FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Italie


Fabrizio Miccoli

Fabrizio Miccoli.jpg
Fabrizio Miccoli

 

Fabrizio Miccoli

Né le 27 juin 1979 à Nardò (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Attaquant, 1m68

Surnoms: "Romario de Salente", "Bomber Tascabile"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 10 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 8 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 1 match)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 12 février 2003 contre le Portugal (1-0)

Dernière sélection : le 17 novembre 2004 contre la Finlande (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 7 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png U18: 10 sélections, 5 buts

 

1996/98 Casarano (ITA) 57 matchs, 19 buts
1998/2002 Ternana (ITA) 135 matchs, 35 buts
(Championnat d'Italie de D2: 120 matchs, 32 buts)
(Coupe d'Italie: 15 matchs, 3 buts)
2002/04 Juventus Turin (ITA) 38 matchs, 10 buts
(Championnat d'Italie: 25 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue des Champions: 6 matchs, 1 but)
2002/03 Pérouse (ITA) (Prêt) 42 matchs, 16 buts
(Championnat d'Italie: 34 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 5 buts)
(Coupe Intertoto: 2 matchs, 2 buts)
2004/05 Fiorentina (ITA) 39 matchs, 12 buts
(Championnat d'Italie: 35 matchs, 12 buts)
(Coupe d'Italie: 4 matchs)
2005/07 Benfica (POR) (Prêt) 56 matchs, 19 buts
(Championnat du Portugal: 39 matchs, 14 buts)
(Ligue des Champions: 11 matchs, 4 buts)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 1 but)
2007/13 Palerme (ITA) 179 matchs, 81 buts
(Championnat d'Italie: 165 matchs, 74 buts)
(Coupe d'Italie: 9 matchs, 6 buts)
(Ligue Europa: 5 matchs, 1 but)
2013/15 Lecce (ITA) 50 matchs, 19 buts
(Championnat d'Italie de D3: 44 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 2 buts)
2015 Birkirkara FC (MLT) 16 matchs, 9 buts
(Championnat de Malte: 11 matchs, 6 buts)
(Supercoupe de Malte: 1 match, 1 but)
(Ligue Europa: 4 matchs, 2 buts)
 
Ancienne icône des tifosi de Palerme, Fabrizio Miccoli avait un indéniable et immense talent. Pourtant l'attaquant transalpin a un palmarès vierge de titre majeur dans sa carrière. Mais ce n'est sans doute pas cela qu'il faut retenir de celui qu’on surnomme le Romário du Salento. Car indéniablement, le natif de Nardò aurait pu et sans doute dû être retenu comme l’un des meilleurs joueurs de sa génération. Son instinct fou, une frappe de malade, une technique toujours inventive, sans oublier le ciseau magique qu'il a inscrit en 2006 contre Liverpool en huitième de C1 éliminant le tenant du titre. Joueur irrégulier, sa carrière n'est absolument pas le reflet de son talent. Un génie tout simplement sous-coté au même titre que Domenico Morfeo et Antonio Cassano. Fabrizio Miccoli.jpgLargement au dessus du lot chez les jeunes, il effectue ses débuts professionnelles à Casarano en Série C1 à tout juste 16 ans. Mais c'est à la Ternana, en Série B, qu'il éclate littéralement et tape dans l’oeil de la Juve qui l’envoie directement en prêt à Pérouse de l’ambitieux Président Gaucci pour tester son niveau. Miccoli explose lors de la saison 2002/2003 et un certain Marcello Lippi veut absolument lui donner sa chance à la Juve. Il est jeune, rapide, trapu, ambitieux et doté d’un toucher de balle hors du commun. Trapattoni le qualifie même de “Meilleur jeune dans le panorama footballistique italien”. Mais, malheureusement, la concurrence est trop forte au sein de l’attaque bianconera, David Trezeguet et Alessandro Del Piero sont les titulaires inamovibles et Fabrizio n’a que très peu de temps de jeu. Huit buts ne suffiront pas à convaincre les dirigeants de la Vieille Dame qui le laisseront partir. Miccoli rate sa grande occasion. Si il avait enchaîné les brouilles avec les dirigeants et notamment Moggi, l'attaquant de pointe parvient cependant à intégrer la Nazionale obtenant une dizaine de sélections durant son passage dans le Piémont. Si les blessures irrémédiables commencent à prendre le dessus, il se rattrape les saisons suivantes à la Fiorentina et au Benfica Lisbonne, où il devient l’idole des supporters portugais. En 2007, à 28 ans, il prend le dernier grand pari de sa carrière: rentrer en Série A, à Palerme, et montrer au football italien qu’il a laissé passer un grand talent. Pari réussi. Il devient un symbole ainsi que le capitaine exemplaire du club rosanero. Détenteur du record de buts de l'histoire du club avec 81 réalisations inscrites en 179 apparitions, il passe six saisons incroyable au Stadio Renzo Barbera. Son histoire c'est tout de même mal fini avec une relégation et une extorsion de fonds liée à des rapports avec la mafia locale. D'ailleurs il sera condamné à 3 ans et demie de prison ferme en janvier 2020 pour cette histoire. Supporter inconditionnel de Lecce, club de sa ville natale, où il a fréquentait le virage nord durant toute son adolescence, son vœu de rejoindre les "Salentini" est exaucé à l'été 2013. Lui qui avait fondu en larmes sur le terrain en 2011 après avoir inscrit un sublime coup franc contre le club de son coeur. Deux belles années en Lega Pro avant de raccrocher les crampons en 2015 après une dernière expérience dans le club maltais de Birkirkara. La fin d'un personnage rare dans le football qui a eu malgré tout une certaine malchance. Une personnalité avec ses convictions et le tatouage de Che Guevara sur le mollet. Un homme qui a acheté à une vente aux enchères une boucle d’oreille d'une valeur de 20 000 euros ayant appartenu à Maradona afin… de la rendre à Diego. Fabri sei grande.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d'Italie en 2004 (Juventus Turin) et 2011 (Palerme)
Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2003 (Juventus Turin)
Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 2005 (finale non-jouée) (Benfica Lisbonne)
Finaliste de la Supercoupe de Malte en 2015 (Birkirkara FC)
Vainqueur du championnat "Dante Berretti" en 1997 (Casarano)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Meilleur buteur de la Coupe d'Italie en 2003 (5 buts)
 
SOURCES/RESSOURCES
- So Foot/Faute Tactique/Calciomio
- 1ère photo: ©FRSérieA
- 2ème photo: ©DR
 
VIDÉO

30/06/2020
0 Poster un commentaire

Michele Andreolo

Michele Andreolo.jpg
Michele Andreolo

 

Miguel Ángel Andriolo Frodella

Né le 6 septembre 1912 à Dolores (URU)

Décédé le 14 mai 1981 à Potenza (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien/https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Uruguayen, Milieu défensif, 1m69

Surnom: "El Chivo"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Aucune sélection (Seulement convoqué)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 26 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 18 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Coupe Internationale: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 17 mai 1936 contre l'Autriche (2-2)

Dernière sélection : le 19 avril 1942 contre l'Espagne (4-0)

 

1932/35 Nacional (URU) 35 matchs
1935/43 Bologne (ITA) 165 matchs, 24 buts
1943/44 Lazio Rome (ITA) 14 matchs, 1 but
1945/48 SSC Naples (ITA) 93 matchs, 11 buts
1948/49 Catane (ITA)
1949/50 Forlì (ITA)
 
Michele Andreolo est considéré comme l'un des meilleurs joueurs d'avant-guerre à son poste. D'origine uruguayenne, celui qu'on surnomme "El Chivo" débarque en 1935 à Bologne en Italie en provenance du Nacional par l'intermédiaire de Francisco Fedullo. Avec sa bonne technique, son abattage et son formidable jeu de tête, il devient la star et la force motrice des Rossoblù et remporte quatre titres de champion. Naturalisé et appelé aussitôt en sélection par l'entraîneur Vittorio Pozo, il remplace un autre "oriundo" au poste de milieu défensif, l'argentin Luis Monti. Sélectionné à 26 reprises avec la Nazionale de 1936 à 1942, il remporte la Coupe du Monde en 1938 où il a été un titulaire indiscutable durant toute la compétition. Michele Andreolo est décédé dans la misère le 14 mai 1981 à l'âge de 81 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1938 (Italie)
Vainqueur de la Copa America en 1935 (Uruguay)
Finaliste de la Coupe Internationale en 1936-1938 (Italie)
Champion d'Italie en 1936, 1937, 1939 et 1941 (Bologne)
Vice-champion d'Italie en 1940 (Bologne)

Champion d'Uruguay en 1933 et 1934 (Nacional)

Vice-champion d'Uruguay en 1935 (Nacional)

Vainqueur du championnat romain de guerre en 1944 (Lazio Rome)

Champion d'Italie de Série C en 1949 (Catane)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde en 1938

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©BolognaFC


15/05/2020
0 Poster un commentaire

Amedeo Biavati

Amedeo Biavati.jpg
Amedeo Biavati

 

Amedeo Biavati

Né le 4 avril 1915 à Bologne (ITA)

Décédé le 22 avril 1979 à Bologne (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Milieu offensif/Attaquant, 1m72

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 18 sélections, 8 buts

(Matchs amicaux: 15 sélections, 8 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 12 juin 1938 contre la France (3-1)

Dernière sélection : le 9 novembre 1947 contre l'Autriche (1-5)

 

1932/34 Bologne (ITA) 16 matchs, 6 buts
1934/35 Catane (ITA) 30 matchs, 9 buts
1935/47 Bologne (ITA) 253 matchs, 58 buts
1948/49 Reggina (ITA) 17 matchs, 6 buts
1949/50 AC Imolese (ITA) 11 matchs, 3 buts
1950/51 AS Magenta (ITA)
1951/52 U.G. Manduria Sport (ITA)
1952/53 AC Città di Castello (ITA)
1953/54 ASD Molfetta (ITA) 10 matchs, 1 but
1954/55 AC Belluno (ITA) 9 matchs, 3 buts
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1938 (Italie)
Champion d'Italie en 1936, 1937, 1939 et 1941 (Bologne)
Vice-champion d'Italie en 1940 (Bologne)
Vainqueur de la Coupe d'Italie du Nord (Coppa Alta Italia) en 1946 (Bologne)

05/04/2020
0 Poster un commentaire

Bruno Mora

Bruno Mora.jpg
Bruno Mora

 

Bruno Mora

Né le 29 mars 1937 à Parme (ITA)

Décédé le 10 décembre 1986 à Parme (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Ailier, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 21 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 11 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 2 sélections, 1 but)

(Coupe Internationale: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 29 novembre 1959 contre la Hongrie (1-1)

Dernière sélection : le 7 décembre 1965 contre l'Écosse (3-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png B: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png U23: 2 sélections

 

1957/60 Sampdoria Gênes (ITA) 71 matchs, 19 buts
1960/62 Juventus Turin (ITA) 60 matchs, 20 buts
(Championnat d'Italie: 54 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 6 matchs, 3 buts)
1962/69 Milan AC (ITA) 132 matchs, 32 buts
(Championnat d'Italie: 116 matchs, 27 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 10 matchs, 3 buts)
(Coupe des Coupes: 1 match)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 2 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 3 matchs, 2 buts)
1969/71 Parme AC (ITA) 24 matchs
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1963 et 1969 (finale non-jouée) (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1968 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1963 (Milan AC)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1973 (Milan AC)

Champion d’Italie en 1961 (Juventus Turin), 1962 et 1968 (Milan AC)

Vice-Champion d’Italie en 1965 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1967 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1968 (Milan AC)

Champion d'Italie de Série D (groupe B) en 1970 (Parme AC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Intronisé au Hall of Fame du Milan AC


30/03/2020
0 Poster un commentaire

Antonio Benarrivo

Antonio Benarrivo.jpg
Antonio Benarrivo

 

Antonio Benarrivo

Né le 21 août 1968 à Brindisi (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Défenseur gauche, 1m70

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 23 sélections

(Matchs amicaux: 7 sélections)

(Qualif Coupe du monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 4 sélections)

(Tournoi de France: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 22 septembre 1993 contre l'Estonie (3-0)

Dernière sélection : le 29 octobre 1997 contre la Russie (1-1)

 

1986/89 Brindisi Sport (ITA) 76 matchs, 2 buts
1989/91 Padoue (ITA) 70 matchs, 7 buts
(Championnat d'Italie de D2: 69 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Italie: 1 match)
1991/2004 Parme AC (ITA) 360 matchs, 6 buts
(Championnat d'Italie: 258 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Italie: 41 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Italie: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 5 matchs)
(Coupe des Coupes: 19 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 32 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
 
Antonio Benarrivo n'était pas le plus médiatisé loin de là, mais cela lui allait à ravir. Sans faire de bruit, il a fait ses matches à Parme durant treize saisons (258 matches de Série A pour 5 buts), affichant une redoutable solidité et un bel appétit offensif sur les côtés, notamment le gauche. Sous les ordres de Nevio Scala (1989-1996), l'Italien s'est révélé et a remporté deux Coupes et une Supercoupe d’Italie, sans oublier deux Coupes de l’UEFA et une Coupe des Coupes. International italien, l'historique capitaine parmesan a empilé 23 sélections et même débuté la finale de la Coupe du monde 1994 face au Brésil.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe du Monde en 1994 (Italie)
Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1993 (Parme AC)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1994 (Parme AC)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1995 et 1999 (Parme AC)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1993 (Parme AC)

Vice-champion d'Italie en 1997 (Parme AC)

Vainqueur de la Coupe d'Italie en 1992, 1999 (non-joué) et 2002 (Parme AC)

Finaliste de la Coupe d'Italie en 1995 (non-joué) et 2001(non-joué) (Parme AC)

Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 1999 (Parme AC)

Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 1992, 1995 et 2002 (non-joué) (Parme AC)


28/01/2020
0 Poster un commentaire