FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Mustapha Dahleb

Mustapha-Dahleb.jpg

Mustapha Dahleb

 

Mustapha Dahleb (مصطفى دحلب)

Né le 8 février 1952 à Béjaia (ALG)

 Algerie.png Algérien, milieu de terrain, 1m77

Surnom: "Mouss"

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png 16 sélections, 3 buts

 

1966/72 CS Sedan-Ardennes (FRA) 4 matchs

1972/73 CR Belouizdad (ALG) (Prêt) 20 matchs, 12 buts

1973/74 CS Sedan-Ardennes (FRA) 27 matchs, 17 buts

1974/84 Paris SG (FRA) 306 matchs, 98 buts

1984/85 OGC Nice (FRA) 19 matchs, 3 buts

 

Joueur de grande classe, Mustapha Dahleb est l'une des figures marquantes de l’histoire du PSG. Né à Béjaïa, en Kabylie, le p’tit Mouss arrive tôt dans l’hexagone. Son père, qui a trouvé un travail dans les Ardennes, fait migrer toute sa petite famille dans la bourgade de Flohimont. Repéré très vite, le jeune adolescent finit par convaincre les recruteurs de la formation du CS Sedan Ardennes qui lui octroient une licence professionnelle à l’âge de 17 ans. Une période entrecoupée par ses obligations militaires et civiques en Algérie. Condamné à passer une année dans son pays d’origine, il signe au CR Belouizdad. Mais il n'est pas toujours titulaire aux côtés de Hacène Lalmas et Mokhtar Khalem et ne trouve ses marques qu'avec l'équipe militaire d'Algérie. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946184_201506284727932.jpgIl débute tout de même avec l'équipe nationale A le 24 novembre 1971 face à la Libye à Tripoli. Depuis cette date, Dahleb devient incontournable pour son club et la sélection algérienne. De retour dans les Ardennes après avoir conquis l’Algérie, Mustapha Dahleb ne reste qu’un peu plus de six mois à Sedan, le temps d’enfiler 27 fois la tunique des sangliers et d'inscrire 17 buts. Pas mal, mais pas assez pour sauver son club d’une descente en division 2. Just Fontaine, entraîneur du PSG, est séduit par l’attaquant algérien qui n’hésite pas à le faire signer pour la somme de 1,35 million de francs, montant record pour un transfert en France à l’époque. À Paris, le joueur éclabousse de toute sa classe et devient en quelque temps l’atout numéro 1 du club parisien, par ses dribbles, ses feintes, ses passes millimétrées et son sens du placement. En 1976, Vasovic prend la place de Fontaine sur le banc du club de la capitale, et donne une nouvelle dimension à la carrière de son métronome. Il lui confie le brassard de capitaine et transforme le joueur en un meneur de jeu. Un rôle que va réussir le joueur avec brio. "Mouss" régnera sur le parc des Princes jusqu'en 1984. À son palmarès : deux victoires en Coupe de France en 1982 et 1983. La première en battant aux tirs au but l’AS Saint-Etienne en finale (1-1; 6 t.a.b à 5) puis la deuxième face au FC Nantes avec une victoire 3 buts à 2. Entre temps, Dahleb n'aura pas beaucoup joué pour l'équipe d'Algérie. Le 28 février 1977, Rachid Mekhloufi le rappelle à l'occasion des éliminatoires de la coupe du Monde pour un match décisif face à la Tunisie. Un nul (1-1) n'évitera pas l'échec. Il faudra attendre le printemps 1982 pour que le "Parisien" gagne une place de titulaire pour le Mondial espagnol. Associé aux talentueux Lakhdar Belloumi et Rabah Madjer, il contribue au succès historique sur l'Allemagne (2 buts à 1) avant d’être injustement éliminé suite au match de la honte entre l’Allemagne et l’Autriche. Il fera son ultime apparition avec l'équipe d'Algérie, le 30 novembre 1983, à Alger, face à la Suisse (2 buts à 1). En 1984, il quitte le PSG pour rejoindre l'OGC Nice laissant son empreinte dans la capitale avec 98 buts inscrits en 306 matchs! Il fait partie des meilleur buteur du PSG aux côtés de Zlatan Ibrahimovic (156 buts), Pedro Miguel Pauleta (109 buts) et Dominique Rocheteau (100 buts). Chez les Aiglons, Dahleb ne fera qu'une saison, il participe à la remontée du club en 1985 avant de prendre sa retraite. Par la suite il s'installe dans la région parisienne et s'occupe de sa reconversion tout en restant dans le milieu du football en aidant à l'insertion des jeunes et participant à des actions caritatives.

 

PALMARÈS


4ème de la Coupe d’Afrique des nations en 1982 (Algérie)

Vainqueur de la Coupe du Maghreb des clubs champions en 1972 (CR Belouizdad)

Vainqueur de la Coupe de France en 1982 et 1983 (Paris SG)

Champion de France de D2 en 1985 (OGC Nice)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur étranger de l'année du Championnat de France en 1977

Chevalier de la Légion d'honneur le 11 juillet 2003

À reçu une étoile d'or algérienne en 2004

 

VIDÉO




28/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1004 autres membres