FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ludovic Giuly

Ludovic Giuly.jpg
Ludovic Giuly

 

Ludovic Vincent Giuly

Né le 10 juillet 1976 à Lyon (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu offensif, 1m64

Surnoms: Le lutin, "El Raton"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 17 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 9 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 1 sélection)

(Coupe des Confédérations: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 29 mars 2000 contre l'Écosse (2-0)

Dernière sélection : le 12 octobre 2005 contre la Chypre (4-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 15 sélections, 3 buts

Corse.pngCorse: 1 sélection

 

1994/98 Olympique Lyonnais (FRA) 131 matchs, 32 buts
(Championnat de France: 100 matchs, 21 buts)
(Coupe de France: 4 matchs)
(Coupe de la ligue: 11 matchs, 4 buts)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 4 buts)
(Coupe Intertoto: 7 matchs, 2 buts)
1998/2004 AS Monaco (FRA) 237 matchs, 61 buts
(Championnat de France: 184 matchs, 47 buts)
(Coupe de France: 12 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue: 11 matchs, 4 buts)
(Trophée des Champions: 1 match)
(Ligue des Champions: 16 matchs, 4 buts)
(Coupe de l'UEFA: 13 matchs, 4 buts)
2004/07 FC Barcelone (ESP) 124 matchs, 26 buts
(Championnat d'Espagne: 85 matchs, 19 buts)
(Coupe d'Espagne: 11 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Espagne: 3 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 22 matchs, 4 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
(Coupe du Monde des clubs: 2 matchs)
2007/08 AS Roma (ITA) 39 matchs, 7 buts
(Championnat d'Italie: 32 matchs, 6 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue des Champions: 9 matchs, 1 but)
2008/11 Paris SG (FRA) 125 matchs, 19 buts
(Championnat de France: 100 matchs, 16 buts)
(Coupe de France: 11 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 4 matchs, 1 but)
(Trophée des Champions: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs, 1 but)
2011/12 AS Monaco (FRA) 29 matchs, 5 buts
(Championnat de France de D2: 27 matchs, 3 buts)
(Coupe de France: 2 matchs, 2 buts)
2012/13 FC Lorient (FRA) 20 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 17 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 2 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 1 match)
2013/16 Monts d'Or Azergues (FRA) 39 matchs, 16 buts

 

Ludovic Giuly est un footballeur passé par les plus grands clubs français et européens. Joueur d'un petit gabarit, il compense son déficit physique par une vitesse, une rapidité d'exécution et une technique au dessus de la moyenne. D'origine corse, le petit Ludovic signe sa première licence à Chasselay, club où évolue son père Dominique, ancien gardien de but du Sporting Club de Bastia. À 11 ans, à l'occasion d'un tournoi poussins à L'Arbresle où il est désigné meilleur joueur, l'OL le fait entrer dans son centre de formation. Son parcours, pendant plusieurs années, sera loin d'être facile : chaque année, les formateurs lyonnais se posent la question de le conserver ou non. Ses qualités techniques ne sont pas en cause, mais sa taille pose problème. Personne ne l'imagine passer professionnel alors qu'il est déjà évident qu'il ne dépassera pas 1,65 m. Timide et discret, Giuly progresse néanmoins en silence. Sa chance, c'est qu'il évolue dans une génération exceptionnelle, qui finira par remporter la Coupe Gambardella en 1994. Ludovic Giuly.jpgÀ ses côtés, on retrouve par exemple Bardon, Jurietti, Fiorese ou Devaux. C'est fin 1993 que le destin de Giuly, alors âgé de 17 ans, bascule. Lors de la traditionnelle opposition du mercredi entre le groupe professionnel et la réserve, un des espoirs du club, Frédéric Patouillard, convoqué par l'armée le matin même, déclare forfait. Giuly, qui évolue en Division d'Honneur, est appelé pour disputer l'opposition au poste de milieu défensif. Jean Tigana, alors entraîneur de l'OL, le remarque et l'impose. Ainsi lancé, Giuly ne s'arrêtera plus. Il dispute son premier match dans l’élite le 21 janvier 1995 face à l'AS Cannes. Après 8 petits matchs disputés lors de sa première saison, Ludo se dévoile celle d'après en enchaînant 36 rencontres de championnat et 6 en C3. Puis explose littéralement au cours de l'exercice 1996-97 avec 16 buts en 37 parties. Mais le Lyon d'alors est encore loin de dominer l'hexagone et c'est vers Monaco que le "lutin" va prendre l'ampleur qu'on lui connaît et briller à la face de l'Europe. Arrivé à l'hiver 1997, Giuly prend ses marques sur le Rocher avant d'enchaîner 6 saisons pleines de toutes beauté. Champion de France en 2000, Giuly connaît ainsi sa première sélection chez les Bleus en mars de la même année, à Glasgow face à l’Écosse (2 buts 0), appelé par Roger Lemerre alors sélectionneur de l’époque. Avec son club, il brille aussi régulièrement en Ligue des champions. En 2003-04, le parcours de l'ASM coaché par Didier Deschamps lui permet enfin de montrer tout son talent. Auteur du but de la victoire contre le Real Madrid sur une talonnade inspirée, Giuly se blesse malheureusement lors de la finale contre le FC Porto qui l'emporte 3 buts à 0. Ludo a toutefois fait craquer l'Espagne et le FC Barcelone recrute le Français. Mais cette même blessure lui vaut dans la foulée de manquer l'Euro 2004 avec l'équipe de France dont il était enfin devenu un membre important suite à la victoire en Coupe des Confédérations en 2003. Giuly se console en occupant le côté droit du trident offensif du Barça avec Samuel Eto'o et Ronaldinho. Avec 11 buts en 29 matchs de Liga, "El Raton" ("la souris"), un des nombreux surnoms que lui dégote la presse espagnole, devient le premier français à véritablement s'imposer au sein du club catalan où Laurent Blanc, Cristophe Dugarry ou Emmanuel Petit se sont cassés les dents avant lui. La belle histoire va cependant connaître quelques couacs la saison suivante avec l'émergence d'un autre petit, le prodige argentin Lionel Messi. Souvent relégué sur le banc, Giuly doit se contenter de bout de matchs et de quelques titularisations parcimonieuses. Profitant de la blessure de Messi, Ludo refait cependant surface au printemps 2006 et plante l'unique but de la demi-finale face au Milan AC qui envoie le Barça au Stade de France. Il soulève enfin sa première Champions League et sa deuxième Liga consécutive. Après trois saisons, il s'engage avec l'AS Roma, club dont il ne portera les couleurs que pendant une saison. Souhaitant retrouver les terrains de Ligue 1, Giuly consent à d'importants sacrifices salariaux et s'engage en 2008 avec le Paris Saint Germain. À la fin de son contrat en 2011, le lutin décide d’aller prêter main forte au club qui l’a fait éclater en France: l’AS Monaco, alors en Ligue 2. Les millions de Dmitry Rybolovlev ne sont pas encore arrivés sur le Rocher, et il s’agit alors plus d’aider le club à ne pas descendre en National que de prendre un dernier gros salaire en mode préretraite. Ce retour est chamboulé au bout d’un an par l'arrivée de Claudio Ranieri, après une saison relativement modeste (27 matches, 3 buts). Le coach italien ne compte pas sur lui et Giuly opte alors pour Lorient. Après une dernière pige en Ligue 1, il tiendra sa promesse de revenir dans le club de ses débuts en région lyonnaise, au MDA Chasselay, en tant que président d'honneur–joueur au niveau amateur. La belle histoire se termine par l’élimination d’Istres (L2) en Coupe de France (1-1, but de Giuly). Avec un bonus larmes et un match contre... Monaco au tour suivant, qui se solde malheureusement par une élimination dans une rencontre marquée par la blessure de Falcao. Si la carrière en club de Giuly est riche, sa relation avec l'Equipe de France est beaucoup moins facile. L'ancien milieu de terrain ne compte que 17 sélections avec les Bleus. Malgré un talent indéniable, il n'a participé à aucune grande compétition internationale. Des blessures l'ont privé de la Coupe du Monde 2002 et de l'Euro 2004. En revanche, il est difficile de comprendre ses absences lors de l'Euro 2000 et du Mondial en 2006. Dans son autobiographie, "Giuly par Giuly" (mai 2007), l'ancien Monégasque explique les raisons de son bannissement. Raymond Domenech n'aurait pas apprécié qu'il ait envoyé un texto à l'automne 2004 à sa compagne Estelle Denis après une émission de télévision. Dans ce message, que le sélectionneur a avoué avoir lu, Ludovic Giuly proposait à l'ancienne animatrice de "100 % Foot" un déjeuner sur Paris. Pour éviter tout malentendu, le joueur serait même venu en parler à Raymond Domenech, comme il le rapporte dans son livre: "Écoutez, coach, lui aurait-il dit, j'ai envoyé un texto à votre femme, je ne savais même pas que vous étiez en couple. Mais ne vous inquiétez pas, c'était juste professionnel ". Apparemment, le message n'est pas très bien passé.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2003 (France)

Finaliste du Tournoi de Toulon en 1996 (France)

Vainqueur de la Ligue des champions en 2006 (FC Barcelone)

Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 2006 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe du Monde des clubs en 2006 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (Olympique Lyonnais)

Champion de France en 2000 (AS Monaco)

Vice-champion de France en 1995 (Olympique Lyonnais) et 2003 (AS Monaco)

Champion d’Espagne en 2005 et 2006 (FC Barcelone)

Vice-champion d’Espagne en 2007 (FC Barcelone)

Vice-champion d’Italie en 2008 (AS Roma)

Vainqueur de la Coupe de France en 2010 (Paris SG)

Finaliste de la Coupe de France en 2011 (Paris SG)

Vainqueur de la Coupe d'Italie en 2008 (AS Roma)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2003 (AS Monaco)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1996 (Olympique Lyonnais) et 2001 (AS Monaco)

Vainqueur du Trophée des champions en 2001 (AS Monaco)

Finaliste du Trophée des champions en 2011 (Paris SG)

Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2005 et 2006 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2007 (AS Roma)

Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1994 (Olympique Lyonnais)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Étoile d'Or France Football en 2003

Nommé dans l'équipe type de l'association ESM en 2004

Nommé dans l'équipe-type UNFP du championnat de France en 2003 et 2004

 

VIDÉO





01/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1021 autres membres