Football-the-story

Football-the-story

Samuel Ipoua

Samuel Ipoua.jpg
Photo: ©Alamy

 

Samuel Ipoua

 

Né le 1er mars 1973 à Douala (CAM)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Camerounais, Attaquant, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png 9 sélections

(Matchs amicaux: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Coupe d'Afrique des Nations: 2 matchs)

 

1ère sélection : le 15 novembre 1997 contre l'Angleterre (0-2)

Dernière sélection : le 17 juin 1998 contre l'Italie (0-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Militaire

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 3 sélections

 

1991/92 Union Douala (CAM)
1992/96 OGC Nice (FRA) 75 matchs, 18 buts
(Championnat de France: 42 matchs, 11 buts)
(Championnat de France de D2: 30 matchs, 7 buts)
(Coupe de France: 3 matchs)
1996 Inter Milan (ITA) 
1997 Torino (ITA) (Prêt) 9 matchs
1997/98 Rapid Vienne (AUT) (Prêt) 32 matchs, 8 buts
(Championnat d'Autriche: 25 matchs, 6 buts)
(Coupe d'Autriche: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 2 buts)
1998/2000 Toulouse FC (FRA) 40 matchs, 10 buts
(Championnat de France: 9 matchs, 1 but)
(Championnat de France de D2: 27 matchs, 8 buts)
(Coupe de France: 2 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 2 matchs)
2001 Mayence (ALL) (Prêt) 5 matchs, 1 but
2001/02 TSV Munich 1860 (ALL) 10 matchs, 2 buts
(Championnat d'Allemagne: 5 matchs)
(Coupe d'Allemagne: 1 match, 1 but)
(Coupe Intertoto: 4 matchs, 1 but)
2002/04 LR Ahlen (ALL) 9 matchs, 2 buts
2004/05 Saint-Trond (BEL) 22 matchs, 3 buts
2005/06 FC Wiltz 71 (LUX) 13 matchs, 1 but
2006/07 FCUS Tropézienne (FRA)

 

Ancien attaquant des Lions Indomptables, Samuel Ipoua a sillonné l'Europe, passant notamment par Nice et Toulouse.

 

Repéré par les Aiglons, il débarque en provenance de Douala et découvre le haut niveau à l'âge de 18 ans. Joker de luxe, il tire son épingle du jeu et se fait une place entre le libérien James Debbah et le marocain Mohamed Chaouch. Champion de France de D2 en 1994, il montre de bonnes dispositions sur le front de l'attaque. Convoqué comme Vikash Dhorasoo, Wagneau Éloi et Olivier Dacourt pour représenter la France durant la Coupe du monde militaire en 1995, c'est lui qui plante le but victorieux en finale face à l'Iran dans un stade olympique de Rome clairsemé (environ 9000 spectateurs). Pour sa dernière saison sous les couleurs du Gym, il termine deuxième meilleur buteur (9 buts en 24 rencontres) de la formation niçoise. En effet, il tape dans l'œil du géant européen de l'Inter Milan qui le signe à l'été 1996. À tout juste 23 piges, il n'arrivera jamais à s'imposer dans un effectif cinq étoiles où figure des joueurs comme RonaldoAlvaro Recoba ou encore Youri Djorkaeff. Prêté en Série B au Torino puis au Rapid de Vienne, il ne parvient toujours pas à confirmer les espoirs placés en lui. Seul le coach Claude Leroy lui fait confiance et l'appelle pour disputer la Coupe du Monde 1998 en France avec la sélection camerounaise. Sa technique approximative ne rendra pas de grands services aux Lions indomptables. Libéré par les Nerrazzurri, le puissant avant-centre fait son grand retour dans l'Hexagone après le Mondial, où il enfile le maillot de Toulouse. Bilan dans la ville Rose: 36 apparitions, 9 pions, une montée en D1 et une descente en D2. Il continue ensuite son périple européen. L'Allemagne, la Belgique, le Luxembourg. L'échec est souvent cuisant. Le natif de Douala raccroche les crampons sur le bassin méditerranéen au niveau amateur. Sous le soleil, il vit pourtant une après-carrière très compliquée. On peut l'ajouter automatiquement à la catégorie des footballeurs qui se retrouvent ruiné une fois leur parcours terminé. Après des dépenses excessives et un divorce épineux, Samuel a notamment passé de longues journées à tuer l'ennui et la solitude dans des tribunaux car il adorait assister à des procès, en attendant que son téléphone sonne et qu'on lui redonne enfin du travail. Il est désormais consultant.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe du Monde militaire en 1995 (France)

Vice-champion d'Autriche en 1998 (Rapid Vienne)

Champion de France de D2 en 1994 (OGC Nice)



01/03/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1320 autres membres