FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Kurt Hamrin

Kurt-Hamrin.jpg

Kurt Hamrin

 

Kurt Roland Hamrin

Né le 19 novembre 1954 à Stockholm (SUE)

 Suède.png Suédois, attaquant, 1m70

Surnoms: "Kurre", Le petit oiseau, "Faina"

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 32 sélections, 17 buts

 

1951/55 AIK Solna (SUE) 62 matchs, 54 buts

1956/57 Juventus Turin (ITA) 23 matchs, 8 buts

1957/58 Padoue (ITA) 30 matchs, 20 buts

1958/67 Fiorentina (ITA) 289 matchs, 151 buts

1967/69 Milan AC (ITA) 36 matchs, 9 buts

1969/71 SSC Naples (ITA) 22 matchs, 3 buts

1972 IFK Stockholm (SUE) 10 matchs, 5 buts

 

L'un des meilleurs attaquants suédois et du Milan AC au milieu des années cinquante. Il était surtout connu pour ces dribbles incroyables et sa finition devant le but. Il fait ses débuts dans le football pour l'AIK Solna à 19 ans le 10 mai 1953 contre Malmö. Durant cette période, il fini meilleur buteur lors de sa dernière saison (54/55) pour le club suédois avec 22 buts inscrits en autant de matchs. Le football suédois n'étant pas professionnel encore à l'époque, il travaille tout d'abord comme apprenti ouvrier puis comme zincographe pour le journal suédois "Dagens Nyheter". Avec 54 buts en 62 apparitions, il est surement l'un des meilleurs joueurs formé au AIK Solna et reste comme la légende du club dans le coeur des supporters. En 1956, il rejoint l'Italie et plus précisément la Juventus de Turin qui l'avait repéré lors d'un match amical entre le Portugal et la Suède. Kurt-Hamrin-.jpgKurt Hamrin dispute son premier match avec les "bianconeri" le 16 septembre 1956 lors d'un succès à l'extérieur 3 buts à 0 contre la Lazio au cours duquel il inscrit ses premiers buts (un doublé). La saison suivante il signe à Padoue à cause de la réglementation des deux étrangers, la Juventus préférant l'argentin Omar Sivori et le gallois John Charles. Avec 30 apparitions pour 20 buts, il contribue grandement à la troisième place obtenu par Padoue, meilleur classement du club en Série A. Ses performances l'envoie à la Fiorentina en 1958. Il y dispute l’essentiel de sa carrière avec 289 matchs de Série A pour 150 buts inscrits en 9 saisons. La nouvelle idole de Florence remporte deux coupes d'Italie et la première coupe d'Europe des vainqueurs de coupes en 1961 face aux Glasgow Rangers. Il détient toujours le record de buts marqués par un joueur dans un match disputé à l'extérieur avec 5 buts le 2 février 1964 face à l'Atalanta Bergame (7 buts à 1). Il ne gagnera jamais le titre de champion avec la "Viola" qui restera toujours dans l'ombre des trois ogres italiens (Milan AC, Juventus, Inter). Il joue ensuite au Milan AC où il remporte son seul championnat d'Italie, et s'offre une seconde coupe d'Europe des vainqueurs de coupes en 1968 et la prestigieuse coupe d'Europe des clubs champions en 1969 (victoire 4 à 1 contre l'Ajax Amsterdam). Après un court passage à Naples, Kurt Hamrin a ensuite éffectué une brève parenthèse en tant qu'entraîneur avec le club de Pro Vercelli, entre novembre 1971 et janvier 1972. Il fut ensuite licencié pour cause de mauvais résultats. Après cette expérience, il décide de ne pas poursuivre une carrière d'entraîneur. Après cette mésaventure, Kurt Hamrin retourne en Suède pour raisons d'affaires (il y gérait quelques magasins et devait s'occuper de faire de la publicité), et fut approché par le président du club de l'IFK Stockholm qui lui propose de jouer pour le club (l'accord prévoyait comme remunération un pourcentage sur les recettes des matchs auxquels il participait). Il dispute en tout 10 rencontres pour 5 buts. Avec l'équipe nationale suédoise, il participe à la phase finale de la coupe du Monde de 1958 à domicile et dispute la finale perdue contre l'équipe du Brésil de Pelé et Garrincha (5 buts à 2). Lors du tournoi, il avait été particulièrement brillant en quart de finale contre l’URSS du légendaire Lev Yashin (victoire 2 à 0) et en demi-finale contre l'équipe d'Allemagne (victoire 3 à 1 avec un but magique à la clé). Après sa retraite, Hamrin devient commerçant, important et exportant entre la Suède et l'Italie des objets en céramique, avant de fermer boutique à cause de la concurrence avec les produits chinois. Étant le sixième meilleur buteur de tous les temps dans le championnat d'Italie, "l’uccellino"("le petit oiseau") comme le surnommé l'un des journalistes de "la Nazion" reste encore dans la mémoire des anciens fans.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1958 (Suède)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1969 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1961 (Fiorentina) et 1968 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1962 (Fiorentina)

Vainqueur de la Coupe Mitropa en 1966 (Fiorentina)

Finaliste de la Coupe Mitropa en 1965 (Fiorentina)

Champion d’Italie en 1968 (Milan AC)

Vice-Champion d’Italie en 1959, 1960 (Fiorentina) et 1969 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1961 et 1966 (Fiorentina)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1960 (Fiorentina) et 1968 (Milan AC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur de la Coupe des Coupes en 1961 (6 buts) (Fiorentina)

Meilleur buteur de la Coupe Mitropa en 1962 (8 buts) et 1967 (6 buts) (Fiorentina)

Meilleur buteur du championnat de Suède en 1955 (22 buts)

Prix du Président de l'UEFA en 2014

Élu meilleur joueur du siècle par les supporters de l'AIK Solna en 2000

Intronisé au Hall of Fame de la Fiorentina

 

DIVERS


- Il a travaillé en tant que recruteur pour l'AC Milan de 1998 à 2008.

 

VIDÉO




25/05/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres