Tarcisio Burgnich - Les meilleurs joueurs de l'histoire du football

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Tarcisio Burgnich

Tarcisio Burgnich.jpg
Tarcisio Burgnich

 

Tarcisio Burgnich

Né le 25 avril 1939 à Ruda (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Défenseur central/Défenseur droit, 1m75

Surnom: "La Roccia"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 66 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 23 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 15 sélections)

(Coupe du Monde: 11 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 14 sélections)

(Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 10 novembre 1963 contre l'URSS (1-1)

Dernière sélection : le 23 juin 1974 contre la Pologne (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png olympique: 4 sélections

 

1958/60 Udinese (ITA) 8 matchs
1960/61 Juventus Turin (ITA) 16 matchs
(Championnat d'Italie: 13 matchs)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
1961/62 Palerme (ITA) 31 matchs, 1 but
1962/74 Inter Milan (ITA) 464 matchs, 6 buts
(Championnat d'Italie: 358 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Italie: 44 matchs, 1 but)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 40 matchs)
(Coupe d'Europe des villes de foires/Coupe UEFA: 17 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 4 matchs)
1974/77 SSC Naples (ITA) 84 matchs

Dans les années 1960, Tarcisio Burgnich était surnommé "la Roche". Ce soldat des stades s'est identifier longtemps au "catenaccio" hermétique qui a fait la gloire de l'Internazionale et la fortune d'Helenio Herrera. Pour compenser les chevauchées de Giacinto Facchetti sur le flanc gauche, de l’autre côté, Burgnich restait bien ancré sur ses oppositions afin de s’occuper d’un des avants-centres adverses. En compagnie aussi de Picchi en libéro, les trois italiens formait le triangle de fer de la fameuse défense intériste. Modèle de régularité, cet athlète aux moyens exceptionnels appliquait les consignes de marquage avec une rigueur qui fait école dans la Péninsule. Un équilibre parfait qui fut l’un des secrets de la Grande Inter. Pilier infaillible de la plus grande génération nerazzurra, il est aussi fidèle de la Nazionale avec laquelle il aura joué trois Coupe du Monde de 1966 à 1974 et remporté un Euro en 1968. Une longévité rare pour l’époque, puisqu’il conclut sa carrière à 38 ans du côté du Napoli où il se recycle en tant que libéro et avec brio. Sa facilité d'adaptation à un changement de tactique aussi radical, témoigne de la classe de ce défenseur qui au cours de sa longue carrière a disputé 494 matchs de Série A. Il aura aussi entraîné durant 23 ans dans toute la Botte.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe du Monde en 1970 (Italie)
Vainqueur de l'Euro 1968 (Italie)
4ème des Jeux Olympiques de Rome en 1960 (Italie)
Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1964 et 1965 (Inter Milan)
Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1967 et 1972 (Inter Milan)
Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1964 et 1965 (Inter Milan)
Finaliste de la Supercoupe des champions intercontinentaux en 1968 (Inter Milan)
Vainqueur de la Coupe anglo-italienne de la ligue en 1976 (SSC Naples)
Champion d’Italie en 1961 (Juventus Turin), 1963, 1965, 1966 et 1971 (Inter Milan)
Vice-champion d’Italie en 1964, 1967, 1970 (Inter Milan) et 1975 (SSC Naples)
Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1976 (SSC Naples)
Finaliste de la Coupe d’Italie en 1965 (Inter Milan)


20/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 974 autres membres