Football-the-story

Football-the-story

Antonio Cabrini

Antonio Cabrini-.jpg
Photo: ©DR

 

Antonio Cabrini

 

Né le 8 octobre 1957 à Crémone (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, arrière gauche, 1m78

Surnoms: Bell'Antonio, Fidanzato d'Italia (le fiancé d'Italie)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 73 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 36 sélections, 6 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 18 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 10 sélections, 1 but)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 2 juin 1978 contre la France (2-1)

Dernière sélection : le 17 octobre 1987 contre la Suisse (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png B: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png militaire: 6 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 13 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png U18: 8 sélections

 

1973/75 Cremonese (ITA) 29 matchs, 2 buts

1975/76 Atalanta (ITA) 39 matchs, 1 but

(Championnat d'Italie de D2: 35 matchs, 1 but)

(Coupe d'Italie: 4 matchs)

1976/89 Juventus Turin (ITA) 441 matchs, 52 buts

(Championnat d'Italie: 297 matchs, 33 buts

(Coupe d'Italie: 72 matchs, 9 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 45 matchs, 4 buts)

(Coupe des Coupes: 16 matchs, 3 buts)

(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 3 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe Intercontinentale: 1 match)

1989/91 Bologne (ITA) 61 matchs, 2 buts

(Championnat d'Italie: 55 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Italie: 6 matchs)

 

Rapide, technique, explosif, capable de multiplier les allers-retours sur son aile, Antonio Cabrini est purement et simplement considéré comme l'un des meilleurs arrières gauches de l’histoire de la Juventus Turin, voire du football italien.

 

Surnommé "Bell’Antonio" pour son visage d'ange et son élégance naturelle, l’ancien défenseur de la Nazionale a passé l'essentiel de sa carrière chez la Vieille Dame disposant d’une certaine popularité auprès du public féminin. En effet, le joli mec ne fume pas et ne boit pas. Une sacré classe à l'italienne. Enfant de Crémone, la ville des violoniste, située à 200km de Turin, Antonio Cabrini fait ses premiers pas à Cremonese, une bonne équipe de 3ème division italienne. Cabrini y apprend les rudiments du ballon rond. Gaucher, il joue sur l’aile avant de reculer d'un cran pour évoluer au poste de latéral gauche définitivement. À 16 ans, il fait ses débuts en Série C. Il ne joue que trois petites rencontres, mais gagne sa place de titulaire lors de la saison suivante. À l'époque, Cremonese est le champ de recrutement privilégié de la Juve. Deux ans sont passés, et la Juventus va solliciter Cabrini pour lui faire suivre une année "intermédiaire" à l'Atalanta Bergame. La chance arrive lorsque la formation turinoise effectue un remaniement total de l'effectif. Gaetano Scirea passe de latéral à libéro, laissant ainsi libre son poste: Cabrini, bien qu'encore perfectible, se voit appelé pour remplir cette mission. 


Antonio Cabrini.jpg

Photo:©DR

 

Pas impressionné par la présence à ses côtés des GentileTardelli et Causio, il s'impose très vite grâce à sa détermination, mais également à sa technique irréprochable. Chez les Bianconeri, il fait sa première apparition à l’âge de 19 ans en Série A en 1977, avec à la clé une victoire contre la Lazio (2 buts à 0). Le début de treize années de succès dans le Piémont. Dès sa première saison, Antonio Cabrini remporte le Scudetto, malgré un temps de jeu dérisoire (7 matchs). La suite ne sera qu’une voie directe vers les sommets. Sur le plan national, le gamin de Lombardie glane six Scudetti et deux coupes d'Italie. En Europe, le bilan est aussi flatteur: il soulève l’ensemble des trophées UEFA plus une Coupe intercontinentale. Sur son aile gauche, ses raids sont décisifs. Très souvent, ils se finissent par un centre parfait sur la tête de Roberto Bettega ou Roberto Boninsegna.

 

En équipe nationale, passait par toutes les sélections de jeunes, il est convoqué pour la première fois par Enzo Beardot pour disputer la Coupe du Monde 1978. Le 2 juin, il dispute son premier match avec la Nazionale. Comme avec la Juventus, Antonio Cabrini remporte sa première rencontre internationale face la France (2 buts à 1). Par la suite, il joue tous les matchs du tournoi et termine la compétition au pied du podium. À 20 ans, le gamin s’est imposé comme un titulaire indiscutable. Costaud. Son plus beau souvenir reste évidemment le titre de champion du monde 1982. L’Italie remporte la compétition en battant la RFA en finale (3 buts à 1), malgré un pénalty manqué par Antonio. Véritable consécration, il ne fera pas mieux quatre ans plus tard, au Mexique, éliminé en huitième de finale par les français. Il termine ensuite sa carrière à Bologne en 1991 après 2 saisons chez les "Rossoblù". Le gamin de Lombardie a toujours été un personnage public. En 2008, il publie son premier roman "Ricatto perfetto" et participe à la 6ème édition de la célèbre émission italienne "L’Isola Dei Famosi" ("l’île des célébrités"). Il s’engage même en politique en juin 2009. Mais Antonio refait surface dans le football en 2000 en s’installant sur le banc d’Arezzo, un club de Série C1. Par la suite, il rejoint le FC Crotone en Série B. Il enchaîne les clubs sans grand succès avant de prendre en main l'équipe nationale féminine d'Italie en 2012.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe du Monde en 1982 (Italie)

4ème de la Coupe du Monde en 1978 (Italie)

4ème de l'Euro 1980 (Italie)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1985 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1985 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1984 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1984 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1977 (Juventus Turin)

Champion d’Italie en 1977, 1978, 1981, 1982, 1984 et 1986 (Juventus Turin)

Vice-Champion d’Italie en 1980, 1983 et 1987 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1979 et 1983 (Juventus Turin)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Élu meilleur jeune joueur de la Coupe du Monde en 1978



23/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1327 autres membres