moins de 3 joueurs débarqueront à cette époque au PSG : Ricardo, Valdo et Geraldao, avec des réussites diverses. À la fois leader et précurseur, "Macana", comme le surnommaient ses coéquipiers, a permis au PSG de changer complètement de dimension, à une époque où les joueurs étrangers se comptaient encore sur les doigts de la main. Véritable pilier, le Brésilien a tenu la défense du Paris SG pendant quatre saisons, glanant au passage deux coupes nationales et le titre de champion de France en 1994. C'est lui qui offre le but du titre justement en marquant le seul but de la victoire contre Toulouse au Parc des Princes. Mais Ricardo est passé tout près de grands bonheurs comme de grands malheurs. À la fin de cette saison énorme, il se blesse juste avant le Mondial lors du stage de préparation et laisse son Brésil devenir champion du Monde sans lui aux États-Unis. En 1995, le rêve parisien s'achève momentanément pour Ricardo. Blessé à répétition, sa santé commence déjà à lui jouer des tours et lui fait rater une grande partie de la saison, même s'il parvient encore à compenser ses problèmes physiques par son sens du placement. Il revient au Benfica pour une ultime saison avant de prendre sa retraite sportive. Il devient par la suite entraîneur du PSG, à seulement 31 ans, en 1996. Puis il multiplie les expériences sur le banc dans son pays (Fluminense, Flamengo...) ou en France (Bordeaux et Monaco). Pas toujours avec succès sportivement et avec un style de jeu assez restrictif, mais en laissant toujours la trace d'un homme courtois et respectueux.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Copa America en 1989 (Brésil)

Médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 (Brésil)

Médaille d'or des Jeux Panaméricains en 1987 (Brésil)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1990 (Benfica Lisbonne)

Champion de France en 1994 (Paris SG)

Vice-champion de France en 1993 (Paris SG)

Champion du Portugal en 1989 et 1991 (Benfica Lisbonne)

Vice-champion du Portugal en 1990 et 1996 (Benfica Lisbonne)

Champion du Brésil en 1984 (Fluminense)

Vainqueur de la Coupe de France en 1993 et 1995 (non-joué) (Paris SG)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 1995 (Paris SG)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1996 (Benfica Lisbonne)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 1989 (Benfica Lisbonne)

Vainqueur du Championnat de Rio en 1983, 1984 et 1985 (Fluminense)

Vainqueur de la Coupe Guanabara en 1983 et 1985 (Fluminense)

Finaliste de la Coupe Guanabara en 1984 (Fluminense)

 

DIVERS


- Le 21 février 2010, alors qu'il entraînait le São Paulo, il avait été victime d'un AVC. Il récidive le 28 août 2011, victime d'un nouvel AVC, en plein match face à Flamengo alors qu'il dirige Vasco de Gama. Opéré quelques heures plus tard, il passe dix jours dans le coma et entame un très long processus de rééducation, échappant de peu à l'hémiplégie du côté droit.



11/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 974 autres membres