FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Cameroun


Pierre Njanka

Pierre Njanka.jpg
Pierre Njanka

 

Pierre Njanka Beyaka

Né le 15 mars 1975 à Douala (CAM)

 Camerounais, Défenseur gauche et droit, 1m81

 

 37 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 6 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 5 sélections)

(Coupe d'Afrique des Nations: 6 sélections)

(Coupe des Confédérations: 5 sélections)

(Coupe Kirin: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 27 mai 1998 contre les Pays-Bas (0-0)

Dernière sélection : le 19 novembre 2003 contre le Japon (0-0)

 

 : 3 sélections

 

1993 Tigre Douala (CAM)
1994 Rail Douala (CAM)
1995/98 Olympic Mvolyé (CAM) 87 matchs, 1 but
1999 Neuchâtel Xamax (SUI) 24 matchs
2000/03 RC Strasbourg (FRA) 62 matchs
(Championnat de France: 54 matchs)
(Coupe de France: 6 matchs)
(Coupe de la ligue: 2 matchs)
2002 RC Strasbourg B (FRA) 5 matchs
2003/05 CS Sedan-Ardennes (FRA) 60 matchs
(Championnat de France: 9 matchs)
(Championnat de France de D2: 43 matchs)
(Coupe de France: 6 matchs)
(Coupe de la ligue: 2 matchs)
20005/ fév. 06 Istres FC (FRA) 15 matchs
(Championnat de France de D2: 14 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
Fév. 06 Stade Tunisien (TUN) 6 matchs
Mars 06/07 Club Africain (TUN) 26 matchs
2007/08 Al-Wehda (ARS)
2008/09 Persija Jakarta (IDN) 27 matchs
2009/10 Arema FC (IDN) 38 matchs, 10 buts
2010/11 Aceh United (IDN) 12 matchs, 2 buts
2011/12 Mitra Kukar (IDN) 11 matchs, 1 but
2012/13 Persisam Putra Samarinda (IDN) 29 matchs, 2 buts

 

International camerounais, Pierre Njanka s'est révélé aux yeux du grand public lors de la Coupe du Monde 1998 en France en marquant le plus beau but de la compétition contre l'Autriche au premier tour faisant lever tous les spectateurs présent ce jour-là au Stadium de Toulouse. Une réalisation spectaculaire dans un rush en solo avec comme dernier geste, un crochet fulgurant sur un défenseur qui n'y a vu que du vent, préambule d'un but d'anthologie. Et la conclusion n'a surpris personne. Frappe enroulée du droit pour ce défenseur gauche, face à un Michael Konsel, comme sa défense, impuissant. La suite sera moins belle, les Lions Indomptables ne gagneront pas ce match, perdront ensuite contre l'Italie, avant de se faire éliminer par le Chili. Mais ce but exceptionnel lancera sa carrière en Europe. Après des débuts dans son pays, il rejoint la Suisse et le Neuchâtel Xamax juste après le Mondial. Au bout d'une seule saison, il débarque au RC Strasbourg en 1999 dépisté par l'ex-sélectionneur du Cameroun Claude Leroy. Défenseur au jeu âpre qui dégageait une certaine puissance et une sérénité, il laissera sa trace en Alsace et sur les protège-tibias adverses – 5 cartons rouges et 17 jaunes en 63 titularisations en D1. Écarté du groupe au début de la saison 2001-02, le Camerounais doit être prêté à Portsmouth, en seconde division anglaise. En attente de son permis de travail, il se rompt les ligaments croisés du genou droit à l'entraînement, annulant de ce fait son transfert. Trop souvent en réserve, il poursuit sa carrière chez les Sangliers de Sedan et fait valoir son talent de latéral efficace et moderne aux côtés de deux autres internationaux camerounais que sont Modeste Mbami et Pius Ndiefi. Après une dernière expérience en France à Istres puis un petit mois au Stade Tunisien, le Champion d’Afrique 2000 et finaliste de la Coupe des Confédérations 2003 avec les Lions indomptables débarque au Club Africain lors du mercato hivernal de 2006. Avec lui, les tunisiens atteignent la finale de la Coupe nationale perdue aux tirs aux buts. Ensuite, le natif de Douala raccroche les crampons après avoir bourlingué durant sept saisons en Indonésie.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 (Cameroun)

Finaliste de la Coupe des Confédérations en 2003 (Cameroun)

Vice-champion de Tunisie en 2007 (Club Africain)

Champion d'Indonésie en 2010 (Arema FC)

Vice-champion d'Indonésie en 2011 (Arema FC)

Vainqueur de la Coupe de France en 2001 (RC Strasbourg)

Finaliste de la Coupe de France en 2005 (CS Sedan-Ardennes)

Finaliste de la Coupe de Tunisie en 2006 (Club Africain)

Finaliste de la Community Shield d'Indonésie en 2010 (Arema FC)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©DR


15/03/2021
0 Poster un commentaire

Gabriel Abossolo

Gabriel Abossolo.jpg
Gabriel Abossolo

 

Gabriel Abossolo

Né le 16 janvier 1939 à Yaoundé (CAM)

Décédé le 9 novembre 2014 à Yaoundé (CAM)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Camerounais, Milieu défensif, 1m77

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png : ? sélections, ? buts

(Coupe d'Afrique des Nations: 3 sélections)

 

1959/69 Girondins de Bordeaux (FRA) 302 matchs, 18 buts)
(Championnat de France: 202 matchs, 8 buts)
(Championnat de France de D2: 60 matchs, 5 buts)
(Coupe de France: 27 matchs, 3 buts)
(Coupe Charles Drago: 2 matchs)
(Challenge des Champions: 1 match)
(Coupe des Coupes: 1 match)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 9 matchs, 2 buts)
1969/70 Paris-Neuilly (FRA) 26 matchs, 1 but
(Championnat de France: 19 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 7 matchs)
1970/71 Poitiers (FRA) 14 matchs
(Championnat de France de D2: 13 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
 
Milieu défensif aux trois poumons, Gabriel Abossolo est une figure des Girondins de Bordeaux fin des années 60. Le Camerounais a porté durant dix saisons la tunique au scapulaire, de 1958 à 1969. Durant son passage en Gironde, il a disputé 302 matches et marqué 18 buts, toutes compétitions confondues. Joueur très élégant sur et en dehors du terrain, il laisse l'image d'un gars extra et généreux envers ses coéquipiers. Il savait aussi bien attaquer que défendre. C’était un sacré personnage. Au sein d'une équipe entraînée par Salvador Artigas, il finira trois fois seconds du championnat et perdra deux finales de Coupe de France contre Lyon en 1964 puis Saint-Etienne en 1968. International camerounais, il fait partie des premiers professionnels du pays à jouer pour la sélection des Lions Indomptables aux côtés de Samuel Edimo, Frédéric N’Doumbé ou encore Zacharie Noah. Il s’est éteint à Yaoundé à l'âge de 75 ans.
 
PALMARÈS
Vice-champion de France en 1965, 1966 et 1969 (Bordeaux)
Finaliste de la Coupe de France en 1964 et 1968 (Bordeaux)
Finaliste de la Coupe Charles Drago en 1965 (non-joué) (Bordeaux)
Finaliste du Challenge des Champions en 1968 (Bordeaux)

02/03/2020
0 Poster un commentaire

Autres joueurs camerounais

ATTAQUANTS

 

Eugène N'Jo Léa


23/10/2019
0 Poster un commentaire

Eugène N'Jo Léa

Eugene N'jo Lea.jpg
Eugène N'Jo Léa

 

Né le 15 juillet 1931 à Batuchi (CAM)

Décédé le 23 octobre 2006 à Douala (CAM)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Camerounais, Attaquant

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 1 sélection

 

1954/59 Saint-Étienne (FRA) 158 matchs, 92 buts
(Championnat de France: 101 matchs, 70 buts)
(Coupe de France: 9 matchs, 11 buts)
(Coupe Charles Drago: 12 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)
(Coupe Latine: 2 matchs, 1 but)
1959/61 Olympique Lyonnais (FRA) 59 matchs, 29 buts
(Championnat de France: 50 matchs, 23 buts)
(Coupe de France: 6 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs, 3 buts)
1961/62 RC Paris (FRA) 2 matchs
 
Footballeur, diplômé et diplomate, syndicaliste, ministre… Eugène Njo-Léa a vécu plusieurs vies… La première au Cameroun, là où il a vu le jour le 15 juillet 1931. En 1951, bourse d’études en poche, il débarque en France et signe une licence de football à Roanne. Il tape alors dans l’œil des dirigeants de Saint-Étienne au lendemain d'une victoire qui fait parler de lui, inscrivant 11 des 12 buts de son équipe. Eugene N'jo Lea.jpgIl débarque alors chez les Verts en 1954 qui n’est alors qu’une équipe parmi d’autres dans l’élite du football français, sans performance notable. Au sein d’une attaque de feu où il était l’avant-centre d’un trio offensif redoutable, surnommé l'attaque Rock n'Roll, avec Kees Rijvers et Rachid Mekloufi, le Camerounais aura été à la base du premier titre de champion de l’histoire de Saint-Etienne en terminant deuxième meilleur buteur du championnat 1956-57 (29 buts), juste derrière Just Fontaine. Eugène Njo Léa, véritable feu-follet, était un attaquant prompt comme l’éclair, incisif, percutant, infatigable, susceptible, à tout moment, de perforer les rideaux défensifs les plus hermétiques. Sous la tunique verte, il dispute 101 matches et inscrit 70 buts en cinq saisons. Afin de poursuivre son cursus universitaire, Eugène Njo-Léa passe à l’ennemi en 1959. À Lyon, il obtient son Doctorat de Droit tout en disputant 50 matches avec l’OL (21 buts). Après avoir été vedette dans le Forez, il sera plutôt "star sur le déclin" sur les bords du Rhône, malgré toujours quelques belles réalisations. Il dispute dix derbys sous les deux maillots, sept sous le maillot vert et trois sous celui de l’OL, tout en marquant à 6 reprises lors de ces rencontres épiques (5 pour l'ASSE, 1 pour l'OL). En 1961, il signe au RC Paris, mais renonce rapidement à sa vie de footballeur pour embrasser une carrière de diplomate (il sera notamment ambassadeurs du Cameroun à Paris). Entre-temps, il prend le soin de tracer les contours de l’UNFP (le syndicat des joueurs professionnels français qui voit le jour en novembre 1961) avec Just Fontaine et l’avocat Jacques Bertrand. À l'époque, les joueurs qui signaient un contrat professionnel restaient la propriété de leur club jusqu'à l'âge de 35 ans. Ce n'est qu'en juin 1969 que les choses changent avec la création du contrat à durée librement déterminé. Une révolution qui mettra du temps à gagner l'Europe et encore plus le reste du Monde. Il tente, également, de structurer quelque peu sa fédération, mais finit par se heurter à quelques vieux dinosaures, tenant à leur pouvoir. Homme volage et amateur de sorties, il laisse quelques souvenirs aux demoiselles des villes où il séjourne. Parmi ses quelques enfants plus ou moins légitimes, l’un d'eux, William N’Jo Léa fera plus tard une apparition, discrète, sur les terrains de l’hexagone (PSG, Brest, Lens, Caen notamment). Plusieurs vies bien remplies qui se sont achevées le 23 octobre 2006, chez lui, à Douala.
 
PALMARÈS
Champion de France en 1957 (Saint-Etienne)

Vice-Champion de France en 1962 (RC Paris)

Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1955 et 1958 (Saint-Etienne)


23/10/2019
18 Poster un commentaire

Lauren

Lauren.jpg
Lauren

 

Laureano Bissan Étamé Mayer

Né le 19 janvier 1977 à Kribe (CAM)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Camerounais, Défenseur droit, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png 24 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 2 sélections)

(Coupe d'Afrique des Nations: 11 sélections)

 

1ère sélection : le 15 novembre 1997 contre l'Angleterre (0-2)

Dernière sélection : le 11 juin 2002 contre l'Allemagne (0-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png olympique: 6 sélections, 3 buts

 

1995/96 CD Utrera (ESP) 30 matchs, 5 buts
1996/97 FC Séville B (ESP) 17 matchs, 3 buts
1997/98 Levante (ESP) 34 matchs, 6 buts
1998/2000 Majorque (ESP) 88 matchs, 5 buts
(Championnat d'Espagne: 63 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Espagne: 4 matchs)
(Supercoupe d'Espagne: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 2 matchs)
(Coupe des Coupes: 9 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs, 1 but)
2000/07 Arsenal (ANG) 241 matchs, 10 buts
(Championnat d'Angleterre: 159 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Angleterre: 23 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
(Community Shield: 4 matchs)
(Ligue des Champions: 53 matchs, 1 but)
2007/09 Portsmouth (ANG) 30 matchs
(Championnat d'Angleterre: 25 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 3 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)
(Community Shield: 1 match)
2010 Córdoba (ESP) 5 matchs

 

Une magnifique pioche signée par Arsène Wenger à Arsenal. Laureano Bissang Etame Mayer, plus connu sous le nom de Lauren, né au Cameroun dans une famille qui venait de fuir la Guinée équatoriale, arrive en provenance de Majorque, qui termine sur le podium de la Liga mais surtout finaliste de la dernière C2 face à la Lazio en 1999. Et il sera l'un des piliers des Gunners du début des années 2000. Présent dans l'équipe des "Invincibles" et en finale de la Ligue des champions en 2006. Plus de 240 matchs au total. Après une carrière bien remplie, le défenseur polyvalent raccroche les crampons après une dernière expérience à Cordoba en seconde division espagnole. Deux fois champion d’Afrique aux CAN 2000 et 2002, sa plus belle victoire reste la campagne héroïque des Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Les Lions indomptables menés par Geremi Njitap le capitaine, offrent au Cameroun sa première médaille d’or toutes compétitions confondues. En battant tout de même le Brésil de Ronaldinho et l’Espagne de Carles Puyol et Xavi

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 2000 et 2002 (Cameroun)

Médaille d'or aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000 (Cameroun)

Finaliste de la Ligue des Champions en 2006 (Arsenal)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1999 (Majorque)

Champion d’Angleterre en 2002 et 2004 (Arsenal)
Vice-champion d’Angleterre en 2001, 2003 et 2005 (Arsenal)
Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 2002, 2003, 2005 (Arsenal) et 2008 (finale non-jouée) (Portsmouth)
Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 2001 (Arsenal)
Vainqueur de la Community Shield en 2002 et 2004 (Arsenal)
Finaliste de la Community Shield en 2003, 2005 (Arsenal) et 2008 (Portsmouth)
Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 1998 (Majorque)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des nations en 2000
Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre en 2004
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©Kicker

21/10/2019
0 Poster un commentaire