Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Jacques Songo'o

Jacques Songo'o.jpg
Photo: ©Mark Sandten/Bongarts/Getty Images

 

Jacques Songo'o

 

Jacques Celestin Songo'o

Né le 17 mars 1964 à Sackbayémé (CAM)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Camerounais, Gardien de but, 1m88

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png 80 sélections

(Matchs amicaux: 12 sélections)
(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections)
(Coupe du Monde: 4 sélections)
(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 12 sélections)
(Coupe d'Afrique des Nations: 4 sélections)
(Coupe des Confédérations: 1 sélection)
(Qualif Jeux Olympiques: 8 sélections)
(Jeux Africains: 5 sélections)
(Jeux d'Afrique Centrale: 4 sélections)
(Coupe de l'UDEAC: 20 sélections)
 
1ère sélection : le 10 juillet 1983 contre l'Angola (1-1)
Dernière sélection : le 26 mai 2002 contre l'Angleterre (2-2)
 
: 3 sélections

 

1982/89 Canon Yaoundé (CAM)
1989/93 Sporting Toulon (FRA) 23 matchs
(Championnat de France: 22 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
1992/93 Le Mans (FRA) (Prêt) 23 matchs
(Championnat de France de D2: 22 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
1993/96 FC Metz (FRA) 116 matchs
(Championnat de France: 101 matchs)
(Coupe de France: 9 matchs)
(Coupe de la ligue: 6 matchs)
1996/2001 Deportivo La Corogne (ESP) 182 matchs
(Championnat d'Espagne: 150 matchs)
(Coupe d'Espagne: 21 matchs)
(Supercoupe d'Espagne: 1 match)
(Ligue des Champions: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs)
2001/03 FC Metz (FRA) 26 matchs
2003/04 Deportivo La Corogne (ESP) 1 match
 
Triple champion d’Afrique avec le Cameroun, Jacques Songo'o était le portier des Lions Indomptables dans les années 90, reconnu pour ses célèbres dégagements au poing.
 
Sympathique et attachant, le natif de Sackbayémé débute sa carrière à 18 ans au prestigieux Canon Yaoundé qui cherchait un remplaçant au monument Thomas Nkono parti à l'Espanyol Barcelone. Il ne tarde pas à s'imposer et s'ouvre déjà les portes de la sélection. International à 80 reprises avec les Lions indomptables durant une quinzaine d'années, il a malheureusement du faire face à une rivalité assez rude. Victime de la concurrence de son aîné Thomas Nkono donc, mais aussi de Joseph-Antoine Bell et Alioum Boukar, il remporte les CAN 1984, 1988 et 2002 dans la peau d'une éternelle doublure, et ne participe en tant que titulaire qu'à une Coupe du Monde, celle de 1998. On se souvient aussi de sa seule rencontre raté au Mondial américain en 1994, où il avait encaissé six buts du Russe Oleg Salenko, après avoir remplacé son coéquipier Joseph-Antoine Bell. Qu'importe, beaucoup se souviennent de lui comme un gardien talentueux et spectaculaire doté d’une incroyable détente.
 
Jacques Songo'o.jpg
Photo: ©Le Républicain Lorrain
 
À l'été 1989, il est déniché par Rolland Courbis au Sporting Club de Toulon, où il restera trois saisons. Il ne s'imposera jamais dans les buts varois. Après un prêt au Mans, il est recruté par le FC Metz pour concurrencer Philippe Flucklinger dans la hiérarchie des gardiens. Durant trois saisons, il emmène le club mosellan vers les sommets en ajoutant la Coupe de la Ligue en 1996 au palmarès du club grenat, une belle victoire arraché aux tirs au but en battant en finale l'Olympique Lyonnais. Adoré par Saint-Symphorien et ses supporters, il y repassera de 2001 à 2003 pour faire notamment profiter de son expérience aux gardiens plus jeunes du club à la Croix de Lorraine. Il connaît son heure de gloire lorsqu'il s'envole pour l'Espagne et rejoint le Deportivo La Corogne des Brésiliens Djalminha et Mauro Silva. En plus du titre de Liga remporté loin devant le Real Madrid et le FC Barcelone, Songo’o peut également se targuer d’avoir reçu le Trophée Zamora, une distinction de meilleur gardien du championnat espagnol qui lui a été décerné à l’issue de la saison 1999-2000 pour ses prouesses avec les Galiciens cette année-là. Une dernière année au SuperDepor en 2003-2004 et l’inusable portier camerounais range les gants pour devenir entraîneur des gardiens pour sa sélection.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1984, 1988 et 2002 (Cameroun)
Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 1986 (Cameroun)
4ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 1992 (Cameroun)
Vainqueur de la Coupe Afro-asiatique des nations en 1985 (finale non-jouée) (Cameroun)
Champion d'Espagne en 2000 (Deportivo La Corogne)
Vice-champion d'Espagne en 2001 (Deportivo La Corogne)
Champion du Cameroun en 1985 et 1986 (Canon Yaoundé)
Vainqueur de la Coupe du Cameroun en 1986 (Canon Yaoundé)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 1996 (FC Metz)
Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2000 (Deportivo La Corogne)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES

Vainqueur du Trophée Zamora en 1997


18/03/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1200 autres membres