FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Predrag Mijatovic

Predrag Mijatovic.jpg

Predrag Mijatovic

 

Predrag Mijatović

Né le 19 janvier 1969 à Titograd (ex-YOU)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864379_201505294022888.png Monténégrin / https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png Yougoslave, attaquant, 1m77

Surnom: "Pedja"

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 73 sélections, 26 buts

 

1987/89 FK Buducnost (ex-YOU) 72 matchs, 10 buts

1989/93 Partizan Belgrade (ex-YOU) 104 matchs, 45 buts

1993/96 Valence CF (ESP) 104 matchs, 56 buts

1996/99 Real Madrid (ESP) 90 matchs, 29 buts

1999/2002 Fiorentina (ITA) 42 matchs, 4 buts

2002/03 Levante (ESP) 21 matchs, 3 buts

 

Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs yougoslaves des années 90. Footballeur doué techniquement, il est connu pour son habileté technique, son sens du réalisme et sa grande générosité sur le terrain. Il débute à 18 ans au Buducnost aux côtés de futurs talents comme Dejan Savicevic et Branko Brnovic mais la magie n'opère pas encore. Il commence aussi sa carrière internationale dans les catégories jeunes de l'équipe de l'ex-Yougoslavie. En 1987, il est sélectionné pour la Coupe du Monde des moins de 20 ans avec Davor Šuker et Zvonimir Boban et remporte le titre face à l'Allemagne de l'Ouest aux tirs au buts inscrivant deux buts durant le tournoi dont un décisif en quart de finale face au Brésil. Predrag-Mijatovic.jpgIl rejoint ensuite le Partizan Belgrade durant le mercato d'hiver de la saison 89/90 alors qu'il était proche de signer avec l'Hadjuk Split, mais la détérioration de la situation politique et sécuritaire en Yougoslavie a été un facteur important dans sa décision de ne pas signer avec le club croate. Bien qu'il marque pour ses débuts avec le Partizan contre son ancienne équipe, le Budućnost, la première saison de Mijatović dans son nouveau club est essentiellement une période d'adaptation dans son nouvel environnement. La saison suivante lui permet de s'affirmer comme un éminent membre de l'équipe avec 14 buts en 33 matches de championnat. Cependant, leur incapacité à remporter un trophée en plus d'une domination effectuée au niveau national et européen par l'Étoile Rouge de Belgrade les laissent dans l'ombre constante de leurs voisins rivaux. Malgré tout, il devient le chef de file incontesté de l'équipe et sera par l'occasion élu plusieurs fois meilleur footballeur yougoslave de l'année. Mijatović est alors approché par les grands clubs européens tels que le Real Madrid, la Juventus Turin et l'Atletico Madrid, entre autres. Cependant, aucune formation ne formulent une offre concrète et il s'engage finalement au Valence CF à l'été 1993. Il devient immédiatement une pièce maîtresse des "merengots" et plante ainsi 16 buts en 35 matchs de Liga dès sa première saison. Après une progression constante, il obtient la récompense du meilleur joueur étranger pour la saison 95/96 où il mène Valence à la deuxième place derrière l'Atletico Madrid avec un total de 28 buts en 40 matchs. Son rendement ne passe pas inaperçu et Mijatovic débarque au Real Madrid lors de l'été 96 à l'âge de 27 ans. Outre son arrivée dans l'équipe dirigée par Fabio Capello, la Yougoslavie retrouve les matchs de compétition internationaux après une interdiction de quatre ans en raison de l'embargo des Nations unies. Naturellement, Mijatović joue un rôle de chef d'orchestre avec la sélection. Au Real, il évolue dans un rôle de second attaquant voire meneur de jeu au sein d'un redoutable trio offensif qu'il forme avec Davor Šuker et Raúl. Les succès ne se sont pas fait attendre. Dès sa première saison, ce compétiteur remporte le championnat d'Espagne. L'année suivante, il marque le but victorieux du Real Madrid lors de la finale de la Ligue des champions contre la Juventus de Turin. À la 67ème minute, sur une volée loupé de Roberto Carlos, le gaucher surgit comme un véritable renard des surfaces sur cette frappe détourné par un joueur italien et ne loupe pas l'occase d'inscrire le seul but de la rencontre offrant à nouveau le plus prestigieux trophée européen au club madrilène après 32 ans de disette. Après une piètre performance lors de la Coupe du Monde 1998, sa dernière saison au Real Madrid est en dent de scie. Bien qu'il retrouve par moments sa classe d'antan, les performances de Mijatović sont trop irrégulières pour un club comme le Real. La direction décide que les meilleurs jours du trentenaire Mijatović sont désormais derrière lui et le vend à la Fiorentina à la fin de la saison. Il remporte que la Coupe d'Italie en 2001 alors que l'équipe dispose de grands joueurs (le portier italien Francesco Toldo, les portugais Rui Costa et Nuno Gomes...). Pire, le club sera relégué la saison suivante et sera confronté à de graves problèmes financiers. Sur le déclin et après la relégation du club de Florence, il effectue une dernière pige en Espagne à Levante avant de mettre  un terme à sa carrière de joueur. En sélection, il met un terme à sa carrière internationale lors de l'Euro 2000 et réalise un tournoi assez discret. Il a par ailleurs été directeur sportif du Real Madrid entre 2006 et 2009, période durant laquelle le club a remporté deux nouveaux titres en Liga.

 

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1987 (ex-Yougoslavie)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1998 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1998 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe d’Europe en 1998 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1997 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Espagne en 1996 (Valence CF)

Champion de Yougoslavie en 1993 (Partizan Belgrade)

Vice-Champion de Yougoslavie en 1992 (Partizan Belgrade)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 2001 (Fiorentina)

Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1993 (Partizan Belgrade)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1997 (Real Madrid)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent en 1997

Élu meilleur joueur étranger du Championnat d’Espagne en 1996

Élu meilleur joueur yougoslave de l’année en 1992, 1993, 1996, 1997 et 1998

 

VIDÉO




22/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1028 autres membres