FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Armand Penverne

Armand Penverne.jpg
Armand Penverne

 

Armand Penverne

Né le 26 novembre 1926 à Pont-Scorff (FRA)

Décédé le 27 février 2012 à Marseille (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu de terrain, 1m72

Surnom: "PamPam"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 39 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 25 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 7 sélections)

(Qualif Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 5 octobre 1952 contre la RFA (3-1)

Dernière sélection : le 13 décembre 1959 contre l'Autriche (5-2)

 

1947/59 Stade de Reims (FRA) 390 matchs, 40 buts
(Championnat de France: 333 matchs, 33 buts)
(Coupe de France: 30 matchs, 4 buts)
(Coupe Charles Drago: 11 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 12 matchs, 1 but)
(Coupe Latine: 4 matchs)
1959/60 Red Star (FRA) 42 matchs, 3 buts
(Championnat de France de D2: 36 matchs, 3 buts)
(Coupe de France: 5 matchs)
(Coupe Charles Drago: 1 match)
1960/62 Limoges (FRA) 65 matchs, 4 buts
(Championnat de France: 32 matchs, 3 buts)
(Championnat de France de D2: 29 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 3 matchs)
(Coupe Charles Drago: 1 match)

 

Une sentinelle avant l'heure. Si le Stade de Reims a été si brillant dans les années 1950, il le doit en partie à la science tactique et à l'abattage d'Armand Penverne au milieu du terrain. "Notre atout le plus précieux pendant dix ans ", dira même son entraîneur Albert Batteux. Son rôle de l'ombre a également été déterminant dans le parcours des Bleus lors de la Coupe du monde 1958. Originaire du Morbihan, Armand Penverne va grandir dans la région parisienne et fera ses premiers pas dans le foot au FC Versailles. C’est là qu’il va se faire repérer par le Stade de Reims et débarquer donc dans la capitale champenoise en 1947, à 21 ans. Armand Penverne.jpgAux côtés des Raymond Kopa, Roger Piantoni et Just Fontaine, Armand Penverne va écrire l'une des premières grandes pages du football français. Milieu relayeur, plutôt défensif, il passe sa première saison en réserve, avec qui il sera champion amateur. La saison suivante, il fait ses premiers pas avec les pros et glane son premier titre de champion de France. Devenu incontournable dans l’équipe, Armand va être l’homme de base du milieu rémois. La suite, ce sont des titres à la pelle : Coupe de France en 1950, nouveau titre de champion en 1953 et la Coupe Charles Drago en 1954. Soutenant sans relâche sa défense et relançant le jeu avec clairvoyance vers les virtuoses de l’attaque, il opère en parfait complément de Robert Jonquet. De nouveau champion en 1955, Reims va disputer la première finale de la Coupe d’Europe des clubs champions la saison suivante. Les rémois vont tomber contre le Real Madrid après une partie dantesque. D’ailleurs dans la foulée de ce match, le stratège champenois, Raymond Kopa sera débauché par les merengue. Des titres, il y en aura bien d’autres pour Armand lors de sa période rémoise, avec un doublé coupe-championnat en 1959. La saison suivante, la dernière de notre ami à Reims, se terminera par une nouvelle finale européenne contre le même adversaire, avec le même résultat à la fin… une défaite. Ses performances au Stade de Reims font d'Armand Penverne un titulaire en équipe de France. Et il reste aujourd'hui l'un des rares Bretons à avoir participé à une Coupe du monde. En 1954 d'abord, en Suisse. Mais surtout en 1958, en terre suédoise. À son poste de milieu de terrain, Armand a été le capitaine de l'équipe des Bleus qui s'est inclinée contre le Brésil (2 buts à 5) en demi-finale de la compétition. Il a affronté cette fameuse Seleçao, dont les joueurs semblaient enchaîner les dribbles sur des airs de samba. Ils s'appelaient Didi, Vava, Zito, Garrincha et un certain Pelé... Artisan de l’ombre, "Pampam" de son surnom, Armand a été l'un des principaux artisans de cette épopée magnifique, qui finiront cette année-là à la 3ème place de la compétition. Sélectionné trente-neuf fois avec les Bleus (2 buts) entre 1952 et 1959, il a porté le brassard de capitaine à sept reprises. Il a ensuite effectué une saison au Red Star en deuxième division, avant de finir sa carrière à Limoges, en 1962. Devenu entraîneur, Penverne dirige l'Olympique de Marseille, alors en D2, en 1962, puis le petit club voisin de La Ciotat. Sans succès. Il comprend donc que le banc de touche n’est pas pour lui et monte une entreprise de construction dans les Bouches-du-Rhône. Malheureusement, Armand Penverne s'est éteint le 27 février 2012, à l'âge de 85 ans.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1958 (France)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1956 (non-joué) et 1959 (Stade de Reims)

Vainqueur de la Coupe Latine en 1953 (Stade de Reims)

Finaliste de la Coupe Latine en 1955 (Stade de Reims)

Champion de France en 1949, 1953, 1955 et 1958 (Stade de Reims)

Vice-champion de France en 1954 (Stade de Reims)

Vainqueur de la Coupe de France en 1950 et 1958 (Stade de Reims)

Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1954 (Stade de Reims)

Vainqueur du Challenge des Champions en 1955 et 1958 (Stade de Reims)



12/08/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1008 autres membres