FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Carlos Alberto Torres

Carlos-Alberto.jpg

Carlos Alberto Torres


Carlos Alberto Torres

Né le 17 juillet 1944 à Rio de Janeiro (BRE)

Décédé le 25 octobre 2016 à Rio de Janeiro (BRE)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, défenseur droit, 1m80

Surnom: El Capitan

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png  53 sélections, 8 buts

(Matchs amicaux: 23 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 9 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Jeux Panaméricains: 7 sélections)

(Copa Rio Branco: 2 sélections)

(Copa Oswaldo Cruz: 2 sélections)

(Copa Bernardo O'Higgins: 1 sélection)

(Taça das Nações: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 2 septembre 1959 contre Haïti (9-1)

Dernière sélection : le 20 mars 1977 contre le Paraguay (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png non-officiel: 5 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png olympique: 12 sélections

 

1963/66 Fluminense (BRE) 98 matchs, 9 buts

1966/74 Santos FC (BRE) 445 matchs, 40 buts

1974/77 Fluminense (BRE) 53 matchs, 4 buts

1977 Flamengo (BRE) 28 matchs, 3 buts

1977/80 New-York Cosmos (USA) 80 matchs, 6 buts

1981 California Surf (USA) 19 matchs, 2 buts

1982 New-York Cosmos (USA) 20 matchs

 

La première image qui vient à l’esprit lorsqu’on évoque Carlos Alberto Torres, c’est ce but, splendide, limpide, inscrit sur une superbe passe aveugle de Pelé en finale de la Coupe du Monde 1970, au Mexique. Après la victoire sur l’Italie, c’est lui, le capitaine d’une Seleçao au sommet de son génie, qui s’en va brandir le trophée. Élégant, excellent technicien, capable de se projeter vers l'avant, doté d’une forte personnalité, l'arrière droit longiline, moderne pour l'époque, est l’une des figures marquantes du football brésilien des années 60-70. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4449268_201501110837163.jpgAprès avoir débuté dans l’équipe de Fluminense à 19 ans, Carlos Alberto a joué ensuite principalement à Santos puis au Cosmos de New York. Il a été partenaire du roi Pelé au sein des deux dernières équipes citées. Avec le Santos FC, ce tacleur hors-pair à la grande vision de jeu y évolue pendant près de sept saisons disputant au total 445 matches et inscrivant 40 buts. Champion pauliste en 1967, il devient champion du Brésil l’année suivante avec comme partenaire GilmarZito et bien évidemment le roi Pelé. Puis suivent trois titres de champion de l'état de São Paulo et deux autres victoire en championnat carioca pour son retour à Fluminense. Il débarque ensuite en 1977 au Cosmos de New-York à l'âge de 33 ans. Arrivé en fin de carrière, Carlos Alberto va devenir l’une des plus grandes stars et sans doute l'un des plus grands défenseurs de l’histoire de la NASL. Indéracinable libéro du Cosmos, il remporte trois titres de champion et obtient trois fois le titre de meilleur défenseur de la NASL. Il porte les couleurs du club new yorkais jusqu’à l’âge de 38 ans. Six saisons entrecoupées par une escapade d’un an au California Surf où il retrouve un autre de ses vieux compères brésiliens, Paulo Cesar. Il fait ses adieux le 28 septembre 1982 lors d'un match entre le Cosmos et son ancien club de Flamengo. Éternel Capitaine de la Seleção victorieuse de la coupe du Monde 1970 au Mexique, il était aussi le chef de file de Santos qui formait l’ossature de l'équipe du Brésil. Son caractère extraverti et son leadership convenait aussi tout à fait pour qu'il tienne ce rôle avec la sélection brésilienne. Malgré sa position d’arrière, en ce 21 juin 1970, jour de finale contre l’Italie (4 buts à 1), Carlos Alberto transforme à la 86ème minute d’une frappe monstrueuse une action de légende. Ce scénario, au cours de laquelle le ballon est passé dans les pieds de tous ses coéquipiers avant de terminer sa course au fond des filets, est restée jusqu’à aujourd’hui l’un des plus beaux buts collectifs de l’histoire de la compétition. Vingt minutes plus tard, le temps de mettre en place la cérémonie, il brandit la Coupe Jules Rimet dans un stade Azteca en délire. C'est le troisième titre mondial du pays du football-roi. Son bilan avec la Seleção est de 53 sélections pour 8 buts marqués entre 1964 et 1977. Digne successeur de Djalma Santos, il n'a disputé pourtant qu'une seule Coupe du Monde et n'a probablement pas obtenu la reconnaissance que méritaient ses 19 ans de carrière. Lui qui a conduit une des formations les plus talentueuses de l’histoire du football, voire la meilleure de tous les temps pour certains observateurs. Son métier de joueur terminée, il entraîne dans de nombreux clubs, essentiellement brésiliens et sud-américains, et notamment Flamengo avec lequel il mène lors de sa première saison au titre de champion du Brésil. Le mardi 25 octobre 2016 à Rio, Carlos Alberto Torres s'est éteint des suites d'un infarctus à l'âge de 72 ans. Son ancien club du Santos FC a décrété trois jours de deuil. À Rio, des centaines de personnes lui ont rendu un dernier hommage en se présentant au siège de la confédération brésilienne de Football. Le Mondial 70 restera à jamais son chef d'oeuvre. Le quart contre le Pérou de Cubillas, la demie contre la Céleste puis ce "match du siècle" qu'il clôture tel un seigneur, tel le point d'orgue final de cette formidable partition de samba.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1970 (Brésil)

Médaille d'or aux Jeux Panaméricains de São Paulo en 1963 (Brésil)

Finaliste de la Taça das Nações en 1964 (Brésil)

Vainqueur de la Copa Rio Branco en 1968 (Brésil)

Vainqueur de la Copa Oswaldo Cruz en 1968 (Brésil)

Vainqueur de la Copa Bernardo O'Higgins en 1966 (Brésil)

Vainqueur de la Supercoupe des champions intercontinentaux en 1969 (Santos FC)

Vainqueur de la Recopa Sudamericana en 1968 (Santos FC)

Champion du Brésil en 1968 (Santos FC)

Champion des Etats-Unis en 1978, 1980 et 1982 (Cosmos New-York)

Vainqueur de la Conférence Nationale zone Est en 1978, 1979, 1980 et 1982 (Cosmos New-York)

Vainqueur du championnat de Rio en 1964, 1975, 1976 (Fluminense)

Vainqueur du championnat de São Paulo en 1967, 1968, 1969 et 1973 (Santos FC)

Vainqueur de la Coupe Guanabara en 1966 et 1975 (Fluminense)

Vainqueur de la Trans-Atlantic Challenge Cup en 1980 (Cosmos New-York)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1970

Nommé dans l'équipe type du championnat des Etats-Unis en 1978, 1979 et 1980

Nommé au FIFA 100

Nommé dans l’équipe mondiale du 20ème siècle

Nommé dans l’équipe type Sud-Américaine du 20ème siècle

Intronisé au Hall of Fame du football brésilien

Intronisé au National Soccer Hall of Fame aux Etats-Unis en 2003

 

DIVERS


- Son fils, Alexandre Torres, a lui même été joueur de football professionnel. Défenseur central, il a fait les beaux jours du Vasco de Gama et a obtenu une sélection avec l'équipe brésilienne en 1992.

 

SOURCES/RESSOURCES


NASLSoccer.blogspot.com/L'express

- 1ère photo: ©Popperfoto

- 2ème photo: ©AP

 

VIDÉO




11/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1089 autres membres