FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Cafu

Cafu.jpg

Cafu

 

Marcos Evangelista de Moraes

Né le 7 juin 1970 à São Paulo (BRE)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png Brésilien, défenseur droit, 1m78

Surnom: Pendolino

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png 142 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 67 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 28 sélections)

(Coupe du Monde: 20 sélections)

(Copa America: 18 sélections)

(Coupe des Confédérations: 3 matchs)

(Tournoi de France: 3 sélections)

(US Cup: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 12 septembre 1990 contre l'Espagne (0-3)

Dernière sélection : le 1er juillet 2006 contre la France (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png non-officiel: 8 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4827223_201505174016510.png olympique: 4 sélections

 

1989/94 São Paulo (BRE) 255 matchs, 36 buts

(Championnat du Brésil: 98 matchs, 7 buts)

(Championnat de São Paulo: 107 matchs, 25 buts)

(Coupe du Brésil: 4 matchs)

(Copa Libertadores: 26 matchs, 2 buts)

(Supercopa Sudamericana: 16 matchs, 2 buts)

(Recopa Sudamericana: 2 matchs)

(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)

1995 Real Saragosse (ESP) 19 matchs

(Championnat d'Espagne: 16 matchs)

(Coupe d'Espagne: 2 matchs)

(Coupe des Coupes: 1 matchs)

1995/97 Palmeiras (BRE) 49 matchs, 3 buts

(Championnat du Brésil: 36 matchs)

(Coupe du Brésil: 11 matchs, 1 but)

(Copa Libertadores: 2 matchs, 2 buts)

1997/2003 AS Roma (ITA) 218 matchs, 8 buts

(Championnat d'Italie: 163 matchs, 5 buts)

(Coupe d'Italie: 15 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 22 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 18 matchs)

2003/08 Milan AC (ITA) 166 matchs, 4 buts

(Championnat d'Italie: 119 matchs, 4 buts)

(Coupe d'Italie: 7 matchs)

(Ligue des Champions: 35 matchs)

(Supercoupe d'Italie: 2 matchs)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe Intercontinentale: 1 match)

(Coupe du Monde des clubs: 1 match)

 

Cafu s'impose comme une évidence au poste de latéral droit, c'est l'un des meilleurs de l'histoire du football. Rapide, râblé et d'une endurance à toute épreuve, il régnait le long de sa ligne de touche, alternant inlassablement entre montées pleines d'engagement et retours défensifs, et pouvait au cours d'un même match mettre au supplice l'ailier et le latéral adverses. Infranchissable, il disposait d'un bagage technique complet qui lui permettait de combiner à son aise avec ses partenaires et d'adresser de remarquables centres. Sans collectionner les passements de jambes ni donner dans le superflu, il s'acquittait des tâches spécifiques à son poste avec beaucoup de sérieux et de régularité. Sélectionné à 142 reprises en équipe nationale entre 1990 et 2006, c'est avant tout avec la Seleçao que Cafu s'est imposé comme l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire du poste. Seul joueur à avoir disputé quatre Coupes du Monde consécutives pour un total de 21 matches, il connait son premier moment de gloire lorsqu'il remplaçe Jorginho, blessé, à la 22ème minute de la finale de la Coupe du Monde aux Etats-Unis en 1994. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4693913_20150327482948.jpgLe Brésil conserve sa cage inviolée, avant de s'imposer devant la Squadra Azzurra aux tirs au but. Titulaire dans le onze battu par la France à Saint-Denis, il remporte le titre mondial comme capitaine en 2002 à l'occasion d'une fameuse victoire 2 buts à 0 sur l'Allemagne avant de se faire à nouveau sortir par les Bleus quatre ans plus tard, à l'âge de trente-six ans. Très rarement blessé et toujours en parfaite condition physique, il a écoeuré la concurrence pendant plus de quinze ans et séduit tous les sélectionneurs par sa fiabilité et son état d'esprit exemplaire. Après cinq saisons fructueuses sous le maillot de São Paulo, c'est précédé du titre de meilleur joueur sud-américain en 1994 que Cafu débarque au Real Saragosse l'année suivante. Mais à l’image de beaucoup de ses compatriotes, Cafu peine à s’adapter à la rigueur et aux consignes plus défensives. Non présent sur la feuille de match de la finale de C2 marquée par l'incroyable but de Naym au Parc des Princes contre Arsenal, il ne reste que six mois au club avant de retourner au pays. Il s'engage à Palmeiras où il évoluera de 1995 à 1997, années au cours desquelles il acquiert le statut d'indiscutable en sélection. À vingt-sept ans, après avoir démontré l'étendue de ses qualités sur toutes les pelouses du Brésil, il retraverse l'océan et rejoint l'AS Roma à l'été 1997. C'est alors la consécration. Il explose alors littéralement, et devient aux yeux de nombreux spécialistes le meilleur latéral droit du Monde. Avec les giallorossi, Cafu s'adjuge le Scudetto en 2001 avec une équipe de grande classe (avec notamment Francesco Totti, Walter Samuel ou Emerson) entraînée par Fabio Capello, au sein de laquelle son activité de tous les instants fait merveille. Deuxième du championnat l'année suivante, Cafu, devenu un joueur emblématique de la Roma, signe au Milan AC à l'issue de son contrat en 2003. À trente-trois ans, beaucoup le croient sur la pente descendante et proche de la fin de carrière. Il n'en est évidemment rien. Élément de base de l'équipe milanaise, il dispute cinq saisons sous le maillot rossonero et affiche une santé époustouflante, à l'image de son coéquipier Paolo Maldini. Objet d'une instruction judiciaire pour une histoire de faux passeport qui lui aurait permis d'acquérir la nationalité italienne lors de ses années romaines, il traverse une saison 2005-2006 en pointillé, même s'il se voit finalement innocenté. Sacré à nouveau champion en 2004, il ajoute trois ans plus tard à sa carte de visite plus que fournie la seule ligne majeure qui lui manquait: la Champions League, conquise au terme d'une finale en forme de revanche contre Liverpool à laquelle il ne participe cependant pas. Il met un terme à sa carrière professionnelle en 2008 à 38 ans après s’être forgé l’un des plus beau palmarès du football mondial. S’il n’est pas le plus connu des footballeurs brésiliens, Cafu reste l’une des légendes auriverde. Seul footballeur à avoir aligné 3 finales de Coupe du Monde d’affilée (1994, 1998 et 2002), le double champion du Monde a marqué les esprits en donnant un rôle d’une importance encore plus forte au latéral dans une équipe.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1994 et 2002 (Brésil)

Finaliste de la Coupe du Monde en 1998 (Brésil)

Vainqueur de la Copa America en 1997 et 1999 (Brésil)

Finaliste de la Copa America en 1991 (Brésil)

Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 1997 (Brésil)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 2007 (Milan AC)

Finaliste de la Ligue des Champions en 2005 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1992 et 1993 (São Paulo)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 2003 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe du Monde des Clubs en 2007 (Milan AC)

Vainqueur de la Copa Libertadores en 1992 et 1993 (São Paulo)

Finaliste de la Copa Libertadores en 1994 (São Paulo)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1995 (Real Saragosse)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2003 et 2007 (non-joué) (Milan AC)

Vainqueur de la Supercopa Sudamericana en 1993 (São Paulo)

Vainqueur de la Recopa Sudamericana en 1993 et 1994 (São Paulo)

Champion d’Italie en 2001 (AS Roma) et 2004 (Milan AC)

Vice-champion d’Italie en 2002 (AS Roma) et 2005 (Milan AC)

Champion du Brésil en 1991 (São Paulo)

Vice-champion du Brésil en 1989, 1990 (São Paulo) et 1997 (Palmeiras)

Vainqueur du championnat de São Paulo en 1989, 1991, 1992 (São Paulo) et 1996 (Palmeiras)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 2003 (AS Roma)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 2001 (non-joué) (AS Roma) et 2004 (Milan AC)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 2003 (Milan AC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur Sud-Américain de l’année en 1994

Bola de Prata en 1992 et 1993

Nommé dans l'équipe type UEFA de l'année en 2004 et 2005

Nommé dans l'équipe type FIFPro XI de l'année en 2005

Nommé dans l'équipe type Sud-américaine de l'année en 1992, 1993, 1994 et 1995

Nommé au FIFA 100

Nommé officier de l'ordre de Rio Branco en 2008

Intronisé au Hall of Fame de l'AS Roma

Intronisé au Hall of Fame du Milan AC

 

VIDÉO





27/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres