FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Bebeto

Bebeto--1-.jpg

Bebeto

 

José Roberto Gama de Oliveira

Né le 16 février 1964 à Bahia (BRE)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, attaquant, 1m78

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 75 sélections, 39 buts

 

1983 Vitoria (BRE) 4 matchs, 1 but

1983/89 Flamengo (BRE) 80 matchs, 34 buts

1989/92 Vasco de Gama (BRE) 53 matchs, 28 buts

1992/96 Deportivo La Corogne (ESP) 131 matchs, 86 buts

1996 Flamengo (BRE) 15 matchs, 7 buts

1997 FC Séville (ESP) 5 matchs

1997 Vitoria (BRE) 8 matchs, 8 buts

1998/99 Flamengo (BRE) 17 matchs, 9 buts

1999 Toros Neza (MEX) 8 matchs, 2 buts

2000 Kashima Antlers (JAP) 8 matchs, 1 but

2000 Vitoria (BRE) 3 matchs

2001/02 Vasco de Gama (BRE) 8 matchs, 2 buts

2002 Al-Ittihad (ARS) 5 matchs, 1 but

 

Bebeto formait dans les années 90 l'attaque la plus prolifique du Brésil avec Romario. Malgré quelques exploits, certains observateurs prétendaient qu'il était trop fragile, physiquement (1,78 m, 68 kg) et mentalement, pour y réussir. Pendant un moment, le Brésil parlait de lui comme du "successeur de Zico" qui fut son idole et son maître à Flamengo. Bebeto fait ses débuts chez les professionnels en 1983, le natif de Salvador n’a pas mis bien longtemps à exploser au plus haut niveau. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4771153_201504274922186.jpgAprès des débuts prometteurs du côté de Vitoria, le jeune attaquant ne tarde pas à s’engager en faveur de Flamengo. 80 matches et 34 buts plus tard, il finit par changer d’air et fait ses valises pour prendre la direction du Vasco de Gama. Auteur de 3 saisons pour le moins convaincantes, la révélation brésilienne cartonne dans son pays. Et en 1992, après avoir tout connu sur ses terres natales, l’attaquant se décide finalement à tenter l’aventure en Europe. Et c’est donc fort d’un statut de starlette brésilienne que le buteur prend l’avion pour rejoindre le club espagnol du Deportivo La Corogne. Et alors que pour de nombreux joueurs auriverdes, les premiers pas sur le Vieux continent sont compliqués, Bebeto cartonne pour sa part d’entrée. Brillant de mille feux, le goleador est alors au sommet de sa carrière. Il enfile par ailleurs les buts comme des perles en Liga (86 buts inscrits en 131 matches disputés sous le maillot du Deportivo). Parfaitement acclimaté à la vie espagnole, il remporte avec le club Galicien la coupe d'Espagne et la supercoupe d'Espagne en 1995. Il devient l'idole des supporters du Deportivo par ses buts et son dévouement pour le club. Et c'est avec une réputation de buteur confirmé qu'il arrive aux Etats-Unis pour y disputer la Coupe du monde 1994. Il remporte la compétition et fut l'un des meilleurs joueurs de la compétition, inscrivant trois buts durant le tournoi. En quarts de finale contre les Pays-Bas et alors que sa femme vient de mettre au monde son troisième enfant, Bebeto devient célèbre dans le monde entier en célébrant son but d'une façon très originale. D’un mouvement de balancier, les deux bras joints, il mime un berceau. Romario et Marzinho le rejoignent pour dédicacer ce but au petit Matheus qui vient de naître. Le geste fait le tour de la planète. Bebeto entre dans l’histoire et sera à jamais associé à cette célébration. Il connaît suite à son départ du club galicien en 1996 un inexorable déclin. Il passe de club en club sans jamais vraiment s'imposer. Lors de la coupe du Monde 1998, Bebeto est moins influent que quatre ans auparavant et se retrouve plus à la finition qu'à la conclusion lors de ce Mondial. En finale contre la France, le Brésil est battu 3 buts à 0. Bebeto dispute pour sa part son dernier match sous le maillot de la Seleçao. Après ce Mondial, il s’offre un challenge au Mexique, sous le maillot des Toros Neza. Une aventure qui tourne court, le joueur signant aussitôt pour le club japonais des Kashima Antlers. Et après un énième retour au Brésil, Bebeto finit par poser ses valises en Arabie Saoudite, à Al Ittihad. Après ce dernier défi, le Brésilien raccroche les crampons en 2002, du haut de ses 38 ans. Bebeto a connu une carrière riche d’expériences et de trophées. Cet incorrigible globe-trotteur a donc pu découvrir le monde.

 

PALMARES


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1994 (Brésil)

Finaliste de la Coupe du Monde en 1998 (Brésil)

Vainqueur de la Copa America en 1989 (Brésil)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1983 (Brésil)

Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 1997 (Brésil)

Médaille d'Argent aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 (Brésil)

Médaille de Bronze aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996 (Brésil)

Vainqueur des Jeux Panaméricains en 1987 (Brésil)

Vainqueur de la Coupe Kirin en 1988 (Flamengo)

Champion du Brésil en 1983 et 1989 (Flamengo)

Champion du Japon en 2000 (Kashima Antlers)

Champion de l’État de Rio en 1986 (Flamengo)

Champion de l'État de Bahia en 1997 (Vitoria)

Vice-Champion d’Espagne en 1994 et 1995 (Deportivo la Corogne)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1995 (Deportivo la Corogne)

Vainqueur de la Coupe du Japon en 2000 (Kashima Antlers)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue Japonaise en 2000 (Kashima Antlers)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1995 (Deportivo La Corogne)

Vainqueur du Tournoi Rio-São Paulo en 1998 (Botafogo)

Vainqueur de la Coupe Guanabara en 1984, 1988, 1989 (Flamengo) et 1990 (Vasco de Gama)

Vainqueur de la Copa Do Nordeste en 1997 (Vitoria)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur sud-américain de l’année en 1989

Bola de Prata en 1992

Élu meilleur joueur du championnat du Brésil en 1989

Révélation du championnat du Brésil en 1984

Meilleur buteur de la Copa America en 1989 (6 buts)

Meilleur buteur des Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 (6 buts)

Meilleur buteur du championnat d’Espagne en 1993 (29 buts)

Meilleur buteur du championnat du Brésil en 1992 (18 buts)

Meilleur buteur du Championnat de l’État de Rio en 1988 (17 buts) et 1989 (18 buts)

Meilleur buteur du tournoi de Rio-São Paulo en 1999 (5 buts)

Nommé dans l'équipe type de l'année Sud-Américaine en 1989

Élu meilleur joueur de l'année du Vasco de Gama en 1992

Intronisé au Hall of Fame du football brésilien

 

VIDÉO




27/04/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres