FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Santos FC

Santos FC.png

Santos FC

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Santos Futebol Clube, fondé le 14 avril 1912

Surnoms: Les poissons, Alvenigro Praiano, santastico

Couleurs: noir et blanc

Clubs rivaux: Corinthians, PalmeirasSão Paulo

Stade: Urbano Caldeira (16 798 places)

 

La création du club

 

Le FC Santos à été fondé par l'initiative de trois athlètes de la ville: Francisco Raymundo Marques, Mário Ferraz de Campos et Argemiro de Souza Júnior. Une réunion au siège Concordia a été organisée pour la création de cette modeste formation de quartier. Plusieurs suggestions pour le nom du club ont été cité (le Brésil Atletico, le Concordia) mais ils ont tous adhérés pour la proposition d'Edmundo Jorge de Araujo: Le Santos Foot-ball Club, en référence à une ville portuaire de 500 000 habitants situé sur la côte atlantique, à 70 km de Sao Paulo.

 

Les années 60, L'époque dorée avec le Roi Pelé

 

"Dans l'histoire du football, rarement le nom d'un club et d'un joueur n'ont été associés si étroitement. Durant 20 ans, le Santos de Pelé a fait rêver avec son jeu", résume la FIFA sur son site internet. Car c'est au plus grand joueur de tous les temps que Santos doit d'avoir inscrit son nom auprès des grands clubs brésilien. Avec lui les titres "paulistas" s'empilent, mais c'est au plan continental que Santos brille avec la conquête de deux Copa Libertadores consécutives en 1962 et 1963 suivies par deux coupes intercontinentales face à Benfica et au Milan AC. Mais le Roi n'était pas seul. Il est accompagné de ses meilleurs lieutenants: Coutinho, mais aussi Pepe – le vrai -, Dorval et Mengalvio formeront, de 1960 à 1966, un quintet monstrueux. Sur 99 rencontres, les cinq Brésiliens en remporteront 71 et marqueront plusieurs centaines de buts. Si le club est le précuseur des tournées Mondiales, Santos est également entré dans les livres d'Histoire pour avoir interrompu deux guerres, en 1969, alors que l'équipe était en tournée en Afrique. "En moins de 10 jours, le club a interrompu des conflits entre la République du Congo et le RD Congo, ainsi que la guerre du Biafra au Nigeria. Il n'était pas intéressant pour ces pays de poursuivre les combats tant que Santos était là-bas. ", rapporte Guilherme Nascimento, historien de Santos. "L'unique lieu où Santos n'est pas allé, c'est la lune ", a d'ailleurs plaisanté Pelé lors de l'hommage organisé à l'Assemblée nationale et la présentation du livre commémorant le centenaire du club.

 

Santos FC 1962.jpg

(haut, de gauche àdroite): Lima, Zito, Dalmo, Calvet, Gilmar, Mauro

(bas, de gauche à droite): Doriva, Mengalvio, CoutinhoPeléPépé

 

De 1980 à 2000, las de vivre sur les lauriers du passé

 

Depuis cette époque bénie, le club peine à retrouver les premiers rangs. Avec seulement deux finales perdues du championnat du Brésil (crée en 1971) en 1983 face à Flamengo et en 1995 face au Gremio. Premier club au monde à avoir franchi la barre mythique des 10 000 buts le 20 janvier 1988, il a aussi établi un record hors norme: 11 793 pions marqués en 100 ans. Et il a été élu club américain du 20ème siècle par la FIFA.

 

2011, vainqueur de la Copa Libertadores et finaliste de la Coupe du Monde des clubs

 

- Dans les années 2000, Santos a vu l'éclosion d'une génération de jeunes étoiles, les "meninos da Vila" ("les gamins de Vila Belmiro"), avec Robinho, Leo Bastos et Elano. Puis ensuite Neymar et Ganso, incarnations du "jogo bonito" (beau jeu) à la Brésilienne. En 2011, les Brésiliens ont remporté la troisième Copa Libertadores de leur histoire en dominant les Uruguayens de Penarol (2 buts à 1), lors de la finale retour. Neymar avait marqué. Santos n'avait plus remporté la compétition depuis ...1963.

 

Santos FC 2011.jpg

(haut, de gauche à droite): Rafael, Leo, Bruno Rodrigo, Durval, Edu Dracena, Ganso

(bas, de gauche à droite): Neymar, Arouca, Borges, Elano, Danilo

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS NATIONALES


Champion du Brésil en 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1968, 2002 et 2004

Vice-Champion du Brésil en 1959, 1966, 1983, 1995, 2003, 2007, 2016 et 2019

Vainqueur de la Coupe du Brésil en 2010

Vainqueur du championnat de São Paulo en 1935, 1955, 1956, 1958, 1960, 1961, 1962, 1964, 1965, 1967, 1968, 1969, 1973, 1978, 1984, 2006, 2007, 2010, 2011, 2012, 2015 et 2016

Vainqueur du Tournoi Rio-São Paulo en 1959, 1963, 1964, 1966, 1997

Vainqueur de la Coupe Paulista en 2004

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS INTERNATIONALES


Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1962 et 1963

Vainqueur de la Supercoupe intercontinentale en 1968

Finaliste de la Coupe du Monde des clubs en 2011

Vainqueur de la Copa Libertadores en 1962, 1963 et 2011

Finaliste de la Copa Libertadores en 2003

Vainqueur de la Recopa Sudamericana en 2012

Vainqueur de la Copa CONMEBOL en 1998

 

RECORDS


Plus large victoire: Santos FC - Ponte Preta 12-1 (le 19 novembre 1959)

Plus large défaite: Corinthians - Santos FC 10-0 (le 11 juillet 1920)

Record d'achat: Leandro Damiao (BRE) 13 millions d'euros à l'Internacional (2013)

Record de vente: Neymar (BRE) 86,2 millions d'euros au FC Barcelone (2013)

 

SANTOS FC ALL-STAR


GARDIENS

 

Agustin Cejas (ARG)

Gilmar (BRE)

Rodolfo Rodriguez (URU)

Laércio José Milani (BRE)

Cláudio Mauriz (BRE)

 

DÉFENSEURS

 

Carlos Alberto Torres (BRE)

Oberdan (BRE)

Ramos Delgado (ARG)

Ramiro (BRE)

Mauro Ramos (BRE)

Alex Costa (BRE)

Raul Donazar Calvet (BRE)

Bilú (BRE)

Joel Camargo (BRE)

Dalmo (BRE)

Chico Formiga (BRE)

Hélvio (BRE)

Rildo (BRE)

Marinho Peres (BRE)

Léo (BRE)

Emerson Marçal (BRE)

 

MILIEUX

 

Clodoaldo (BRE)

Ganso (BRE)

Gradim (BRE)

Pita (BRE)

Ailton Lira (BRE)

Zito (BRE)

Agostinho Marba (BRE)

Diego (BRE)

Cesar Sampaio (BRE)

Lima (BRE)

Antoninho Fernandez (BRE)

Urubatão (BRE)

Giovanni (BRE)

Mengalvio (BRE)

Camarão (BRE)

Haroldo Domingues (BRE)

Narciso (BRE)

Nenê Belarmino (BRE)

Elano (BRE)

Válter Vasconcelos (BRE)

 

ATTAQUANTS

 

Araken Pastuca (BRE)

Tite (BRE)

Coutinho (BRE)

Pagão (BRE)

Pelé (BRE)

Serginho Chulapa (BRE)

Robinho (BRE)

Pépé (BRE)

Paulinho McLaren (BRE)

Odair (BRE)

Neymar (BRE)

Toninho Guerreiro (BRE)

João Paulo (BRE)

Dorval (BRE)

Abel Verônico (BRE)

Edu (BRE)

Ary Pastuca (BRE)

Adolpho Millon (BRE)

 Feitiço (BRE)

Del Vecchio (BRE)

 

ENTRAÎNEURS

 

Muricy Ramalho (BRE)

Lula (BRE)

Urbano Caldeira (BRE)

Wanderley Luxemburgo (BRE)

Antoninho (BRE)

 

ÉQUIPE TYPE

 

Santos FC.jpg

 

Ils ont joué au Santos FC

 

Sérgio Guédes (BRE)

Nelson Tapia (CHL)

Silas (BRE)

Carlos Germano (BRE)

Zetti (BRE)

Maurinho (BRE)

José Ramos Delgado (ARG)

Danilo (BRE)

Orlando Peçanha (BRE)

Edu Dracena (BRE)

Wladimir (BRE)

Luis Figueiró (BRE)

Argel Fucks (BRE)

Alex Sandro (BRE)

Julio Manzur (PAR)

Geraldino (BRE)

Athirson (BRE)

Djalma Dias (BRE)

Luiz Alberto (BRE)

Zé Elias (BRE)

Freddy Rincon (COL)

Renato (BRE)

Dinho (BRE)

Carlos Sanchez (URU)

Dema (BRE)

Jorginho Putinatti (BRE)

Arouca (BRE)

Claudio Maldonado (CHL)

Dunga (BRE)

Nilton Batata (BRE)

Zé Roberto (BRE)

Alessandro Cambalhota (BRE)

Ricardinho II (BRE)

Valdo (BRE)

Marcelinho Paraiba (BRE)

José Neto (BRE)

Robert (BRE)

Humberlito Borges (BRE)

Caio (BRE)

Masakiyo Maezono (JAP)

Zé Sergio (BRE)

Jair (BRE)

Ricardo Oliveira (BRE)

Jonas (BRE)

César Menotti (ARG)

Edmundo (BRE)

Walter Montillo (ARG)

Sidney (BRE)

Victor Aristizabal (COL)

Leandro Damião (BRE)

 

Ils ont débuté au Santos FC

 

Rafael Cabral (BRE)

Olavo (BRE)

Emerson (ITA)

Carlinhos (BRE)

Yasutoshi Miura (JAP)

Felipe Anderson (BRE)

Rodrigo Tabata (QAT)

Paulo Almeida (BRE)

Juary (BRE)

Junior Moraes (UKR)

Alvaro (BRE)

Rodrygo (BRE)

Angelo Sormani (ITA)

 

Le plus capé de l'histoire du Santos FC

 

1) Pelé (BRE) 1116 matchs (1956-1974)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4408474_201412270148172.jpg

2) Pépé (BRE) 750 matchs (1954-1969)

3) Zito (BRE) 727 matchs (1952-1967)

4) Lima (BRE) 696 matchs (1961-1971)

5) Dorval (BRE) 612 matchs (1956-1967)

6) Edu (BRE) 584 matchs (1966-1976)

7) Clodoaldo (BRE) 510 matchs (1966-1979)

8) Tite (BRE) 475 matchs (1951-1957/1960-1963)

9) Coutinho (BRE) 457 matchs (1958-1970)

10) Carlos Alberto Torres 445 matchs (1966-1974)

 

Le meilleur buteur de l'histoire du Santos FC

 

1) Pelé (BRE) 1091 buts (19556-1974)

2) Pépé (BRE) 403 buts (1954-1969)

Pépé.jpg

3) Coutinho (BRE) 368 buts (1958-1970)

4) Toninho Guerreiro (BRE) 279 buts (1963-1969)

5) Feitiço (BRE) 214 buts (1927-1932/1936)

6) Dorval (BRE) 194 buts (1956-1967)

7) Araken Pastuca (BRE) 184 buts (1923-1929/1935-1937)

-) Edu (BRE) 184 buts (1966-1976)

9) Pagão (BRE) 157 buts (1955-1963/1967)

10) Tite (BRE) 151 buts (1951-1957/1960-1963)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Santos FC

- Acervo Historico Do Santos FC

- Photo Santos FC 1962: ©SantosFC



07/07/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1116 autres membres