FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Christian Lopez

Christian Lopez.jpg
Christian Lopez

 

Christian Lopez

Né le 15 mars 1953 à Aïn Témouchent (ALG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, défenseur central, 1m77

Surnom: Jeannot

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 39 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 17 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 6 sélections)

 

1ère sélection : le 26 mars 1975 contre la Hongrie (2-0)

Dernière sélection : le 10 juillet 1982 contre la Pologne (2-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U23 : 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U18: 1 sélection

 

1971/82 Saint-Etienne (FRA) 452 matchs, 28 buts

(Championnat de France: 350 matchs, 21 buts)

(Coupe de France: 60 matchs, 4 matchs)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 25 matchs, 1 but)

(Coupe des Coupes: 2 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 16 matchs, 2 buts)

1982/85 Toulouse FC (FRA) 89 matchs, 8 buts

(Championnat de France: 79 matchs, 7 buts)

(Coupe de France: 10 matchs, 1 but)

1985/86 Montpellier (FRA) 28 matchs, 2 buts

(Championnat de France de D2: 24 matchs, 2 buts)

(Coupe de France: 4 matchs)

1986/88 UMS Montélimar (FRA)

1988/90 JS Cugnaux (FRA)

 

Le roi du tacle. Christian Lopez fut l’un des plus grands libéros de l’histoire du football français, élégant et efficace, indissociable de Piazza, à jamais entré dans la légende verte un soir de mars 1976 lorsqu’il rattrape le meilleur joueur d’Europe de l’époque, Oleg Blokhine, qui filait aux buts. Ce sauvetage, ce tacle et sa relance étaient le début de l’épopée. L'ASSE renverse le monstre ukrainien et ne cède que face au Bayern Munich en finale. En treize années vertes, et 350 matches de L1 (21 buts), il est rarement pris à défaut et presque toujours souverain dans l’exercice du tacle qu’il a contribué largement à valoriser en France. Sa frappe de balle et son jeu de tête lui ont permis aussi de marquer quelques buts importants. Des honneurs qui lui valent naturellement une place en équipe de France (39 sélections), et deux coupes du Monde sur son CV. En compagnie de Marius Trésor il forme une charnière solide mais trop naïve pour espérer quoi que ce soit. En 1982, il assiste aux premières loges à l'attentat d'Harald Schumacher sur Patrick Battiston à l'heure de jeu de la demi-finale de Séville. C'est d'ailleurs lui qui doit remplacer la victime. Il ne pourra éviter la cruelle désillusion des penaltys et n'aura pas la joie de participer, deux ans plus tard, au triomphe de l'Euro 84 à la maison. Mais au moment de tirer sa révérence, il peut se targuer d'avoir, avec quatre championnats et trois Coupes de France au compteur, toute une collection acquise sous les couleurs de Saint-Étienne. Un monument formé à l’école stéphanoise.

 

PALMARÈS


4ème de la Coupe du Monde en 1982 (France)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1976 (Saint-Etienne)

Champion de France en 1974, 1975, 1976 et 1981 (Saint-Étienne)

Vice-champion de France en 1982 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe de France en 1974, 1975 et 1977 (Saint-Etienne)

Finaliste de la Coupe de France en 1981 et 1982 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1970 (Saint-Etienne)



09/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1086 autres membres