FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Gianni Rivera

Gianni-Rivera--2-.jpg

Gianni Rivera

Giovanni Rivera

Né le 18 août 1943 à Valle San Bartoloméo (ITA)

  https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, milieu de terrain, 1m75

Surnoms: Golden Boy, Abatino

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 60 sélections, 14 buts

(Matchs amicaux: 27 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 13 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 9 sélections, 3 buts)

(Qualif Euro: 10 sélections, 3 buts)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 13 mai 1962 contre la Belgique (3-1)

Dernière sélection : le 19 juin 1974 contre l'Argentine (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png équipe B: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png U21: 9 sélections, 6 buts

 

1958/60: Alessandria (ITA) 26 matchs, 6 buts

1960/79: Milan AC (ITA) 654 matchs, 163 buts

(Championnat d'Italie: 501 matchs, 122 buts)

(Coupe d'Italie: 74 matchs, 28 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 19 matchs, 6 buts)

(Coupe des Coupes: 26 matchs, 1 but)

(Coupe de l'UEFA: 27 matchs, 5 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)

(Coupe Intercontinentale: 4 matchs, 1 but)

(Coupe des Alpes: 1 match)

 

Avec Franco Baresi et Paolo Maldini, Gianni Rivera incarne au plus haut degré la quintessence du Milan AC. Il avait toutes les qualités d’un sublime numéro 10: vision du jeu, bonne technique, rapidité, créativité, bon dribbleur et tir efficace. Le football latin, aussi contradictoire que l'époque moderne avec ses élans, ses abandons, ses faiblesses et ses besoins de renouvellement, peut très bien s'identifier à un joueur riche de talent et de paradoxes, de génie: Gianni Rivera. Le capitaine du Milan AC représente la classe à l'état pur. Depuis des années, les techniciens de la Péninsule estiment qu'il est incontestablement l'un des plus doué du Calcio. Pourtant, petit, Rivera n’avait pas vraiment le rêve d’être footballeur. Non, ses premières aspirations ont été de devenir comptable ou bien médecin. Issu du centre de formation d'Alessandria, la plus grande ville du Piémont en matière de superficie, le jeune Giovanni fait ses débuts en Série A le 2 juin 1959 face à l'Inter Milan, à l'âge de 15 ans, 9 mois et 15 jours. Gianni Rivera.jpgIl inscrit en octobre de la même année son premier but face à la Sampdoria Gênes. Le Milan flaire alors le bon coup et devance la concurrence, grâce aux conseils de Franco Pedroni qui recommande vivement son joueur à son ancien club. Après un test, évidemment concluant, à Linate, sous les yeux de Luigi Bonizzoni et Giuseppe Viani, respectivement coach et directeur sportif du Diavolo, Rivera est acheté en copropriété par les Rossoneri. Toutefois, il est décidé qu’il évoluera une saison de plus avec l’Alessandria pour poursuivre tranquillement sa progression. En tout, il apparaît 26 fois avec son équipe pour 6 buts inscrits sans réussir à sauver le club de la relégation. Il reçoit tout de même le "prix De Martino" qui récompense le meilleur jeune du championnat. Le Milan AC n’hésite pas plus longtemps pour l’acquérir définitivement contre 65 millions de lires, une somme conséquente pour l’époque. Le grand Juan Alberto Schiaffino, illustre attaquant vainqueur de la Coupe du monde 1950 avec la Celeste, devient son maître. Il lui apprend qu'un footballeur complet devait savoir marquer des buts, être l'architecte du jeu au milieu et donner un coup de main à la défense. Il s'est efforcé de l'imiter. À 16 ans, le "Golden Boy" débute en Série A le 25 septembre 1960 contre Catane, une bonne prestation mais un déficit physique criant, normal pour un jeune de 17 ans... En fin de saison, changement d'entraîneur avec l'arrivée de Nereo Rocco qui l'intègre progressivement dans le groupe. Pendant 19 saisons, Gianni Rivera va être de toutes les victoires des Rossoneri. En 1962, il gagne un premier titre de champion d’Italie. Mieux encore, la saison suivante, les Rossoneri remportent la Coupe d'Europe des clubs champions en s'imposant en finale face au Benfica d'Eusebio grâce à un doublé de José Altafini (2 buts à 1). Rivera termine lui second au vote du Ballon d'Or derrière le gardien russe Lev Yachine. À la suite du départ de Rocco après ce titre européen, le Milan connaît une période creuse et ne remporte un nouveau trophée qu'en 1967 avec une coupe d'Italie. Dans la foulée, Franco Carraro devient président du club et fait revenir Nereo Rocco aux affaires. Il démontre une fois pour toutes qu'il est bien l'un des plus grands footballeurs italiens de l'histoire. Le Milan finit évidemment champion cette saison-là. Comme un air de déjà-vu, les Rossoneri remportent encore la Coupe des clubs champions en 1968 en s'imposant en finale 4 buts à 1 face à l'Ajax de Cruyff. Auteur d'une prestation fabuleuse, Rivera est, avec Giovanni Trapattoni, le seul rescapé de l'épopée glorieuse de 1963. Cette fois le Ballon d'or ne lui échappe pas. Âgé de 27 ans, il devient alors le premier joueur né en Italie à remporter le trophée, mais pas le premier Italien, puisque c’est justement en étant naturalisé que Omar Sivori avait pu être élu en 1961. Il devance alors d'un cheveu Luigi Riva, avec seulement 4 points d’avance sur le meilleur buteur de Série A avec Cagliari. Le milieu de terrain dispute au total 658 matchs et inscrit 164 buts toutes compétitions confondues entre 1960 et 1979 et remporte deux C1, deux C2, une Coupe intercontinentale, trois Scudetti et quatre Coupes d’Italie. Lui, le passeur hors pair, sera également meilleur buteur en 1973 avec 17 réalisations. Côté Squadra Azzurra, son parcours est très particulier. À 18 ans, il débute avec la Nazionale le 13 mai 1962 face à la Belgique. En 1970, il dispute avec la sélection italienne la Coupe du Monde au Mexique. Malheureusement pour lui, son équipe perd la finale contre le Brésil de Pelé 4 buts à 1 après une demi-finale intense remporté 4 buts à 3 en prolongations face aux Allemands de Gerd Müller (il inscrit le dernier but italien). Rivera ne joue que six minutes pendant la finale, au grand désespoir de ses supporters, le sélectionneur lui préférant Alessandro Mazzola, son grand rival de l'Inter Milan. Il dispute tout de même 4 Coupes du Monde et remporte l'Euro 1968, victoire en finale contre la Yougoslavie (2 buts à 0). En tout, il accumule 60 capes internationales et plante 14 pions sous les couleurs azzuri. Il réussit ensuite sa reconversion en devenant vice-président du Milan AC jusqu'en 1986 avant d'obtenir son diplôme d'entraîneur professionnel de football à l'âge de... 76 ans. Selon la Gazzetta, "la volonté de débuter une nouvelle carrière d'entraîneur n'est pas la priorité de Rivera ", qui voulait simplement "rester préparé et à jour " sur l'évolution du football.

 

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1970 (Italie)

Vainqueur de l'Euro 1968 (Italie)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1963 et 1969 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1968 et 1973 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1974 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1969 (Milan AC)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1973 (Milan AC)

Champion d’Italie en 1962, 1968 et 1979 (Milan AC)

Vice-Champion d’Italie en 1965, 1971, 1972 et 1973 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1967, 1972, 1973 et 1977 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1968, 1971 et 1975 (Milan AC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’Or en 1969

Ballon d’argent en 1963

Meilleur buteur du Championnat d’Italie en 1973 (17 buts) (Milan AC)

Meilleur buteur de la Coupe d'Italie en 1967 (7 buts) et 1971 (7 buts) (Milan AC)

Nommé au FIFA 100

Élu parmi les "légendes" du foot par Golden Foot en 2006

Intronisé dans le Hall of Fame du football italien en 2013

Intronisé au Hall of Fame du Milan AC

Prix du président de l'UEFA en 2011

Intronisé au Walk of Fame du sport italien en 2015

 

DIVERS


- Il a été nommé vice-président du Milan AC par Felice Colombo, le jour même où il a pris sa retraite en 1979. Il assurera ce rôle jusque 1986 et le rachat du club par Silvio Berlusconi.

- Il a remplacé Mercedes Bresso en 2005 quand elle a été élue présidente de la région Piémont en tant que député européen.

- Gianni Rivera a été élu quatre fois à la chambre des députés italiens (entre 1987 et 2001) et a également été sous-secrétaire d'État à la Défense avec les gouvernements Prodi I, D’Alema I et II et Amato II. Aussi, en 2001, il s’est incliné aux élections de député de la région milanaise face à un certain Silvio Berlusconi.

- En 2011, il participe à la huitième édition de "Ballando con le stelle", la version italienne de "Danse avec les stars", une émission phare sur "Rai Uno", tout comme Christian Vieri et Marco Delvecchio. Il sera toutefois éliminé dès la troisième émission.

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©Alamy

- 2ème photo: ©Intrepido

 

VIDÉO




22/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1150 autres membres