FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Wayne Rooney

Wayne Rooney.jpg
Wayne Rooney

 

Wayne Mark Rooney

Né le 24 octobre 1985 à Liverpool (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Attaquant, 1m75

Surnom: "Shrek"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 119 sélections, 53 buts

(Matchs amicaux: 45 sélections, 16 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 26 sélections, 16 buts)

(Coupe du Monde: 11 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 27 sélections, 14 buts)

(Euro: 10 sélections, 6 buts)

 

1ère sélection : le 12 février 2003 contre l'Australie (1-3)

Dernière sélection : le 11 novembre 2016 contre l'Écosse (3-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png U19: 1 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png U17: 12 sélections, 7 buts

 

2002/04 Everton (ANG) 77 matchs, 17 buts
(Championnat d'Angleterre: 67 matchs, 15 buts)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 2 buts)
2004/17 Manchester United (ANG) 559 matchs, 253 buts
(Championnat d'Angleterre: 393 matchs, 183 buts)
(Coupe d'Angleterre: 40 matchs, 22 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 19 matchs, 5 buts)
(Community Shield: 5 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 95 matchs, 36 buts)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs, 3 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
(Coupe du Monde des clubs: 2 matchs, 3 buts)
2017/18 Everton (ANG) 40 matchs, 11 buts
(Championnat d'Angleterre: 31 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)
(Ligue Europa: 7 matchs, 1 but)
2018/19 DC United (USA) 52 matchs, 25 buts
(Championnat des Etats-Unis: 48 matchs, 23 buts)
(Play-offs: 2 matchs)
(Coupe des Etats-Unis: 2 matchs, 2 buts)
2019/? Derby County (ANG)
 
Meilleur buteur de l'histoire de Manchester UTD, Wayne Rooney est une légende de Premier League et du football anglais. Enfant de Liverpool et fan invétéré des blues d'Everton, Wayne Rooney y commence sa carrière de jeune prodige. En août 2002, à l'âge de 16 ans, il joue son premier match de championnat et devient deux mois plus tard le plus jeune joueur à marquer en Premier League, qui plus est un but décisif face à Arsenal. Rooney fait tomber les records de précocité un à un. Il a été notamment le plus jeune appelé en sélection nationale, lors d'une défaite contre l'Australie en février 2003 où il entre en jeu à 17 ans et 111 jours (record désormais détenu par Théo Walcott), et le plus jeune buteur à 17 ans et 317 jours, en égalisant contre la Macédoine (victoire 2 buts à 1). Au delà des chiffres, Rooney impressionne sur le terrain, par son jeu et son gabarit. Ce fils de boxeur taillé comme un basque est un petit monstre de physique et de technique qu'Everton va avoir bien du mal à conserver. C'est le manager de Manchester United, Alex Ferguson, qui se montrera le plus insistant et remportera la mise le 31 août 2004, dernier jour du mercato estival. Entre-temps, Wayne Rooney avait participé à l'Euro 2004 où il s'est illustré par un doublé contre la Suisse mais s'est blessé contre le Portugal. Le public d'Old Trafford doit attendre le 28 septembre 2004 et un match de Ligue des Champions face à Fenerbahçe pour admirer la recrue. Il ne seront pas déçu avec un triplé et une passe décisive de la jeune star qui finit la saison avec 16 buts à son actif. Au cours de l'exercice 2005/06, Rooney quitte le côté droit pour la place qu'il affectionne, en soutien de l'attaquant. Les Mancuniens se font éjecter de la Ligue des champions dès le premier tour et ne sont pas au mieux en championnat mais se ressaisissent pour terminer à la deuxième place en Premiere League et remporter la Coupe de la Ligue avec un doublé de Rooney en finale. Meilleur que Michael Owen dit-on. Mais tout aussi fragile. Bien que Rooney ressemble à une mule avec ses frappes de toute puissance, il se blesse gravement avant la Coupe du Monde 2006 mais est tout de même appelé en sélection. D'ailleurs, mieux vaut oublier cet événement. Rooney prend un carton rouge en quart de finale après avoir piétiné son coéquipier en club Cristiano Ronaldo. Même s'il ne décolle toujours pas en Ligue des Champions, il est d'une assurance et d'une technique qui font palir les défenses. Ainsi, il marque 14 buts en Premier League lors de la saison 2006-07 et s'en va foudroyer la concurrence remportant un titre de champion qui manquait à Manchester depuis 4 ans. Au total, il a gagné dix trophées majeurs avec les Red Devils, dont une Ligue des Champions en 2008 au terme d'une finale contre Chelsea qui l'a vu jouer arrière gauche puis être remplacé avant la séance de tirs au but dominée par ses coéquipiers. En 2011, le n° 10 marque en finale, mais son club s'incline contre le FC Barcelone (finale perdue 3 buts à 1). Sa dernière finale en club s'est mieux finie, avec une victoire en FA Cup contre Crystal Palace, en 2016, et le trophée d'homme du match. Touché par ces échecs successifs en sélection, c'est donc revanchard que celui qui enfile les trophées avec son club se rend en Afrique du Sud pour la Coupe du Monde 2010 afin de laver ce qu'il considère comme un véritable affront. Sauf que l'Angleterre est cette fois littéralement balayée par la Mannschaft (4 buts à 1) dès les huitièmes de final, quelques jours après une sortie médiatique plus que maladroite du principal intéressé au sortir de la rencontre face à l'Algérie (0-0). "C'est bien de se faire siffler par ses propres supporters. Ce sont des fidèles. ", avait-il lâché devant les caméras de la chaine Live TV. Ambiance. Pour ouvrir son compteur en Coupe du Monde, Wayne Rooney doit donc attendre l'édition 2014 et un but sous le signe de la délivrance face à l'Uruguay lors du deuxième match des Three Lions au Brésil. Une délivrance toutefois personnelle, puisque les britanniques s'inclinent 2 buts à 1 face aux partenaires d'Edinson Cavani et Luis Suarez, avant de terminer derniers de leur groupe... Quittant le Mondial par la petite porte. En club, comme nombre de joueurs de l'époque moderne, tels Andrea Pirlo ou Didier Drogba, Wayne Rooney a choisi de s'exiler en Major League Soccer pour, pensait-on, aller y terminer sa carrière. Mais l'ancien attaquant de Man UTD a surpris tout son monde en s'engageant avec Derby County. Si le club anglais n'a plus le niveau qui lui avait permis d'enlever deux titres de champion (1972 et 1975) sous la houlette de Brian Clough, le meilleur buteur de l'histoire des Three Lions l'a rejoint avec comme objectif d'être formé au métier d'entraîneur. Le contrat, signé le 6 août 2019 et devenu effectif le 1er janvier 2020, stipule en effet que Rooney est désormais joueur et adjoint de Phillip Cocu. Capitaine pour sa première le lendemain, Rooney a joué un rôle clé dans la victoire des siens en délivrant une passe décisive (2 buts à 1).
 
SOURCES/RESSOURCES
- Première/L'équipe/Goal
- Photo: ©The Guardian


08/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1095 autres membres