FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Stade Brestois

Stade Brestois.png
Stade Brestois

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Stade Brestois 29, fondé en 1903 puis une fusion le 26 juin 1950

Anciens Noms: Armoricaine de Brest (1903-1950), Stade Brestois (1950-1982), 

Brest Armorique FC (1982-1991)

Surnoms: Les Ty'Zefs

Couleurs: rouge et blanc

Ennemis jurés: En Avant Guingamp, Stade RennaisFC Lorient

Stade: Francis-Le Blé (15 583 places)

 

La création du club

 

Le club est fondé en 1903 grâce à la création d'une section sportive du patronage Saint-Louis sous le nom de L’Armoricaine de Brest. En 1950, le chanoine Balbous initie une fusion entre cinq patronages catholiques (l'Armoricaine de Saint-Louis, l'Avenir de Saint-Martin, la Flamme du Pilier Rouge, la Milice de Saint-Michel et les Jeunes de Saint-Marc) qui donne naissance au Stade Brestois.

 

1979, Première montée en D1

 

- Cette saison 1978-1979 sera à jamais celle de la première montée en division 1. Emmené par son goléador Patrick Martet, un Letemahulu feu-follesque, Loulou Floch qui donnait ses derniers feux d'artifices, Daniel Bernard imperturbable dans les buts, et des petits jeunes prometteurs: Leroux, Kédié, Guennal... Après une ouverture de championnat en demi-teinte, le Stade Brestois se met rapidement à enchaîner les victoires et s'installe à la deuxième place derrière Lens. Mieux, Brest double le Racing lors de la journée qui précède son déplacement dans le Pas de Calais. Les Brestois confirment leur prise de pouvoir en s'imposant de belle manière sur le score de 3 buts à 1 au stade Félix Bollaert. Et validait, sans sourciller, sa montée quelques matches plus tard. La première de son histoire.

 

Stade Brestois.jpg

(haut, de gauche à droite): Boutier, De Martigny, Guennal, Bernard, Kédié, Le Roux

(bas, de gauche à droite): Floch, Lenoir, Martet, Lemetahulu, Drévillon

 

1987, Le meilleur classement

 

- Le club réalise la meilleure saison en division 1 d'un point de vue arithmétique : 8ème avec 40 points. Alors que la section professionnelle prend le nom de Brest Armorique, afin de mieux préciser la localisation géographique du club, Brest fait parler de lui lors de l'intersaison. Grâce aux centres Leclerc, le club fait signer deux joueurs présents lors de la Coupe du Monde : le brésilien Julio Cesar et le tout nouveau champion du monde argentin, José-Luis Brown. Cette saison est marquée par des performances contradictoires : des difficultés à faire le jeu à domicile et de nombreux 0-0 (18 buts marqués en 19 matchs) mais une redoutable efficacité à l'extérieur : même le futur champion, Bordeaux, subit la loi des Brestois au parc Lescure.

 

Stade Brestois.jpg

(Haut, de gauche à droite): Cesar, Brown, Le Guen, Bosser, Sorin, Chaslerie
(Bas, de gauche à droite): Bouquet, Mariini, Goudet, Guérin, Buscher
 
1991, La chute
 
- Malgré la 11ème place obtenue par le Brest Armorique en championnat, le déficit important du club entraîne sa relégation administrative en deuxième division. Le club, dont le passif est estimé à 150 millions de francs, dépose le bilan. L'équipe professionnelle est dissoute, les joueurs brestois sont libérés. L'équipe réserve, qui évolue en troisième division, devient l'équipe fanion. Le club prends le nom de "Stade Brestois 29" et stagne les années suivantes dans le monde amateur.
 
2004, La renaissance
 
- Porté par la saison remarquable de Franck Ribéry, le club devient Vice-champion de France de National et retrouve la Ligue 2 récupérant par la même occasion son statut professionnel. Le club, la ville et les supporters ont pu fêter la montée durant une soirée inoubliable, une nuit de mai dont l'intensité fut proportionnelle à la frustration accumulée par 13 années d'amateurisme. Le maire de la ville, François Cuillandre, avait offert la bière et le jus d'orange aux quelque 5 000 supporters présents place de la Liberté.
 
Stade Brestois.jpg

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS NATIONALES


Champion de France de D2 en 1981

Vice-champion de France de D2 en 1979 et 2010

Vice-champion de France de National en 2004

Vainqueur du Groupe D du championnat de CFA en 2000

Champion de DH Ligue Ouest en 1966

Vice-champion de DH Ligue Ouest en 1958, 1964 et 1966

Vainqueur de la Coupe de l'Ouest en 1969

Champion de France des patronages en 1926

Vainqueur de la Coupe de France de la FSF/FSCF en 1956, 1957, 1969 et 1976

Finaliste de la Coupe de France de la FSF/FSCF en 1958, 1962, 1966 et 1970

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS JEUNES/RÉSERVES


Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1990

Champion de DH Ligue Bretagne en 1972, 1977 et 2005

Vainqueur de la Coupe de Bretagne en 2015

Finaliste de la Coupe de Bretagne en 1972

 

RECORDS


Plus large victoire: Stade Brestois - SC Bastia 7-0 (le 11 avril 1986)

Plus large défaite: FC Sochaux - Stade Brestois 7-0 (le 9 décembre 1979)

Plus jeune joueur: Franck Dja Djedjé (CIV) 17 ans et 7 mois (le 14 janvier 2004 contre Niort)

Plus vieux joueur: Christophe Forest (FRA) 37 ans et 1 mois (le 5 mai 2006 contre Caen)

Plus vieux buteur: Christophe Forest (FRA) 37 ans et 1 mois (le 5 mai 2006 contre Caen)

Record d'achat: Ibrahima Diallo (SEN) 2 millions d'euros de l'AS Monaco (2019)

Record de vente: Nolan Roux (FRA) 8 millions d'euros à Lille OSC (2011)

 

STADE BRESTOIS ALL-STAR


GARDIENS



Steeve Elana (FRA)

René Treguer (FRA)

Daniel Bernard (FRA)

Frédéric Cado (FRA)

Bernard Lama (FRA)

 

DÉFENSEURS

 

Yvon Pouliquen (FRA)

Jocelyn Rico (FRA)

Claude Le Trocquer (FRA)

José Luis Brown (ARG)

Patrick Colleter (FRA)

Yvon Bourgis (FRA)

Richard Honorine (FRA)

Gilles Boulouard (FRA)

Paul Baysse (FRA)

Jean-Pierre Bosser (FRA)

Gilles Kerriou (FRA)

Julio Cesar (BRE)

Pascal Pierre (FRA)

Romain Ouéhi (CIV)

Jean-Luc Le Magueresse (FRA)

Jos Van Herpen (HOL)

Jonathan Zebina (FRA)

Stéphane Sergent (FRA)

Yvon Le Roux (FRA)

 

MILIEUX

 

Benoît Lesoimier (FRA)

Raymond Kéruzoré (FRA)

Olivier Auriac (FRA)

Jean-Claude Ribeyre (FRA)

Vincent Guérin (FRA)

Olivier Guégan (FRA)

Corentin Martins (FRA)

Paul Le Guen (FRA)

Gérard Bernardet (FRA)

Bernard Pardo (FRA)

Franck Ribery (FRA)

Joël Henry (FRA)

Thierry Goudet (FRA)

Oscar Ewolo (CON)

Vladimir Petrovic (YOU)

Bruno Grougi (FRA)

Maurice Bouquet (FRA)

 

ATTAQUANTS

 

Michel Drevillon (FRA)

Patrick Martet (FRA)

Franck Lérand (FRA)

Patrick Parizon (FRA)

Drago Vabec (ex-YOU)

Pascal Mariini (FRA)

Serge Lenoir (FRA)

Gérard Buscher (FRA)

Nolan Roux (FRA)

David Ginola (FRA)

Roberto Cabanas (PAR)

Louis Floch (FRA)

Romain Poyet (FRA)

Olivier Bogaczyk (FRA)

 

ENTRAÎNEURS

 

Alex Dupont (FRA)

Slavoljub Muslin (SER)

Francis Chopin (FRA)

Alain De Martigny (FRA)

 

ÉQUIPE TYPE

 

Stade Brestois.jpg

 

Le plus capé toutes compétitions confondues

 

1) Bruno Grougi (FRA) 307 matchs (2009-2018)

Bruno Grougi.jpg

2) Richard Honorine (FRA) 280 matchs (1975-1994)

3) Steeve Elana (FRA) 246 matchs (2005-2012)

4) René Tréguer (FRA) 230 matchs (1967-1978)

5) Yvan Bourgis (FRA) 227 matchs (2003-2011)

6) Maurice Bouquet (FRA) 219 matchs (1985-1991)

7) Jean-Pierre Bosser (FRA) 200 matchs (1982-1988)

8) Daniel Bernard (FRA) 196 matchs (1978-1984)

9) Bernard Pardo (FRA) 194 matchs (1980-1985)

10) Yvon Le Roux (FRA) 184 matchs (1977-1983)

 

Le meilleur buteur toutes compétitions confondues

 

1) Franck Lérand (FRA) 109 buts (1988-2002)

Franck Lerand.jpg

2) Marcel Kervel (FRA) 99 buts (1953-1960)

3) Jean-Claude Delorme (FRA) 95 buts (1967-1975)

4) René Daniel (FRA) 86 buts (1966-1974)

5) Gérard Buscher (FRA) 64 buts (1984-1987/1989-1990)

-) Drago Vabec (YOU) 64 buts (1979-1983)

7) André Perrot (FRA) 55 buts (1968-1978)

8) Bruno Grougi (FRA) 53 buts (2009-2018)

9) Michel Drevillon (FRA) 50 buts (1969-1980)

10) Patrick Martet (FRA) 48 buts (1978-1981)



22/01/2016
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1050 autres membres