FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Hans Krankl

Hans Krankl.jpg
Hans Krankl


Johann "Hans" Krankl

Né le 14 février 1953 à Vienne (AUT)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png Autrichien, meneur de jeu, 1m82

Surnom: "Hans"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859505_201505274806597.png 69 sélections, 34 buts

(Matchs amicaux: 29 sélections, 10 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 14 sélections, 10 buts)

(Coupe du Monde: 10 sélections, 5 buts)

(Qualif Euro: 16 sélections, 9 buts)

 

1ère sélection : 13 juin 1973 contre le Brésil (1-1)

Dernière sélection : 17 avril 1985 contre la Hongrie (0-3)

 

1970/71 Rapid de Vienne (AUT) 6 matchs

(Championnat d'Autriche: 4 matchs)

(Coupe d'Autriche: 2 matchs)

1971/72 Wiener AC (AUT) (Prêt) 26 matchs, 27 buts

1972/78 Rapid de Vienne (AUT) 273 matchs, 185 buts

(Championnat d'Autriche: 201 matchs, 160 buts)

(Coupe d'Autriche: 54 matchs, 20 buts)

(Coupe des Coupes: 10 matchs, 3 buts)

(Coupe de l'UEFA: 8 matchs, 2 buts)

1978/81 FC Barcelone (ESP) 53 matchs, 41 buts

(Championnat d'Espagne: 39 matchs, 31 buts)

(Coupe d'Espagne: 1 match, 1 but)

(Coupe des Coupes: 12 matchs, 9 buts)

(Coupe de l'UEFA: 1 match)

1979/80 First Vienna FC (AUT) (Prêt) 20 matchs, 16 buts

(Championnat d'Autriche: 17 matchs, 12 buts)

(Coupe des Coupes: 3 matchs, 4 buts)

1981/86 Rapid de Vienne (AUT) 170 matchs, 107 buts

(Championnat d'Autriche: 145 matchs, 107 buts)

(Coupe d'Autriche: 25 matchs, 21 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 10 matchs, 5 buts)

(Coupe des Coupes: 11 matchs, 5 buts)

(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 3 buts)

1986/88 Wiener SC (AUT) 60 matchs, 40 buts

1988 Kremser SC (AUT) 5 matchs, 1 but

1989 SV Austria Salzburg (AUT) 14 matchs, 10 buts

 

Source RSSSF : 514 buts

Source El Grafico : 481 buts

 

Hans Krankl est sans doute le plus grand joueur d'après-guerre qu'ait connu l'Autriche et l'un des plus grands buteurs européens durant les années seventies. Il a été notamment une des stars de la Coupe du Monde en 1978. Il était le typique avant-centre qui, toujours prêt à shooter, profitait à la perfection de toute occasion qui se présentait. Sa patte gauche était prodigieuse et son shoot était imparable. Il a été plutôt un Stoïchkov avant l’heure, notamment pour les Socios du Nou Camp. Né le jour des amoureux à Vienne en 1953, un an avant la troisième place obtenue par l’Autriche de Ernst Stojaspal lors du Mondial Suisse, Johann Krankl, qui est surnommé "Hans" durant toute sa carrière, débute son parcours au Rapid de Vienne où il dispute huit saisons de haut vol après un aller-retour dans le petit club du Wiener SC. Pour sa première, il marque, beaucoup: 14 buts, saison conclue par sa première sélection en équipe d’Autriche, face au Brésil (1-1). Hans Krankl.jpgPour sa dernière, il remporte le Soulier d'Or européen avec 41 buts inscrits en championnat attirant l'oeil du FC Barcelone qui cherche un nouveau meneur de jeu après l'ère Cruyff. Recruté en 1978, il dispute seulement deux saisons avec les Blaugrana, mais atteint tout de même une moyenne spectaculaire de buts, avec 64 pions inscrits en 88 matches, remportant le titre de meilleur buteur de la Liga lors de la saison 1978-79 avec 29 buts en 30 rencontres jouées. Apprécié pour son efficacité, Hans est aussi un modèle de courage. En mai 1979, les Catalans doivent disputer, à Bâle, la finale de la Coupe des Coupes, face au Fortuna Düsseldorf. Mais quelques jours auparavant, il est victime d'un accident de la route au cours duquel sa femme a été grièvement blessée, toutefois elle y a miraculeusement survécu. Si il reçoit le soutien des supporters, personne n’imagine Krankl être aligné pour ce match qu’il dispute pourtant. Surmontant ce drame personnel, Krankl joue et débloque la situation en prolongation, en inscrivant le troisième but décisif face aux allemands (4 buts à 3), devenant l'un des héros de la finale. Un véritable exploit pour le meneur de jeu autrichien. Il quitte ensuite l'Espagne et retourne au Rapid de Vienne où il continue à harceler les défenses pendant cinq saisons. Il atteint même la finale de la Coupe des coupes en 1985 perdant face au club anglais d'Everton (défaite 3 buts à 1). Avec l'Autriche, il dispute deux Coupes du Monde en 1978 et 1982. L'une de ses principales réalisations s'est déroulé lors du Mondial 1978, la première pour l’Autriche depuis plus de vingt ans: il plante quatre buts, son équipe passe le premier tour sans problème en éliminant l'Espagne, et surtout il inscrit un doublé au second tour, face à la RFA, tenante du titre (3 buts à 2), le premier succès de l’Autriche face à son encombrant voisin depuis 47 ans. Un succès pour la gloire, puisque les deux équipes sont éliminées lors du deuxième tour. Évidemment, si les Allemands parlent de honte, les Autrichiens parlent d'un "miracle de Córdoba". Un miracle pour une élimination, certes, mais une victoire de prestige, surtout. Son association en attaque avec le moustachu Walter Schachner, son passeur privilégié, fera le bonheur de cette sélection. Il termine à la seconde place du Ballon d'Or cette même année derrière l'avant-centre anglais Kevin Keegan. Il totalise en tout 34 buts en 69 capes internationales. Sur le déclin, il joue ensuite dans des petits clubs autrichiens, avant de raccrocher les crampons à l'âge de 36 ans. Il entame par la suite une carrière d'entraîneur. Il a ainsi travaillé auprès d'une dizaine de formations entre 1989 et 2009, dont un passage de trois ans à la tête de l'équipe nationale. Malgré la concurrence du "Mozart du football" Mathias Sindelar, il est considéré par beaucoup comme le meilleur footballeur autrichien de l’histoire. Exemple de courage et de volonté, Hans Krankl est un nom à retenir, sans aucun doute.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1979 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1985 (Rapid de Vienne)

Champion d’Autriche en 1982 et 1983 (Rapid de Vienne)

Vice-champion d’Autriche en 1973, 1977, 1978, 1984, 1985 et 1986 (Rapid de Vienne)

Vainqueur de la Coupe d’Autriche en 1976, 1983, 1984 et 1985 (Rapid de Vienne)

Finaliste de la Coupe d’Autriche en 1971, 1973 et 1986 (Rapid de Vienne)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1981 (FC Barcelone)

Champion d’Autriche de D2 en 1989 (Austria Salzburg)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent en 1978

Onze d’argent en 1978

Soulier d’or européen en 1978 (41 buts)

Meilleur buteur du championnat d’Espagne en 1979 (29 buts) (FC Barcelone)

Meilleur buteur du championnat d’Autriche en 1974 (36 buts), 1977 (32 buts), 1978 (41 buts) et 1983 (23 buts) (Rapid Vienne)

Élu meilleur footballeur autrichien de l’année en 1973, 1974, 1977, 1982 et 1988

Nommé dans l'équipe type du 20ème siècle de l'équipe nationale d'Autriche en 1999

Nommé dans l'équipe type du 20ème siècle du Rapid de Vienne

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©DR

- 2ème photo: ©Bob Thomas

 

DIVERS


- En janvier 1986, il atteint la deuxième place des hit-parades autrichiens sous le pseudonyme Johann K. avec une reprise d'un titre de Paul Anka, "Lonely Boy". Il poursuit sa carrière musicale et sort plusieurs albums et singles.

 

VIDÉO


 



03/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1111 autres membres