FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Bernard Lech

Bernard Lech.jpg
Bernard Lech

 

Bernard Lech

Né le 5 octobre 1946 à Montigny-en-Gohelle (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu Offensif/Attaquant, 1m75

 
1964/68 RC Lens (FRA) 127 matchs, 33 buts
(Championnat de France: 112 matchs, 29 buts)
(Barrages: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 9 matchs, 1 but)
(Coupe Charles Drago: 2 matchs, 2 buts)
1968/71 AS Nancy-Lorraine (FRA) 95 matchs, 37 buts
(Championnat de France: 31 matchs, 7 buts)
(Barrages: 3 matchs, 2 buts)
(Championnat de France de D2: 53 matchs, 24 buts)
(Coupe de France: 8 matchs, 4 buts)
1971/75 Stade de Reims (FRA) 140 matchs, 32 buts
(Championnat de France: 125 matchs, 25 buts)
(Coupe de France: 15 matchs, 7 buts)
1975/77 Angers SCO (ANG) 70 matchs, 30 buts
(Championnat de France: 30 matchs, 10 buts)
(Finale D2: 2 matchs, 1 but)
(Championnat de France de D2: 24 matchs, 10 buts)
(Coupe de France: 14 matchs, 9 buts)
1977/79 Paris FC (FRA) 62 matchs, 30 buts
(Championnat de France: 27 matchs, 7 buts)
(Barrages: 3 matchs, 1 but)
(Championnat de France de D2: 29 matchs, 19 buts)
(Coupe de France: 3 matchs, 3 buts)
1979/80 Amicale de Lucé (FRA) 29 matchs, 8 buts
(Championnat de France de D2: 28 matchs, 8 buts)
(Coupe de France: 1 match)

 

Frère cadet de l’attaquant international Georges, Bernard Lech était un meneur de jeu, véritable n°10, fin technicien et très clairvoyant. Homme fort sympathique, il est pourtant passé à côté du maillot frappé du coq tout au long de sa carrière sans doute à cause de son manque de gabarit et de son côté trop dilettante sur un terrain. Né à Montigny-en-Gohelle dans le Pas-de-Calais, il file à Lens rejoindre le RCL en 1964 et retrouve son aîné déjà présent dans l'effectif. Son passage chez les Sang et Or se résume à une place sur le podium en 1963-64 et le reste dans le ventre mou du classement. Pire, quand les artésiens descendent en deuxième division en 1968, il trouve refuge à Nancy tandis que son frère se fait la male du côté de Sochaux. Bernard évolue en D2 mais goûte à la joie d'une montée parmi l'élite en 1969-70 au bout de la troisième année d’existence du club. Dribbleur au style chaloupé, il participe activement au maintien des Lorrains en première division la saison suivante (31 matches, 7 buts). Au bout de trois saisons, il s'engage au faveur du Stade de Reims mais ne trouve pas le résultat escompté. Rejoint pour la troisième fois de sa carrière par son frère, il reste tout de même dans l'ombre de Delio Onnis d'abord puis Carlos Bianchi ensuite. C'est alors que Bernard quitte les champenois pour le SCO Angers à l'automne 1975, où il gagne le titre de champion de D2, une nouvelle montée dans l'élite et l'ascenseur la saison suivante (1977). Il se laisse convaincre par une dernière pige de deux ans au Paris FC. En Division 2. Et rebelote. Montée, joie, euphorie et ascenseur la saison d'après. Il dispute une dernière saison en D2 avec le petit club de Lucé qui se conclue par une relégation en D3. Toute sa carrière professionnelle n’aura été que voyages successifs entre l’élite et la D2 ; mais Bernard Lech considère que le bonheur aura été au rendez-vous de sa vie sportive. "Le football est fait pour procurer du plaisir aux gens, explique-t-il. C’est un métier qui n’est pas à la portée de tout le monde. Je le compare à la chanson et je dis que Johnny Hallyday a rendu ses fans heureux. "

 

PALMARÈS


Champion de France de D2 en 1976 (Angers SCO)

Vice-champion de France de D2 en 1970 (AS Nancy-Lorraine) et 1978 (groupe B) (Paris FC)

Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1963 (RC Lens)

 

SOURCES/RESSOURCES


- The Vintage Football Club

- AS Nancy-Lorraine, des épopées et des hommes - Christian Portelance

- Photo: ©Rétro SCO Angers



05/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1089 autres membres