FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Brian Laudrup

Brian-Laudrup.jpg

Brian Laudrup

 

Brian Laudrup

Né le 22 février 1969 à Vienne (AUT)

 Danemark.png Danois, attaquant/milieu offensif, 1m86

Surnom: "Littlesister"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png 82 sélections, 21 buts

(Matchs amicaux: 36 sélections, 6 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 23 sélections, 9 buts)

(Coupe du Monde: 5 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 10 sélections, 1 but)

(Euro: 8 sélections, 3 buts)

 

1ère sélection : le 18 novembre 1987 contre la RFA (0-1)

Dernière sélection : le 3 juillet 1998 contre le Brésil (2-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png espoirs: 5 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png U19: 12 sélections, 6 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4837437_201505201316163.png U17: 6 sélections

 

1986/89 Brondby IF (DAN) 49 matchs, 13 buts

1989/90 Bayer Uerdingen (ALL) 35 matchs, 6 buts

(Championnat d'Allemagne: 34 matchs, 6 buts)

(Coupe d'Allemagne: 1 match)

1990/92 Bayern Munich (ALL) 63 matchs, 11 buts

(Championnat d'Allemagne: 53 matchs, 11 buts)

(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)

(Supercoupe d'Allemagne: 1 match)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 7 matchs)

1992/93 Fiorentina (ITA) 34 matchs, 6 buts

(Championnat d'Italie: 31 matchs, 5 buts)

(Coupe d'Italie: 3 matchs, 1 but)

1993/94 Milan AC (ITA) 18 matchs, 2 buts

(Championnat d'Italie: 9 matchs, 1 but)

(Coupe d'Italie: 2 matchs)

(Ligue des Champions: 6 matchs, 1 but)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

1994/98 Glasgow Rangers (ECO) 147 matchs, 44 buts

(Championnat d'Écosse: 116 matchs, 33 buts)

(Coupe d'Écosse: 13 matchs, 5 buts)

(Coupe de la ligue écossaise: 4 matchs, 3 buts)

(Ligue des Champions: 15 matchs, 3 buts)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

1998/99 Chelsea (ANG) 11 matchs, 1 but

(Championnat d'Angleterre: 7 matchs)

(Coupe des Coupes: 3 matchs, 1 but)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

1999 FC Copenhague (DAN) 12 matchs, 2 buts

1999/2000 Ajax Amsterdam (HOL) 38 matchs, 15 buts

(Championnat des Pays-Bas: 31 matchs, 13 buts)

(Coupe des pays-Bas: 1 match)

(Supercoupe des Pays-Bas: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 2 buts)

 

Il est largement considéré comme l'un des plus grand footballeurs danois de l'histoire avec son frère Michael Laudrup. Un homme dans l'ombre d'un grand frère trop imposant, mais qui, à défaut d'avoir le charisme et l’ego de Zlatan Ibrahimović, a su emmener son pays plus haut qu'il ne l'espérait. Son père était joueur au Wiener Sport-Club en Autriche, lorsque le petit Brian est né. C'est chez les danois du Bröndby IF que Brian effectue ses débuts dans le football. L'étape suivante se passe en Allemagne: d'abord au Bayer Uerdingen en 1989 sans trop de pressions médiatiques puis au Bayern Munich en 1990 qui feront de lui à l'époque l'un des joueurs les plus chers de la Bundesliga. Mais une grave blessure lors de la deuxième saison et le doute ne lui permettent pas de briller en Bavière. Le bilan reste tout de même plus que satisfaisant. Brian Laudrup.jpgDe plus fâché avec son sélectionneur de l'époque, Richard Möller-Nielsen, il abandonne l'équipe danoise quelque temps avant de revenir sur sa décision au printemps 1992, en vue de l'Euro suédois, puisque le Danemark remplace la Yougoslavie, suspendue en raison de la guerre des Balkans. Son frère Michael, de cinq ans son aîné, a lui décliné l'invitation. Sans le pilier du Barça, les Danois passent quand même tous les obstacles : un match nul courageux contre l'Angleterre, une défaite contre la Suède, puis une victoire surprise contre l'équipe de France qui les envoie en demi-finale contre les Pays-Bas de Marco van BastenRuud Gullit et Frank Rijkaard. Brian Laudrup et ses coéquipiers sortent les Oranje aux penalties. Puis ils finissent le travail en finale contre l'Allemagne (2 buts à 0) et réalisent l'une des plus grandes surprises du football international. Le Danemark vient de réussir un Championnat d'Europe parfait. Élu meilleur joueur du tournoi, Brian s'y révèle comme un organisateur brillant. Il s'est montré déterminant dans la conquête du sacre continental de la "Danish Dynamite". Après cet exploit, il quitte la Bundesliga et décide alors de tenter l'aventure italienne. Avec une réputation grandissante, il signe d'abord à la Fiorentina mais y passera une saison cauchemardesque. Le club est relégué à la fin de la saison et il s'attire la foudre des tifosi. L'année suivante, il est prêté au Milan AC. Mais la pléthore de joueurs étrangers ne sert pas la cause de Brian qui sera abonné au banc de touche. De plus, sa sélection est absente au Mondial 1994. Il choisit alors l'exil et tente sa chance en Écosse avec les Glasgow Rangers. Recruté par Walter Smith en même temps que Basile Boli, il remporte trois titres de champions consécutivement et glane quelques coupes nationales. Ses quatre saisons passées en Écosse entre 1994 et 1998 ont été une pleine réussite. Élégant et créatif, il a formé, pendant les trois ans passés avec Paul Gascoigne, l’un des plus beaux duos de milieux de terrain d’Europe. Il est considéré à Glasgow comme le meilleur joueur non-britannique à avoir joué avec les Rangers. En pleine forme, il rejoint Chelsea en 1998 et fait ses débuts en remportant la finale de la Supercoupe de l'UEFA. Ravagé par les blessures, il passe ensuite une saison quasi vierge de terrain. Après un retour discret sous les couleurs du FC Copenhague, il termine sa carrière à l'Ajax Amsterdam en 2000, club où son frère aîné Michael venait de prendre sa retraite. En sélection nationale, il remporte donc l'Euro 1992 et la coupe des Confédérations en 1995. Il a également participé à l'Euro 1996, et surtout au Mondial 1998 en France. Rejoint par son frère Michael depuis 1996, il emmène son pays en quart de finale contre le Brésil pour un match mémorable. Il inscrit une demi-volée canon qui avait permis au danois d'égaliser et d'espérer encore. sa célébration allongé sur la pelouse reste l'une des images fortes de cette Coupe du Monde. Finalement battus, Brian Laudrup en fait autant: à 29 ans seulement, il décide de prendre sa retraite internationale au sommet de sa gloire, après 82 sélections, sur ce geste plein de panache. Nommé dans l'équipe type du Mondial 1998 et élu à 4 reprises meilleur joueur danois (ce qui constitue un record), il a écrit les plus belles pages de l'histoire footballistique de son pays. Sa dernière grande victoire n'a d'ailleurs rien à voir avec le football: diagnostiqué d'un cancer lymphatique en 2010, il a assuré qu'il en guérirait. Malgré la peur de mourir, il a tenu sa promesse après trois mois de traitement. Aujourd'hui remis, il utilise son expérience de footballeur à travers l'association "Laudrup and Hogh" - en duo avec l'ancien gardien Lars Hogh - qui organise des événements footballistiques pour les enfants sujets à des difficultés scolaires ou victimes de marginalisation.

 

PALMARÈS


Vainqueur de l'Euro 1992 (Danemark)

Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 1995 (Danemark)

Finaliste du Trophée Artemio-Franchi en 1993 (Danemark)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1994 (non-joué) (Milan AC)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1998 (Chelsea)

Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 1993 (Milan AC)

Champion d’Italie en 1994 (Milan AC)

Champion d’Écosse en 1995, 1996 et 1997 (Glasgow Rangers)

Vice-Champion d’Écosse en 1998 (Glasgow Rangers)

Champion du Danemark en 1987 et 1988 (Brondby IF)

Vice-Champion du Danemark en 1986 et 1989 (Brondby IF)

Vice-Champion d’Allemagne en 1991 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe d’Écosse en 1996 (Glasgow Rangers)

Finaliste de la Coupe d’Écosse en 1998 (Glasgow Rangers)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue écossaise en 1997 (Glasgow Rangers)

Vainqueur de la Coupe du Danemark en 1989 (Brondby IF)

Finaliste de la Coupe du Danemark en 1988 (Brondby IF)

Vainqueur de la Supercoupe d’Allemagne en 1990 (Bayern Munich)

Finaliste de la Supercoupe des Pays-Bas en 1999 (Ajax Amsterdam)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur danois de l’année en 1989, 1992, 1995 et 1997

Élu footballeur de l’année PFA du championnat d’Écosse en 1995 et 1997

Élu footballeur de l’année SFWA du championnat d’Écosse en 1995

Élu attaquant de l’année par le magazine allemand "Kicker" en 1990

Élu meilleur joueur de la Coupe des Confédérations en 1995

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1998

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1992

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Allemagne en 1990

Nommé au FIFA 100

Intronisé au Hall of Fame du football danois en 2012

Intronisé au Hall of Fame du football écossais en 2006

Intronisé au Hall of Fame des Glasgow Rangers 

 

DIVERS


- Son frère est Michael Laudrup, l'un des plus grands joueurs du Danemark. Son père est Finn Laudrup, lui aussi footballeur dans les années 70.

 

VIDÉO




17/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres